Mardi 20 avril 2021

Ines Van Goor, les jardins de l'imaginaire

Par Lepetitjournal Tunis | Publié le 28/01/2021 à 00:00 | Mis à jour le 29/01/2021 à 15:22
Ines Van Goor

Originaire de Lille, Ines Van Goor est une artiste et illustratrice nomade, qui en 2014, a posé ses valises en Tunisie. Autodidacte, elle expérimente plusieurs médiums - collage, calligraphie ou aquarelle - pour nimber ses dessins de touches de couleurs. Elle y mêle et entremêle des éléments naturels ou des symboles venus du fond des âges tels que la géométrie sacrée musulmane.

Elle inaugurera sa première exposition personnelle le 30 janvier, Librairie Galerie Fahrenheit 451.

 

Lepetitjournal.com/Tunis : Vous êtes artiste et illustratrice autodidacte, animatrice chez radio Misk, conteuse, quelle est votre formation initiale ?

Ines Van Goor : Même si aujourd'hui mes activités sont artistiques, j'ai une formation universitaire plutôt intellectuelle. En effet j'ai un master de Droit des Affaires.

 

Qu'est ce qui vous a incitée à vous installer en Tunisie ?


J'ai toujours été attirée par les voyages et particulièrement par le monde arabo-musulman. Après mes études j'ai donc fais un premier stage à l'ambassade de France au Caire, puis j'ai signé pour mon premier job, au service juridique du consulat général de France à Tunis.

Ce fut un véritable coup de foudre. Nous étions en 2014, l'effervescence de la révolution était encore présente et il soufflait sur la Tunisie un vent de liberté. Après mon contrat à l'ambassade j'ai décidé de m'installer à Carthage et de développer les projets créatifs qui me tenaient vraiment à coeur.


Qu'appréciez vous particulièrement en Tunisie, d'un point de vue artistique et personnel ?

J'ai grandi auprès d'un père fan de peintres orientalistes. Visiter les pays du Maghreb, d'Orient, les médinas c'est pour moi, donner vie à ces souvenirs, aux décors oniriques qu'on retrouve dans ces tableaux. Mais la Tunisie est à part pour moi. Elle a une lumière absolument irréelle, qui fait que je me sens bien ici, même si la réalité est plus dure que dans les tableaux. Ici la vie est plus douce, plus authentique, les rapports humains différents. 

Quelles sont vos sources d'inspiration ?

Il y a tellement de choses... J'adore la mosaïque, la géométrie musulmane qu'on retrouve partout, du jeu d'échec syrien, aux morceaux de faïence de Sidi Bou Saïd. Je m'inspire également beaucoup de la nature, des feuilles et des fleurs. J'aime également beaucoup les livres d'Art, l'Art nouveau, les miniatures persanes, et bien sur Internet qui est une banque de donnée infinie.

Lorsque vous avez terminé une oeuvre, êtes vous généralement satisfaite ou pouvez-vous passer des heures à retravailler votre création ?

Généralement je prends vraiment le temps de travailler mes créations dans les tous petits détails. Et puis à un moment je sens que l'oeuvre est terminée et je pose mes pinceaux. Mais il arrive parfois que je n'arrive pas à finir une oeuvre. Dans ce cas là, je la laisse reposer, parfois plusieurs mois et je la reprends lorsque je sais -enfin - dans quelle direction continuer. Mais le plus souvent l'oeuvre se termine de façon assez claire et je passe à la suivante.

LE JEU DE LA DAME INES VAN GOOR

Quels sont vos projets après cette première exposition personnelle ?

J'aimerais beaucoup continuer dans cette voie, mais également utiliser mes motifs dans la mode, les papiers peints. Et sinon, quand les voyages reprendront j'aimerais rendre visite à des amis en Iran, au Congo ou à Hong Kong. Et en attendant je voyage grâce aux documentaires et aux livres !

Votre prénom et votre nom eux mêmes font voyager, de quelle origine sont-ils ?

Je suis Française d'origine Alsacienne, mais ma famille a des origines Polonaises et Hollandaises, d'où le Goor, qui est un village de l'Est de la Hollande.
Quant au Ines, je crois que ma mère était très fan d'Ines de la Fressange avant ma naissance. C'est un prénom qu'on retrouve en Espagne et bien sûr au Maghreb. Ce qui m'a beaucoup aidé à me faire accepter en Tunisie ou même en Egypte. (Je ne compte plus les " ha oui, ma fille, ma nièce s'appelle Inès ", même chez Misk nous étions 3 Ines !)

Parcours
• Janvier - Février 2021: Libraire Galerie Fahrenheit 451 - Tunisie Exposition Personnelle « Les Jardins de l’Imaginaire »
• Octobre 2020 : Fondation Kamel Lazaar – Espace B7L9 - Tunisie Exposition collective « Un pas vers l’après »
• Septembre 2019 : Institut Européen d’Etudes Catalanes / Fondation Anna Lindh – Barcelone Exposition, dialogue et workshop
• Mai 2019 : Euro Mediterranean Women’s Foundation – Barcelone Lauréate du concours de dessin « Drawing for Equality: défier les rôles de genre des deux côtés de la Méditerranée

DISSOLUTION INES VAN GOOR


EXPOSITION PERSONNELLE « LES JARDINS de L’IMAGINAIRE »
L’exposition « Les Jardins de l’imaginaire » à la Librairie Fahrenheit 451 est une invitation vers un merveilleux voyage introspectif. Comme autant de portes vers de mystérieuses contrées, les dessins d’Ines Van Goor vous emmènent aux confins de l’inconscient. Alliant la fluidité de l’aquarelle à la précision de l’encre, chaque œuvre vous offre les clefs pour explorer votre monde intérieur. Et partir en quête du trésor de sagesse se trouvant au cœur de la nature et de toutes les civilisations.

Du 30 janvier au 25 Février 2021
Librairie Galerie Fahrenheit 451

Av.H.Bourguiba, Carthage Dermech (à coté du Cinéma Madart)

Pour respecter la distanciation un maximum de 5 personnes à la fois pourront avoir accès à l'espace. 
lundi de 09h30 à 13h et du mardi au dimanche de 09h30 à 17h 
Merci de ne pas oublier votre masque (obligatoire) lors de vos visites.

Propos recueillis par Isabelle Enault le 28 janvier 2021 - Lepetitjournal.com/Tunis

Nous vous recommandons

0 Commentaire (s)Réagir

Actualités

TRADITIONS

RAMADAN - Tout savoir sur l'Aïd El Fitr

L'Aïd el-Fitr ou fête de la rupture, marque la fin du jeûne du mois de ramadan. Elle est célébrée le premier jour du mois de chawâl. Elle est aussi parfois appelée Aïd el Sghir "la petite

Expat Mag

20 ANS DE LEPETITJOURNAL.COM !

lepetitjournal.com : 20 ans d’un réseau formidable !

En 2021, lepetitjournal.com, votre média à l’étranger, fête ses 20 ans. En cette année anniversaire, partons à la rencontre de ceux sans qui votre journal n’existerait pas : nos partenaires !

Sur le même sujet