Samedi 28 novembre 2020

EXPO MINDFULNESS - RENCONTRE : Sawsen Laouiti, passion origami

Par Lepetitjournal Tunis | Publié le 23/10/2020 à 00:00 | Mis à jour le 23/10/2020 à 10:23
sawsen-laouiti- ATELIER ORIGAMI

Sawsen Laouiti présente sa première exposition personnelle, à partir du 31 octobre - Galerie Saladin : « Mindfulness ». Artiste spécialisée dans l'art du papier et de l'origami, elle évoque sa passion d'enfance devenue son métier. Rencontre

Lepetitjournal.com édition Tunisie : Racontez-nous votre première expérience avec l'origami ?

SAWSEN LAOUITI PORTRAITSawsen Laouiti : L’art du pliage de papier, l’origami, a toujours fait partie de ma vie. J’ai commencé à plier des bateaux et des cocottes avec mes amis à l’école.
Mais je pense que ce qui a créé un vrai déclic, c’est un livre que j’ai reçu en cadeau et qui comportait des diagrammes d’origamis et de kirigamis (papier découpé). Chaque étape de pliage ou de découpage y était détaillée de façon précise. C’était très stimulant pour moi de découvrir de nouvelles formes. C’est là ou ce qui était au départ un simple jeu s’est transformé en un vrai centre d’intérêt. J’économisais mon argent de poche pour m’acheter des livres sur le papier, l’origami et le travail manuel de façon générale.
Ce qui a eu le plus d’impact sur ma pratique de l’origami, c’est sans aucun doute d’arrivée d’internet. J’avais accès à des milliers de diagrammes, de tutoriels et de possibles en quelques clics. J’étais devenue libre de choisir. 

Quelles sont les particularités de cet art qui vous ont le plus séduite ?

Tout d’abord, l’histoire et les légendes autour de cet art japonais. Contrairement à ce que l’on peut penser, il a été créé en Chine et a été apporté, par les moines bouddhistes, au Japon qui a su développer cet art pour en faire un emblème national. Selon la légende « Quiconque plie mille grues de papier verra son vœu exaucé. »
Ensuite le matériau : le papier. Son toucher unique, ses textures, les possibilités infinies qu’il offre, le son qu’il fait à chaque pli, ses couleurs, ses motifs, ses trames… beaucoup de raisons qui font du papier mon matériau de prédilection. L’ambivalence qui le caractérise, un matériau à la fois fragile et robuste, est ce qui à mes yeux le rend unique. 
Enfin c’est le fait de pouvoir créer un volume en 3 dimensions à partir d’une feuille. C’est une vraie source d’émerveillement même sur des origamis de base.


Comment travaillez-vous vos créations ?

Je commence par observer ce qui m’entoure, les couleurs, les textures et les matières. Ma démarche est d’utiliser la palette de couleurs des éléments et des objets environnants (magazines, nature, tissus, broderies, céramiques …) 
A partir du pliage d’origamis traditionnels je vais redonner une nouvelle dimension à un papier déjà imprimé notamment les magazines et les catalogues dans une démarche « d’upcycling » (surcyclage ou recyclage par le haut). Pour d’autres créations il s’agira d’abord de photographier ce qui me semble intéressant visuellement, de zoomer sur des détails pour obtenir un papier unique et original.

Le défi alors sera de créer une composition en cohérence avec mes ressentis du moment et d’harmoniser tous ces éléments ensemble dans une œuvre artistique. 


Quelles sont les qualités nécessaires pour pratiquer l'origami ?

La patience, le souci du détail et la passion sont en mon sens nécessaires à la pratique de l’origami. 

 sawsen-laouiti- PLIAGE ORIGAMI.jpg


Avez-vous d'autres activités professionnelles ? Et artistiques ?

J’ai développé début 2020 une marque de bijoux de papier, Ory Paper Jewels. Un univers léger et coloré fait d’associations insolites de textures, de matières et de formes. Ory correspond à ma volonté de faire du papier un accessoire mode qui se porte dans une démarche d’art nomade.

Je conçois et anime également des ateliers d’origami en team building pour les adultes. J’envisage également de reprendre les ateliers pour enfants dans un futur proche et quand la situation sanitaire le permettra.
A côté de cela je m’intéresse aux métiers de la formation, du coaching et de la relation d’aide. Je viens d’obtenir ma certification de Praticien en Programmation Neuro Linguistique. 

Enfin, riche de mes 16 ans d’expérience dans les domaines du marketing, du design et du digital je reste toujours à l’écoute de ce qui se fait de nouveau. J’accepte des missions ponctuelles de formation, de conseil en marketing et en digital histoire de ne pas perdre la main. 


« Mindfulness » ou « pleine conscience, pourquoi le choix de thème ?

C’est un choix de thème qui s’est présenté comme une évidence, le fil conducteur entre mes œuvres.  Il est lié à mon expérience personnelle avec le coaching et le développement personnel, un processus qui a totalement changé ma perception sur la vie, sur moi-même et sur les autres. 
Il raconte un voyage intérieur fait d'acceptation,  de gratitude, de paix,  d'amour, de passion… mais aussi de doutes, de peurs et de frustrations. 
Bref une forte connexion à  soi et au moment présent, à ses ressentis et à ses émotions sans jugement en totale acceptation de ce qui est. 
Dans cette exposition j’aborde les œuvres comme des expériences sensorielles, un retour aux sources, une découverte de soi, mais surtout une histoire à partager.
Mindfulness est le mot qui résume au mieux tout cela.

 SAWSEN LAOUITI EVENEMENT MINDFULNESS

Quel est le rôle exact de Rim Ben Boubaker, commissaire de l'exposition ?

Rim Ben Boubaker fait partie des belles rencontres qu’il m’a été donné de faire au démarrage de ma carrière artistique. C’est une passionnée d’art que j’ai eu l’occasion de rencontrer lors d’une exposition dont elle avait la charge, et j’ai tout de suite été touchée par son professionnalisme, par son engagement et par le regard neuf qu’elle souhaite apporter au domaine de l’art en Tunisie. 

Elle a eu le privilège de jouir d’une belle et très active carrière artistique au niveau national et l’international. Diplômée de l’école des Beaux-arts de Tunis, elle s’installe à Paris pour s’orienter vers le métier de curatrice avec un premier Master en Direction artistique de Sup de Pub (INSEEC), puis un MBA Cultural Manager spécialisé en Marché International de l'Art (ICART). Son parcours l’a amené à travailler au sein de la Galerie Ségolène Brossette, mais aussi l’Opera Gallery à Paris ainsi que la Galerie Alexandre Roubtzoff à Tunis et de participer à des manifestations artistiques internationales. 

Pour « Mindfulness », son rôle est de gérer l’exposition de bout en bout et de porter le projet jusqu’à son accomplissement. Un accompagnement personnalisé, fait de conseils en communication artistique, de la mise en place du thème de l’exposition, et de l’organisation de l’événement. Elle conçoit et élabore les documents de communication notamment le dossier artistique, et le communiqué de presse. Elle sélectionne les œuvres reliées par une thématique commune, recherche l’endroit approprié (centre d’art, galerie, salle d’exposition) et supervise chaque étape de son installation de la scénographie à l’accrochage. 

Quels sont vos projets après l'exposition ?

Déjà commencer par un bilan de l’exposition, ses points forts ainsi que les pistes d’améliorations. Tirer les enseignements nécessaires et ajuster au fur et à mesure. Et surtout continuer à expérimenter de nouvelles techniques, de nouveaux apprentissages et m’enrichir de nouvelles expériences. 
De nouvelles créations sont en cours. 


Galerie Saladin

"Mindfulness" par l’artiste Sawsen Laouiti

Exposition du 31 Octobre au 15 Novembre 2020 par la Commissaire d’exposition Rim Ben Boubaker
4 Avenue Habib Bourguiba 2026 Sidi Bou Said
contact@galeriesaladin.com.  (+216) 24 573 965

Ouverte du Mardi au vendredi de 15h à 19h Samedi & Dimanche de 14h à 18h

Compte tenu de la situation actuelle, et afin de garantir la sécurité de chacun, l’exposition «Mindfulness» se déroulera sans vernissage. Confirmez dès à présent votre visite via ce lien  : 
8 personnes maximum dans la galerie – Port obligatoire du masque. Gel hydroalcoolique à disposition.

 

Nous vous recommandons

0 Commentaire (s)Réagir

Expat Mag

Nouvelle-Calédonie Appercu
SPORT

Wind-Surf : Sarah Hauser entre au Guinness World Records

La windsurfeuse Calédonienne Sarah Hauser entre au Guinness World Records pour la plus haute vague wind-surfée par une femme à 10,97 mètres de haut à Haiku, Hawaï, USA le 31 Décembre 2019.

Sur le même sujet