Mardi 18 juin 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Valencia en mode “Champions” (Valladolid 0 – 2 Valencia CF)

Par Francisco Puig Diaz | Publié le 19/05/2019 à 00:00 | Mis à jour le 19/05/2019 à 00:10
Photo : © www.valenciacf.com
le valencia cf se qualifie pour la champions league 2020

Une saison de football, c’est long. Pour certaines équipes, c’est un chemin de croix pour se maintenir, pour d’autres une lutte pour être au sommet. Le Valencia CF aura connu de tout pour cette Liga 2018-2019, flirtant avec la relégation avant la trêve hivernale, puis en réalisant une 2e partie de très bonne facture. Aujourd’hui, les ches se qualifient pour la seconde année consécutive pour la Champions League, au nez et à la barbe des joueurs de Getafe.

 

Noël avant l’heure

Les joueurs de Marcelino avaient leur destin en main pour cette dernière journée de Liga. 4e au classement, une victoire les assurait de se qualifier pour la plus grande des compétitions européennes, peu importe ce qu’il se passait sur la pelouse du Getafe.

Carlos Soler, buteur et délivreur

Sous pression malgré eux, les Blanquinegros ont joué les 25 premières minutes avec le frein à main. Même si Valladolid n‘avait rien à jouer, les joueurs de Sergio González avaient envie d’offrir une belle victoire à leurs supporters. Sur le début de rencontre, ils ont multiplié les incursions sur le but de Jaume, et même tiré sur le poteau.

Une action qui a eu le mérite de réveiller les Valenciens, d’autant plus que Getafe menait face à Villarreal. Virtuellement 5e, les ches devaient se reprendre. Mina échouait de peu, et quelques instants plus tard, le pauvre défenseur du Valladolid Kiko Olilvas s’emmêlait les pieds. Rodrigo récupérait le ballon, passait en retrait pour Mina qui servait Soler sur un plateau. Un but vécu comme une délivrance par tous les supporters ches.

 

Kondogbia prêt pour finale de Copa

Une 2e boulette défensive profitait à Parejo et début de 2e période. Le capitaine Valencien délivrait un caviar à Rodrigo. Avec deux buts d’avance et un match nul qui se profilait à Madrid, la messe était dite.

Marcelino a donc pu profiter de 30 dernières minutes pour faire tourner son effectif en vue de la finale de la Copa del Rey. L’occasion de faire prendre du rythme à Geoffrey Kondogbia, de retour dans les rangs alors que sa convalescence devait mettre un terme prématuré à sa saison.

Marcelino, la force tranquille

Solide, Kondogbia a montré à Marcelino qu’il pouvait compter sur lui pour la finale face au Barça. Un peu court physiquement, il ne fait aucun doute qu’il devrait disposer d’un plan de préparation spécifique pour être à 100% le 25 mai prochain à Séville

 

Une qualification synonyme de manne financière

Au-delà de l’aspect sportif, cette qualification revêt surtout d’une importance financière vitale pour le club. 50 millions d’euros vont ainsi entrer dans les caisses du club. Après les dépenses effectuées l’année dernière (presque 100 millions d’euros), le Valencia CF va pouvoir assainir ses comptes et oublier un peu le fair-play financier.

Peter Lim vient d'empocher 50 millions

Avant de penser aux renforts, départs et autres rumeurs de transfert, Marcelino, le staff et les dirigeants vont se concentrer sur la finale de Copa qui aura lieu la semaine prochaine. Le Barça ne se présentera pas avec son escouade offensive habituelle (Suarez et Dembele sont blessés) et les valenciens, eux, ont le moral au plus haut. Un facteur déterminant pour jouer une finale dans les meilleures dispositions.

22089717_10155735495175477_7302706872380432125_n

Francisco Puig Diaz

Né à Paris d'un père de la région Valencienne et d'une mère des Canaries, Francisco à baigné dans la culture hispanique et valencienne depuis son plus jeune âge. Il adore le football, le cyclisme et les Fallas.
1 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

Murcielago dim 19/05/2019 - 03:13

Quelle saison. Ils ont vraiment joué avec nos nerfs mais au finale cela rend la qualification encore plus goûteuse et notre amour pour ce club toujours plus passionnel. A por la copa Amunt Valencia ? ❤️

Répondre

Vivre à Valence

IDÉE SORTIE

Une nuit blanche à Valencia

Pendant de très nombreuses années, Valencia fut l’épicentre de la fête avec la célèbre Ruta del Bakalao. Il n’était pas rare de partir prendre un verre le jeudi soir et de rentrer quatre jours plus...

Expat Mag

Bangkok Appercu
TOURISME

La grotte de Tham Luang devenue un haut lieu de pèlerinage touristique

Sumalee dépose des fleurs blanches et s'incline devant la statue de Saman Kunan. Ce plongeur est décédé lors du spectaculaire sauvetage des jeunes joueurs de foot thaïlandais et de leur entraîneur, pi