Dimanche 18 novembre 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

SAINT-JEAN – Une fête flamboyante

Par Lepetitjournal Valence | Publié le 18/06/2018 à 23:05 | Mis à jour le 19/06/2018 à 10:32
Photo : domaine public
Fuego playa

Cette troisième semaine du mois de juin marque pour l'hémisphère nord, le début de l'été grâce au solstice du 21 juin. C'est également cette semaine qu'ont lieu de nombreuses célébrations autour de la Saint-Jean qui culminera samedi soir avec de nombreux feux allumés sur les plages. Mais d'où vient cette tradition et quelle est sa symbolique ? Lepetitjournal Valence vous explique tout.

Les origines de la Saint-Jean d'été

Les racines des fêtes de la Saint-Jean se perdent dans le passé car bien avant d'être une fête chrétienne, la célébration du solstice d'été était une fête païenne. En effet, nos aïeuls pensaient que le Soleil était amoureux de la Terre et qu'il refusait de partir. C'est pour cette raison qu'ils célébraient la dernière nuit du printemps : à l'époque, la croyance populaire voulait que ce jour-là fût considéré comme le moment idéal pour éloigner les mauvais esprits et attirer les bienveillants. C'était également l'occasion de se débarrasser des sortilèges d'amour et de fertilité.

Avec l'avènement du Christianisme, la nuit de la Saint-Jean a continué mais a perdu son caractère mystique pour adopter une nouvelle signification religieuse. Selon le Nouveau Testament, Zacharie et sa femme Elisabeth, tous deux d'un âge très avancé, se languissaient d'avoir un enfant. Pourtant, après qu'un ange lui fût apparu, sa femme, bien que stérile, accoucha d'un fils qu'ils appelèrent Jean-Baptiste. Afin d'annoncer cette heureuse nouvelle à sa famille, Zacharie envoya un feu à une période qui aurait coïncidé avec la nuit du solstice d'été. Pour commémorer cette date, les chrétiens du Moyen Age allumaient des feux de joie et s'adonnaient à divers rituels symboliques tout autour.

Une fête ancrée dans la région Alicantine

Si nombreux sont les touristes qui s'imaginent que les feux de la Saint-Jean sont Valenciens, c'est pourtant à 175 kilomètres plus au sud qu'il faut se tourner, vers Alicante plus précisément. Cette fête populaire prend en effet ses origines à l'époque où les paysans de la région Alicantine célébraient les récoltes le jour le plus long de l'année et la destruction des tourments durant la nuit la plus courte.

Cette tradition s'est peu à peu étendue bien qu'interdite par le Maire d'Alicante en 1822 qui menaçait d'une amende de « 20 à 100 reales » ceux qui allumeraient des feux dans les rues à cette date. Elle fût légalement autorisée dans la capitale de la Province en 1928. A cette époque, José Maria Py, principal architecte des Feux de la Saint-Jean, présenta cette fête de cette manière : « Les Feux de la Saint-Jean sont bien connus pour sa tradition depuis les temps anciens. Nous, les Alicantins, devrions leurs donner le même caractère que ce qui fût donné aux Fallas Valenciennes ».

Si cette fête s'arrêta durant la Guerre Civile Espagnole, elle reprit en 1939 et ne s'est jamais arrêtée depuis.

Quels rituels sont pratiqués durant la Saint-Jean ?

La fête de la Saint-Jean se célèbre tous les 23 juin au soir et se termine le 24 juin à l'aube sur les plages. C'est là que des groupes d'amis ou de familles se réunissent avec de quoi manger et boire, mais surtout, avec des morceaux de bois pour allumer des feux purificateurs. En effet, de par ses origines païennes et chrétiennes, cette fête revêt plusieurs symboliques très fortes et représente le moment opportun pour définir de nouveaux objectifs personnels et les débuter.

La tradition la plus populaire veut que l'on saute par-dessus les feux afin de s'alléger des énergies négatives et se purifier. Sauter par-dessus le feu assurerait une protection durant toute l'année. Le nombre de sauts varient cependant selon la région. Si dans le nord de l'Espagne, il faut s'acquitter de neuf sauts, dans la communauté Valencienne, le chiffre sept, considéré par certains comme parfait, est le plus usité.

Mais le feu n'est pas l'unique élément à prendre en compte pour cette fête et l'on oublie souvent que l'eau joue un rôle très important. En effet, la légende raconte que s'immerger complètement dans la mer pendant la nuit de la Saint-Jean garantirait une bonne santé jusqu'au solstice d'hiver. Certains disent qu'il faut le faire 12 fois, de dos en regardant la lune. Ne vous inquiétez pas cependant si vous ne ressentez pas le besoin impérieux de vous baigner la nuit, vous pouvez simplement sauter par-dessus les vagues. Le nombre de vagues dépend de vos souhaits : neuf vagues de dos augmentent la fertilité et sept vagues éliminent les énergies négatives.

Autre rituel peu connu, celui de mettre sous son oreiller une branche de lierre et écrire un vœu sur un papier blanc avant d'aller dormir. Il faut allumer ensuite une bougie blanche et la laisser se consumer entièrement. Puis, mettre avec le papier et le lierre, la cire restante et se coucher. Le lendemain au réveil, brûler le papier contenant le message et enterrer le contenu de l'enveloppe afin que le vœu se réalise.

 

Tout comme les Fallas, les fêtes de la Saint-Jean sont très importantes pour les habitants de la région valencienne. Les retrouvailles sur la plage sous une voûte étoilée, les souhaits plein d'espoir formulés les yeux fermés et les fumés enivrantes des brasiers font du 23 juin un moment magique qui semble suspendre le temps. Et vous alors, quel seront vos vœu cette année ?

un feu de saint jean
logofbvalence

Lepetitjournal Valence

Site d'information, premier média des Français, francophones et francophiles à l'étranger, lepetitjournal.com/valence, c'est VOTRE site !
0 Commentaire (s)Réagir
Sur le même sujet