Dimanche 29 mars 2020
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Histoire d’Avent : 13 Pères Noël islandais pour le prix d’un !

Par Nathalie Canet | Publié le 12/12/2019 à 13:00 | Mis à jour le 12/12/2019 à 13:00
Photo : ©icelandmemories
13 Yude Lads Islande Noël

A quelques semaines de Noël, commence la période de l'Avent. Lepetitjournal.com/Valence vous propose de découvrir chaque jour une histoire, une anecdote, un rituel insolite d’un pays du globe, et vous aider ainsi à patienter jusqu’à Noël.

Du Caganer en Espagne, aux créatures mystiques des pays du nord, des décorations de Noël insolites aux pratiques décalées des pays d’Amérique latine, vous serez, le 24 décembre, fin prêt à vivre n’importe quelle pratique biscornue de cette période enchanteresse.

 

Ho Ho Ho, Ho ! Les petits Islandais ont bien de la chance, c’est déjà Noël en Islande ! Mais le Père Noël peut tranquillement continuer à préparer ses cadeaux pour les autres enfants, car en Islande, le costume rouge est revêtu par 13 drôles de trolls, les Yule Lads.(Yule signifie Noël en islandais). 

 

La légende

Selon la légende, ces gnomes vivent dans la montagne bleue Bláfjöll près de Reykjavik, et seraient les enfants de la terrible ogresse Grýla et du paresseux Leppalúði, qui préfère rester couché pendant que sa femme court par monts et par vaux pour rattraper ses maudits garnements s’en étant allés tourmenter les villageois. Non pas pour les gronder, mais pour les manger ….. 
Elle est accompagnée de son terrible chat Jólaköttur, qui n’est pas en reste, chassant tous ceux qui ne porteraient pas de vêtements neufs la nuit de Noël … 

 

La progéniture de ce joyeux trio qui a terrorisé les Islandais pendant des générations, s’est transformée aujourd’hui en lutins farceurs, qui durant les 13 nuits précédant Noël, se faufilent tour à tour dans les pénates des petits Islandais pour leur distribuer des cadeaux et friandises en attendant le 24 décembre. S’ils ont été sages bien entendu.

Les plus turbulents, eux, trouveront une pomme-de-terre pourrie en guise de présent.

 

Les 13 Yule Lads

Les trolls sont vêtus du costume traditionnel islandais et portent chacun un nom illustrant les tours qu’ils avaient pour habitude de jouer il fut un temps. Les voici par ordre d’apparition. 

13 Trolls Yude Lads Islande Noël

Stekkjastaur, le grumeau des bergeries aux jambes de bois, est le premier à descendre le 12 décembre. Il se glisse dans les bergeries pour y rendre fous les moutons en essayant de téter le lait au pis des brebis.

Giljagaur, le dadais des ravines, descend le 13 décembre, et s’introduit dans les étables pour y voler le lait.

Stúfur, le trapu, arrive le 14 décembre pour gratter les fonds des casseroles et manger les restes.

Þvörusleikir, le lécheur de cuillères, se glisse dans les cuisines la nuit du 15 décembre pour lécher les cuillères en bois.

Pottasleikir, le gratte-pots, vole les restes des plats, le 16 décembre.

Askasleikir, le lécheur de bol, se cache sous les lits le 17 décembre et vide les bols de nourriture du chien ou du chat, posés au sol.

Hurðaskellir, le claqueur de portes, aime, la nuit du 18 décembre, empêcher les gens de dormir en claquant les portes et les fenêtres. 

Skyrgámur, le gobeur de Skyr, descend le 19 décembre, à la recherche de Skyr (fromage blanc), dont il est toqué !

Bjúgnakrækir, le voleur de saucisses, se cache dans les chevrons des combles, où sont fumées les saucisses qu’il engloutit une à une le 20 décembre.

Gluggagægir, le voyeur, espionne par la fenêtre l’intérieur des maisons pour s’emparer des jouets à son goût, le 21 décembre.

Gáttaþefur, le renifleur, se sert de son grand nez chaque 22 décembre, pour voler les pains et les gâteaux de Noël qui embaument les maisons.

Ketkrókur, le crocheteur de viande. Le 23 décembre, jour où l’on prépare le mouton fumé, il se sert de son crochet pour voler la viande par la cheminée. 

Kertasníkir, le voleur de bougies est le dernier des trolls à descendre le 24 décembre. On dit que c’est lui qui souffle toutes les bougies le soir du réveillon, pour plonger la maison dans le noir, laissant le temps aux parent de disposer les cadeaux sous l’arbre de Noël.

 

Enfin, apparu au moment de la crise financière de 2008 en Islande, un quatorzième larron est venu rejoindre la tribu. Il s'agit de Kortaklippir, le coupeur de carte bancaire. Le préféré des parents, car il descend de la montagne quand le budget de cadeaux de Noël a explosé.

Suivez nous sur
Sorties, week-end en famille, expositions, bon plans sur Valence chaque jour :
L'EXPAT GUIDE
Nathalie Canet

Nathalie Canet

Femme de communication dans l'âme et adepte des défis, c'est après 15 années entre agence de publicité new-yorkaise et grandes entreprises parisiennes, que Nathalie rejoint lepetitjournal.com.
0 Commentaire (s)Réagir