TEST: 2297

3 points en or (Girona 2 – 3 Valencia CF)

Par Francisco Puig Diaz | Publié le 10/03/2019 à 19:09 | Mis à jour le 11/03/2019 à 01:06
Photo : © www.valenciacf.com
valence ramène trois points precieux de Girona

Déplacement compliqué pour les joueurs de Marcelino ce dimanche. Opposés à Girona et accusant le coup avec l’accumulation de rencontres exigeantes, les Valenciens ont dû puiser dans leurs réserves pour ramener trois points vitaux pour la suite du championnat.

 

Guedes, le retour tant attendu

Marcelino l’avait rappelé en conférence de presse jeudi après la victoire face à Krasnodar : il maintient sa confiance en Guedes. Pour lui il n’est qu’une question de temps pour que le portugais retrouve son niveau.

Guedes libéré

Des paroles qui ont su toucher l’astre portugais, auteur de son premier but de la saison aujourd’hui. Idéalement servi par un Rodrigo de retour au premier plan depuis plusieurs matchs, Gonçalo Guedes n’a laissé aucune chance à Bono.

Malheureusement, une faute stupide de Gaya offrait un coup-franc idéalement placé pour le jeu de tête des Catalans. Kondogbia se rendait coupable d’un marquage laxiste qui profitait à la tête de Jonas Ramalho.

 

Roncaglia s’effrite

De retour de la pause, et avec une confiance en hausse, le Valencia CF savait quil avait un coup à jouer. Guédès tentait sa chance de loin sans succès. C’est finalement le capitaine Dani Parejo qui redonnait l’avantage aux siens d’une frappe sèche au ras du poteau.

Girona s'est montré accrocheur

Recrue phare du mercato hivernal, l’argentin Roncaglia fait office de véritable roc dans le centre de la défense che. Du haut de ses 32 ans, il rassure et son intégration dans l’effectif n’est plus à prouver. Averti un première fois de manière injuste, l’Argentin se rendait coupable de jeu dangereux et laissait une défense orpheline d’un de ces meilleurs éléments.

En avantage numérique, le Girona faisait remonter ses lignes et campait dans les 30 mètres valenciens. Sur un ballon disputé, Diakhaby concédait un penalty après intervention du VAR. Stuani égalisait pour les catalans. Les joueurs de Marcelino se préparaient à subir un dernier quart d’heure éprouvant.

 

Ferran Torres marque durant le Marcelino Time

Abonnés au match nul, les blanquinegros semblaient bien partis pour remettre le couvert. Avec un joueur en moins sur le terrain et des changements effectués pour faire respirer ses attaquants, le remaniement tactique de Marcelino cherchait à vouloir absolument éviter la défaite avant tout.

Piccini a géré son match

Sauf que cette saison, les blanquinegros ont souvent sauvé leur peau dans les derniers instants des rencontre : avant la trêve hivernale face à Huesca (Piccini, 94e minute) en Copa del Rey face à Getafe (Rodrigo, 93e minute) et de nouveau aujourd’hui grâce à Ferran Torres (2-3, 89e minute). Une victoire à l’extérieur acquise dans les derniers instants et qui permet au club de rester près des places européennes.

Dès demain, les joueurs reprendront le chemin de l’entrainement pour une semaine qui s’annonce clé pour la suite de la saison che. Jeudi l’équipe sera en Russie pour affronter Krasnodar avec à la clé une qualification en quart de finale de l’Europa League et dimanche ils recevront Getafe avec en ligne de mire les places qualificatives pour la Champions League. Ca tombe bien, c’est la Semana Grande des Fallas.

Sur le même sujet
22089717_10155735495175477_7302706872380432125_n

Francisco Puig Diaz

Né à Paris d'un père de la région Valencienne et d'une mère des Canaries, Francisco à baigné dans la culture hispanique et valencienne depuis son plus jeune âge. Il adore le football, le cyclisme et les Fallas.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Valence !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale