MATHIAS ENARD - "Le livre que l’on préfère c’est celui que l’on fabrique dans sa tête"

Par Lepetitjournal Valence | Publié le 27/09/2016 à 10:18 | Mis à jour le 23/10/2016 à 12:19

 

Le lundi 26 septembre, Mathias Enard était à Valencia à l'occasion de la traduction en espagnol de son livre Boussole, prix Goncourt 2015. Deux rendez-vous étaient organisés à l'initiative de l'institut Français de Valencia : une rencontre avec plusieurs classes de premières du Lycée Français et une conférence à l'Université de la NAU. Lepetitjournal était présent à ces deux rendez-vous.

Questions pertinentes et réponses décontractées au Lycée Français de Valence

Grâce à la collaboration entre Régis Raufast, proviseur du Lycée Français, et Gérard Teulière, Directeur de l'Institut Français, une rencontre entre Mathias Enard et plusieurs classes de premières S et ES a pu être organisée au sein de l'établissement. Ainsi, c'est dans une ambiance détendue que l'auteur, ancien professeur d'arabe à l'Université de Barcelone, a répondu aux questions des élèves.

Ces derniers ont fait preuve de beaucoup de pertinence et ont su poser des questions très intéressantes : « Comment vous vient l'inspiration ? », « Comment définiriez-vous un bon livre ? », « Quel est votre processus d'écriture ? », « Comment corrige-t-on un livre ? », « Utilisez-vous des figures de styles ? », « Quel roman auriez-vous aimé écrire ? ». Mathias Enard leur a répondu avec une franchise et un enthousiasme communicatif, voire avec une certaine audace lorsqu'à la question « Quel est, dans vos livres, celui que vous préférez », il a déclaré : « Les livres, c'est comme les enfants, c'est toujours le dernier que l'on préfère », entraînant les rires de la salle. Puis, se recouvrant son sérieux, il a précisé : « Le livre que l'on préfère, c'est celui que l'on fabrique dans sa tête », ajoutant qu'il est actuellement en train de travailler sur trois projets : une bande-dessinée, un essai et un roman.

 

Discussion autour de l'orientalisme à la NAU

Changement de décor le soir puisque c'est sous les boiseries du Centre Culturel de l'Université la NAU, devant un public francophone et francophile que Mathias Enard a présenté, dans un espagnol impeccable, son roman Boussole. Animée par Antonio Ariño Villarroya (à gauche sur la photo), Vice-recteur en charge de la Culture et de l'Egalité à l'Université de Valencia et par Gérard Teulière (à droite sur la photo), Directeur de l'Institut Français, la conversation s'intéressait cette fois-ci à la vision du monde Oriental de l'auteur.

Flux migratoires, printemps arabes, montée de la xénophobie dans les pays occidentaux mais également naïveté des électeurs européens qui fera dire à Mathias Enard que « les gens croient plus ce qui est écrit sur Facebook que ce qui est écrit dans El Pais », les sujets ont abondé durant cette conférence conclue par les questions attrayantes de l'auditoire et la traditionnelle séance de signatures.

Shirley SAVY PUIG, (www.lepetitjournal.com/valence), mardi 27 septembre 2016

logofbvalence

Lepetitjournal Valence

Site d'information, premier média des Français, francophones et francophiles à l'étranger, lepetitjournal.com/valence, c'est VOTRE site !
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Valence !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale