Vendredi 14 août 2020

FALLAS 2017 – Où en sont Xavier et Romain ?

Par Lepetitjournal Valence | Publié le 06/03/2017 à 23:05 | Mis à jour le 24/01/2018 à 21:12
Photo : © XLAUMAIN
Romain Viault (à gauche) et Xavier Laumain (à droite), deux amis réunis pour les Fallas 2017

Un projet en voie d'achèvement

une pièce de l'oeuvre

Le 15 mars prochain, la Falla imaginée par Xavier et Romain prendra forme et pourra être admirée par tous. Si leur projet a bien avancé, il reste encore quelques détails à parfaire comme nous l'explique Xavier : « Toutes les pièces sont prêtes. Le tronc et les branches ont été livrés le samedi 4 mars par un camion et les autres pièces, découpées au laser, sont en train d'être peintes une à une à la main. » Trouver un photographe qui immortalisera ce chef-d'?uvre, terminer l'organisation et la gestion technique de la plantà, sont autant de tâches qui les occupent également ces derniers jours.

Mais une question primordiale se pose : quel temps fera-t-il pour les Fallas ? Si chacun espère un temps ensoleillé et chaud comme la région valencienne sait nous le proposer à longueur d'année, il est de notoriété que la météo pendant les Fallas allie régulièrement pluie et vent. Un paramètre à ne pas prendre à la légère puisque les Fallas, sculptures lourdes de plusieurs dizaines de mètres, peuvent littéralement s'effondrer sous les averses du mois de mars. C'est pourquoi Xavier et Romain réfléchissent actuellement à la possibilité d'imperméabiliser les éléments de leur structure.

Quoiqu'il en soit, tout devra être prêt pour le dimanche 12 mars, date à laquelle débutera la « plantà » de leur Falla et qui se fera avec des cordes pour revenir à la source des techniques traditionnelles utilisées par les falleros. Cette même technique sera d'ailleurs employée pour la Falla de la place de la Mairie, qui fera pour sa part, 40 mètres de hauteur.

Une Falla Ikéa®

« Branches » et « troncs » ? Vous vous demandez sûrement à la lecture de ces mots ce que peut bien représenter cette Falla expérimentale. Si nous étions restés mystérieux jusqu'à présent, nous allons vous dévoiler le projet Postnatura de Xavier et Romain qui entend dénoncer la société de consommation qui est devenue excessive. Leur point de départ est la question suivante : « Nous détruisons progressivement notre environnement pour pouvoir consommer. Mais une fois atteint le point de disparition complète, que ferons-nous? »

Postnatura

A travers la construction d'un arbre en « kit », Xavier et Romain souhaitent apporter une réflexion sur la destruction de l'environnement par une société toujours plus consumériste. Postnatura se veut être un monument allégorique de la nature, pensé, produit et construit à travers des processus industriels identiques à n'importe quel produit de consommation. Une sorte d'industrialisation de la nature. C'est pour cela que le design de l'arbre, des pièces qui le composent, et des techniques d'assemblage ont été systématisés et rationnalisés afin d'obtenir un monument en pièces détachées, prêt au montage, tout comme pourrait l'être une étagère Ikéa® à construire soi-même. Les pièces de MDF (un bois industrialisé) ont d'ailleurs été découpées au laser.

Mais attention, l'objectif de Postnatura est également de prendre paradoxalement le spectateur à contrepied et, en opposition à ce monument industriel, revendiquer l'importance de l'artisanat pour la construction des Fallas. Un savoir-faire qui semble se perdre alors même que les Fallas ont été déclarées Patrimoine Immatériel de l'Humanité en 2016. Ainsi, l'ensemble des pièces composants cette structure immense a demandé un travail minutieux et très recherché.

L'introduction de la réalité augmentée dans ce fantastique projet

Plus qu'une Falla expérimentale, Postnatura sera également techologique ! En effet, Xavier et Romain se sont associés à Manusamo&Bzika, un groupe d'art et de recherche international composé du Docteur enBeaux-Arts Manuel Ferrer, et de l'architecte Alena Mesarosova. Manusamo&Bzika ont ainsi proposé de créer un jeu en réalité augmentée pour la Falla de Xavier et Romain.

une marmaronette ambrée, exemple d'un animal qui sera visible en réalité augmentée
Une marmaronette ambrée, exemple d'un animal qui sera visible en réalité augmentée

 

Ainsi, en vous connectant depuis votre téléphone portable ou votre tablette, vous pourrez voir apparaître des plantes et des animaux évoluant au sein même de la sculpture. Cette faune, à l'aspect mécanique et réalisée de la même manière que la Falla, sont des espèces en voie d'extinction ou disparues de la région valencienne : « L'inclusion de ces animaux dans le contexte urbain peut permettre une réhabilitation de l'imaginaire social des citadins par rapport à l'écologie, ce qui rend perceptible un problème présent dans une grande partie de la géographie espagnole, où chaque jour, nous constatons que des espèces invasives prospèrent. »

L'insertion de la virtualitédans la Falla va également permettre de transmettre d'une manière plus forte le message de Xavier et Romain puisque ces animaux numériques vont inscrire dans le temps leur projet. Une fois partie en fumée le 19 mars prochain, la Falla restera encore présente virtuellement parlant.

Déjà dévoilé, le projet a reçu des échos favorables et positifs auprès de la communauté fallera de Valence. Les juges falleros seront-ils également touchés par la Falla expérimentale de Xavier et Romain ? Peu importe pour eux, l'essentiel est que leur message soit diffusé et entendu par le plus grand nombre. Un message porté par le fait même que la Falla fasse partie des fallas expérimentales qui sont souvent moins honorées que les fallas colorées que nous croisons dans les rues. Mais comme le dit Xavier, « [les] fallas expérimentales ne sont pas habituelles mais sont nécessaires pour faire avancer les choses. »

La Falla Postnatura telle qu'elle apparaîtra le 15 mars
La Falla Postnatura telle qu'elle apparaîtra le 15 mars

Rendez-vous le 16 mars pour découvrir Postnatura et pour connaître le verdict des juges !

logofbvalence

Lepetitjournal Valence

Site d'information, premier média des Français, francophones et francophiles à l'étranger, lepetitjournal.com/valence, c'est VOTRE site !
0 Commentaire (s)Réagir

Vivre à Valence

HISTOIRE

Le Dénia renaît fièrement de ses vestiges

Construit entre le XIe et le XIIe siècle, le château de Dénia a fortement influencé la topographie de sa ville éponyme, située dans la province d’Alicante, en pleine Communauté valencienne.

Sur le même sujet