Mardi 25 septembre 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

FALLAS 2018 – Deux itinéraires pour ne rien louper des sculptures !

Par Shirley SAVY-PUIG | Publié le 17/03/2018 à 02:06 | Mis à jour le 19/03/2018 à 01:19
Photo : ©LPJV
Falla Plaza del Pilar de Valencia

Les Fallas sont « plantées » depuis le vendredi 16 mars au matin et dans la soirée nous apprenions la liste des récompenses pour ces magnifiques œuvres qui seront brûlées le 19 mars au soir. Il vous reste ainsi très peu de temps pour découvrir les sculptures monumentales pour lesquelles des artistes ont consacré tous leurs efforts durant toute une année. Pour vous aider, Lepetitjournal Valence vous a concocté non pas un, mais deux parcours à travers le centre-ville et Ruzafa afin de contempler un maximum de Fallas des catégories Especial et première ! Des parcours à faire l'un à la suite de l'autre ou sur deux journées, à votre ryhtme bien entendu.

 

Cliquez sur notre carte pour découvrir notre parcours et vous diriger dans Valence :

1ère partie : Le Carme et le Centre-ville (4 kilomètres)

Point de départ : Falla Na Jordana. Située dans le Carme, sur la plaça del Portal Nou, cette Falla fait partie de la section « Especial », la catégorie reine des Fallas. C’est l’une des Fallas les plus anciennes puisque qu’elle a plus de 125 ans d’existence et a remporté plus d’une douzaine de prix depuis 1956 ! Cette année, le thème de la sculpture réalisée par José Gallego est « Llibertat » (Liberté !) et mesure 16 mètres de haut. Sa pièce principale représente un personnage du film Braveheart.

En déambulant dans le Carme, ouvrez les yeux sur différentes « petites » Fallas, notamment celle située sur la plaça del Tossal qui représente le Cid, Christophe Colomb et Cléopatre.

Après avoir emprunté la calle de Quart, vous arriverez justement à la Falla Quart Palomar de première catégorie (la catégorie juste en-dessous de la section Especial). « Mediterraniament », le nom de cette œuvre, représente la culture méditerranéenne à travers ses deux éléments les plus symboliques : l’eau et le feu.

Redescendez par la calle Guillén de Castro où vous pourrez admirer quatre Fallas, notamment celle située au debut de la calle Carniceros, sur votre gauche, dont le thème est la route de la Soie.

La prochaine étape est une Falla de la catégorie Especial, la très célèbre Falla de la Plaza del Pilar. Sur cette petite place se trouve l’une des Fallas qui enchante chaque année de très nombreux visiteurs qui n’hésitent pas à s’aventurer dans ses rues tortueuses, attendant patiemment leur tour pour l’admirer. D’une hauteur impressionnante de 22 mètres, son thème de cette année, « En el pecat va la peniència » (Dans le pêché va la pénitence), représente tous les aspects du pêché comme le sexe, le rock’n roll … et la paëlla ! Arrivée au pied du podium cette année malgré un budget de 160.000€, cette Falla faisait pourtant partie des favorites. La Falla Infantil, quant à elle, a remporté le premier prix de la première catégorie. Une très jolie sculpture avec l'iconique Audrey Hepburn en figure principale. 

La Falla Infantil de la Plaza del Pilar est arrivée en tête de la première catégorie
La Falla Infantil de la Plaza del Pilar est arrivée en tête de la première catégorie (Photo©LPJV)

 

Continuez votre parcours en vous rapprochant de l’hypercentre et vous arriverez sur une autre Falla de première catégorie, la Falla Linterna Na-Robella Barón de Carcer. Son thème, « I a mi, per que ? » (Et à moi, pourquoi), fait écho à une actualité valencienne : le changement des noms de rues. Barón de Carcer, le premier Maire de Valence après la Guerre Civile s’interroge sur la disparition de son nom pour cette avenue bien connue des Valenciens.

Autre sculpture de première catégorie, celle de la Falla Plaza de la Mercé qui porte une réflexion sur les critiques culinaires.

En remontant la calle de Liñán, vous arriverez sur la Falla Mercat Central qui porte le numéro 1 puisque c’est la plus vieille Falla de Valencia. « Fent equilibris », dénonce l’équilibre que chacun cherche désespérément dans sa vie.

Notre parcours vous amène maintenant doucement vers la Falla de la Plaza del Ayuntamiento. Réalisée par Okuda, un artiste de street-art espagnol, cette sculpture de 24 mètres, la plus haute de toutes, représente l’équilibre universel dont elle tire son nom, « Equilibri universal ». Œuvre d’art ou Falla, elle ne fait pas forcément l’unanimité chez les Valenciens mais son symbole et surtout ses couleurs ne laissent pas indifférent.

Le premier maire de Valencia après la guerre civile, Baron de Carcer, ne comprend pas le changement de nom de sa rue
Le premier maire de Valencia après la guerre civile, Baron de Carcer, ne comprend pas le changement de nom de sa rue (Photo©LPJV)

 

Nous revenons ensuite sur une Falla de première catégorie avec la Falla Telefónica Ribera Convento Santa Clara sur le thème du trompe-l’œil et de l’illusion.

Autre Falla de première catégorie, celle de la Falla Sant Vicent Periodista Azzati fera rêver les plus petits, comme les plus grands avec une magnifique Mary Poppins qui revient à Valencia pour résoudre tous les problèmes générés par l’incompétence des êtres humains !

 

Falla de la Plaza del Mercé
Falla de la Plaza del Mercé dénonce les critiques de toutes sortes (Photo©LPJV)

 

Enfin, la première partie de notre parcours se termine sur la Falla désignée par un jury comme étant la plus belle de la catégorie Especial, la Falla Convento de Jerusalén. Forte de ses 125 années d’existence, la Falla n’avait pas gagné de prix depuis 2013. D’une hauteur de 20 mètres, son thème cette année, une allégorie de la nature, mêle les côtés les plus joyeux comme les plus sombres.

 

2nde partie : Ruzafa, Gran Via et Exposición (5 kilomètres)

Le point de départ reste la gagnante 2018, la Falla Convento de Jerusalén. Notre parcours vous permet d’aller ensuite voir directement sa dauphine dans la catégorie Especial, la Falla Cuba Literato Azorin. « Filtres » d’une hauteur de 18 mètres, a coûté 130.000 euros et est accompagnée par 30 ninots.

"Filtres", le thème de la Falla Cuba Literato Azorin arrivée deuxième de la catégorie Especial
"Filtres", le thème de la Falla Cuba Literato Azorin arrivée deuxième de la catégorie Especial (Photo©LPJV)   

 

A seulement quelques mètres, une autre Falla de la catégorie Especial se détache du paysage de Ruzafa. Il s’agit de la Falla Sueca Literato Azorín cette fois. « Universos paralelos i lelas » : un questionnement sur notre usage des technologies pour cette Falla de 18 mètres de hauteur arrivée en sixième position.

Enfin, tout au bout de la calle Literato Azorín, encore une Falla de la catégorie Especial, celle de la Falla Regne de Valéncia-Duc de Calàbria où l’on retrouve notamment Cyrano de Bergerac.

En remontant vers le nord, vous arriverez sur la Falla Maestro Gozalbo. Conde Altea qui a remporté tous les suffrages de la catégorie première. Son thème sur l’égo met en scène le Roi Soleil.

Des ninots de la Falla Sueca Literato Azorin représentent les dirigeants des quatre principaux partis politiques espagnols ... en télétubbies !
Des ninots de la Falla Sueca Literato Azorin représentent les dirigeants des quatre principaux partis politiques espagnols ... en télétubbies ! (Photo©LPJV)   

 

En continuant sur la calle del Conde Altea, une nouvelle Falla de la catégorie reine s’offre à nous, la Falla Almirante Cadarso - Conde Altea, de seulement 15 mètres de hauteur est une critique de la Conquista espagnole au Mexique avec la recherche de l’or, « En busca del dorado ».

Poursuivez votre parcours en tournant à droite sur la calle Ciscar et découvrez la Falla Ciscar Burriana de première catégorie qui dénonce les dirigeants politiques qui vivent des travails de citoyens en les grimant en personnages imaginaires issus d’une forêt bucolique.

Notre parcours nous emmène ensuite vers la Falla Grabador Esteve-Cirilo Amorós, Falla de première catégorie également. « Quina oloreta » (Quel parfum) présente une réflexion sur les médecines alternatives.

Enfin, nous terminons ce parcours par une Falla de la catégorie Especial avec la Falla Exposicio - Misser Masco et son œuvre intitulée « Si, quiero », dont le thème est une évocation légère et satirique des mariages.

Falla Almirante Cadarso - Conde Altea
La Falla Almirante Cadarso - Conde Altea sur le thème de la Conquista (Photo©LPJV)   

 

Nous vous recommandons

Shirley Photo Pro

Shirley SAVY-PUIG

Responsable d'édition - Parisienne de naissance mais Valencienne d'adoption depuis sa plus tendre enfance, cette touche-à-tout aime mettre en lumière la culture espagnole et les personnalités francophones de talent.
0 Commentaire (s)Réagir

Communauté

Madrid Appercu

85.121 Français enregistrés en Espagne

Le ministère des Affaires Etrangères a publié son rapport annuel sur la situation des Français établis hors de France. Au 31/12/2017, le nombre de Français expatriés en Espagne a augmenté de 0,46%

Vivre à Valence

GASTRONOMIE

L’arroz de Valencia : c’est de la bombe bébé !

Septembre marque le début de la saison du riz à Valencia. Un riz bombé dont la réputation dépasse les frontières ibériques grâce, bien évidemment, à la célèbre paella...