Mardi 25 septembre 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

1 JOURNEE A TURIN – 10 lieux incontournables : suivez le guide !

Par Lepetitjournal Turin | Publié le 06/07/2015 à 22:50 | Mis à jour le 01/07/2015 à 10:37

1. La Mole Antonelliana
Symbole de la ville de Turin, à deux pas de via Po, ce bâtiment haut de 167 m a été conçu pour être une synagogue. Il abrite aujourd'hui un très beau musée du cinéma. Et par beau temps, il est vivement recommandé d'emprunter l'ascenseur (impressionnant) qui permet d'admirer la ville du haut de son toit en forme de dôme. Le spectacle magnifique des Alpes vaut bien quelques frayeurs?

2. Vers le fleuve
Via Po est  une artère stratégique qui unit deux des plus belles places de la ville, piazza Vittorio Veneto, (avec vue sur le fleuve et l'église de la Gran Madre di Dio et la colline en toile de fond) et piazza Castello, centre du pouvoir politique. Les arcades qui la bordent, autre élément caractéristique de la ville, permettaient au roi d'arriver jusqu'au fleuve par temps de pluie. Juste avant la place, arrêtez-vous dans la confiserie Baratti & Milano (ancien fournisseurs de la maison royale) pour acheter le symbole gourmand de la ville, les gianduiotti, et admirer la belle Galleria Subalpina.

3. Palazzo Madama (piazza Castello)
En venant du fleuve et en faisant le tour de la place, vous pourrez apprécier l'architecture particulière de ce palais. Il résume bien l'histoire de la ville? Flanqué de deux tours, vestiges d'une porte de la ville romaine, le château en briques du XVe siècle fut ensuite doté d'une façade baroque impressionnante. L'accès à l'escalier d'honneur, chef-d'?uvre de Juvarra, est libre. Dirigez vos pas vers via Roma : au loin, vous apercevrez la gare de Porta Nuova. Au retour, empruntez la rue piétonne parallèle, via Lagrange, idéale pour faire un peu de lèche-vitrines. En revenant vers piazza castello, vous trouverez les boutiques de grandes marques, mais également quelques étapes gastronomiques intéressantes : Eataly, le temple du goût ; Gobino et son chocolat renommé ; Grom et ses glaces.

4. Un café devant la statue équestre d'Emmanuel-Philibert
Ne vous faites pas d'illusions, la journée sera fatigante. Autant prendre des forces tout de suite en sirotant un bon café, ou pourquoi pas un "marocchino" ? Le meilleur endroit est piazza San Carlo, inaugurée en 1638, sobre et élégante : on la surnomme le "salotto bene" de Turin. Sous les arcades, vous pouvez opter pour le Café Torino (les Turinois piétinent sans pitié les organes génitaux du taureau en bronze représenté devant l'entrée : cela porte bonheur, paraît-il) ou pour le café San Carlo, aux marbres et aux ors fastueux.

5. Palazzo Reale et San Lorenzo (piazza Castello)
Sur la place, ne manquez pas la visite de l'église de San Lorenzo qui réserve bien des surprises? A l'intérieur, les arcs de la coupole esquissent un visage diabolique, histoire de ne pas oublier que Turin est une ville magique et ésotérique ! Le palais-royal, résidence des souverains piémontais jusqu'en 1865, ferme la place. Dans la cour, un passage étroit vous conduira vers le Duomo.

6. Duomo et Porta Palatina
La cathédrale dédiée à Saint Jean-Baptiste, un peu froide, renferme une copie du Saint Suaire, l'original n'étant exposé que lors des ostensions solennelles (la dernière en date a eu lieu du 19 avril au 24 juin 2015) . A proximité se dresse de manière quelque peu insolite la Porta Palatina, une des portes de la ville romaine. Aujourd'hui encore, elle marque la séparation entre le centre politique, le quartier populaire du plus grand marché d'Europe à ciel ouvert de Porta Palazzo, et lequadrilatero romano, haut lieu de la vie nocturne.

7. La Consolata et le quadrilatero
Vestiges antiques, ruelles étroites (via Barbaroux, via Botero, via Mercanti), quelques échappées grâce à des artères passantes, palais médiévaux, édifices baroques, hôtels particuliers transformés en musées, le quadrilatero est le centre du centre. La belle église baroque de la Consolata, célèbre pour ses ex-voto, est chère au c?ur des Turinois. Cette année, elle est au c?ur des célébrations marquant le bicentenaire de la naissance de saint Jean Bosco, fondateur de la Congrégation des salésiens. Sur la petite place en face de l'église, prenez le temps de déguster un bicerin (mélange de café, de chocolat et de crème de lait) dans le café du même nom. Le temps s'arrête, loin des bruits de la grande ville...

8. Un languorino (une petite faim)?
C'est le quartier idéal?. En cas de beau temps, sur la place Emanuele Filiberto, à deux pas du marché de Porta Palazzo, il est possible de prendre son repas dehors dans des restaurants comme le Pastis ou le Tre Galline ou encore dans l'un des nombreux restaurants de via Sant'Agostino.

9. Shopping
Empruntez la via Garibaldi, la rue piétonne et commerçante (avec le fameux magasin de la Juventus, pour les amateurs), via Roma et la rue parallèle, via Lagrange : grands magasins (La Rinascente, H&M , Zara, grandes marques, boutiques du luxe turinois ou d'ailleurs).

10. Musée égyptien
Peut-on se rendre à Turin sans visiter ce très beau musée? A vous de juger, mais sachez qu'il n'a pas de rival en Europe? Il vient d'ailleurs de subir un lifting qui lui a permis de s'agrandir et de présenter un nombre encore plus grands de témoignages de la civilisation égyptienne. A la sortie, ne manquez pas d'admirer le splendide palais Carignano, à deux pas du musée, sur la place du même nom : c'est le berceau de l'unité italienne. Le parlement du royaume de Piémont puis d'Italie s'y est réuni de 1848 à 1861.
Christine Correale (www.lepetitjournal.com/Turin) mardi 7 juillet 2015

(Photos lepetitjournal.com et photo Archivio Turismo Torino pour le Bicerin)

0 Commentaire (s)Réagir

Que faire à Turin ?

Milan Appercu
MUSIQUE

Festival MiTo 2018 : 125 concerts en 15 jours à Milan et Turin

La musique inspirée de la danse envahit Milan et Turin à l’occasion de la 12ème édition du célèbre festival MiTo. Les grands concerts (gratuits ou à bas coûts), originaux, à ne pas manquer.

Vivre à Turin

Milan Appercu
VIE PRATIQUE

Le système de santé en Italie : comment ça marche ?

Santé publique, santé privée, inégalités dans la péninsule, le système de protection sociale présente certaines différences par rapport au système de santé français. Décryptage.

Sur le même sujet