Jeudi 14 novembre 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Les JO de Tokyo 2020 dans la région du Tohoku

Par Michael Amerigo | Publié le 21/10/2019 à 16:15 | Mis à jour le 21/10/2019 à 16:29
jo-japon-tohoku5

Sur les 43 sites sélectionnés pour accueillir les épreuves des Jeux Olympiques, la plupart est localisé évidemment à Tokyo et dans sa région proche. Quelques sites cependant se trouvent bien en-dehors de la capitale du Japon, voire même très loin, comme le Sapporo Dome qui accueillera quelques matchs de Football. La compétition de Football ira également jusqu'au Miyagi Stadium, dans la préfecture de Miyagi, gravement touchée par le tsunami de 2011.


C'est dans l'optique de donner un sens symbolique à ces jeux et de montrer au monde l'avancée de la Reconstruction au Tohoku que ce stade a été choisi pour accueillir une dizaine de matchs. La préfecture voisine de Fukushima a également été choisie pour accueillir des événements liés aux JO. Après le départ du relais de la flamme olympique qui aura lieu au J-Village le 26 mars, c'est un deuxième rendez-vous d'importance qui se déroulera dans la ville de Fukushima en pré-ouverture des Jeux Olympiques et le grand retour dans la compétition olympique du Softball et du Baseball, deux sports que les Japonais affectionnent particulièrement. Alors que le Rugby a placé la préfecture d'Iwate au cœur de l'événement pendant la Coupe du Monde en 2019, ce sont le Baseball/Softball et le Football qui placeront les préfectures de Fukushima et de Miyagi, et plus généralement le Tohoku, au cœur du monde sportif pendant les Jeux Olympiques de Tokyo en 2020. C'est au cours du "Tohoku Media Tour" organisé en août et septembre 2019 que nous avons pu visiter les lieux qui accueilleront ces événements pour pouvoir en donner plus de détails.

 

jo tokyo 2020

 

Le Baseball et le Softball olympiques à Fukushima

 

Comptant parmi les sports les plus populaires du monde, le Baseball n'est devenu olympique qu'en 1992 à Barcelone. Présent en 1996 (Atlanta), 2000 (Sydney), Athènes (2004) et Pékin (2008), il a de nouveau été absent des deux derniers jeux olympiques, à Londres en 2012 et à Rio de Janeiro en 2016. Introduit au Japon en 1872, la discipline est devenue le sport collectif préféré des Japonais. Et compte tenu de cette extrême popularité qu'il a au Japon, le CIO (Comité International Olympique) a offert au pays hôte la possibilité de l'ajouter de façon au programme. Et c'est donc tout naturellement que le Comité d'organisation des Jeux Olympiques 2020 a proposé, parmi quelques nouveaux sports, le retour du Baseball. Avec l'un des meilleurs championnat du monde, l'équipe nationale japonaise de Baseball a toujours été parmi les meilleures dans les compétitions internationales. Pas un seul jour ne passe sans qu'on ne parle de Baseball à la télévision japonaise et les joueurs nationaux s'étant exportés aux Etats-Unis font la fierté des Japonais, avec notamment Ichiro Suzuki qui a fait le bonheur des Seattles Mariners et qui a pris sa retraite en mars 2019 ou le tout jeune Shohei Ohtani qui a rejoint les Angels de Los Angeles en 2018. Même les compétitions lycéennes ("Koshien") sont légendaires et font l'objet de retransmissions quotidiennes en mars et août chaque année.

 

jo 2020


 

Lors de notre visite de Fukushima, le 29ème "World Children's baseball Fair" ("Fête mondiale du Baseball pour les Enfants") venait à peine de commencer dans les environs de la ville. Initié par le champion afro-américain Hank Aaron et le "Kings of Homerun" japonais Sadaharu Oh, cette rencontre annuelle, commencée en 1990 à Los Angeles, permet à 150 enfants issus d'une quinzaine de pays de recevoir un entraînement approprié, disputer des matchs et participer à un programme d'échanges interculturels pendant neuf jours (du 30 juillet au 7 août pour l'édition 2019) . Présent sur les lieux de la fête, le grand champion japonais, détenteur du record mondial de homeruns inscrit dans une carrière, ne cachait pas sa fierté d'assister au retour du sport qui a fait de lui une légende vivante parmi les disciplines olympiques. Ce sentiment devrait être partagé par les Japonais dans leur grande majorité. Parallèlement au Baseball, qui n'est pratiqué que par les hommes aux JO, le Softball féminin a également été ajouté à la liste des nouveaux sports. Devenu olympique en 1996, il avait subi le même sort que son "grand frère" et avait été retiré des Jeux Olympiques de Londres et de Rio. Le Softball est similaire au Baseball dans son concept mais possède quelques différences liées au lancer de la balle, à sa taille, aux dimensions plus courtes du terrain... La fierté de voir le retour sur la scène olympique de ces deux sports devrait être encore plus intense à Fukushima où plusieurs matchs de Softball et de Baseball se disputeront, dont celui en pré-ouverture des Jeux Olympiques.

 

jo 2020


 

Le mercredi 22 juillet 2020 au "Fukushima Azuma Baseball Stadium", un match de Softball lancera le début du tournoi olympique. C'est encore une fois dans un effort de promouvoir Fukushima et sa région que se stade, construit en 1986, a été choisi. Il n'a pas eu de dommages à la suite de la catastrophe mais des travaux pour remplacer la pelouse artificielle ont été engagés et devraient s'achever en mars 2020. Jusqu'à 30 000 spectateurs peuvent y prendre place pour assister à ce match ainsi qu'aux deux autres du même jour. Mais ce sont certainement des millions de passionnés à travers le monde qui seront focalisés sur cette pelouse le jour de l'événement. Trois autres rencontres se disputeront au même endroit le lendemain et le tournoi se poursuivra ensuite à Yokohama, dans un stade d'une capacité similaire, jusqu'à la finale du 28 juillet. L'équipe nationale féminine japonaise, automatiquement qualifiée pour cette compétition en tant que pays hôte, a fini deuxième lors des championnats du monde de 2018 et devrait pouvoir prétendre à une médaille olympique en 2020. Autre événement, le match d'ouverture du tournoi de Baseball se tiendra également sur la pelouse artificielle du Azumi Stadium de Fukushima le 29 juillet et la compétition continuera à Yokohama jusqu'à la finale du samedi 8 août 2020, l'avant-dernier jour des Jeux Olympiques. Ce 29 juillet verra aussi, dans la préfecture voisine de Miyagi, deux autres rencontres d'une autre discipline de ces JO, le Football.

 

jo tokyo 2020

 

Le Football olympique à Miyagi

 

A l'inverse du stade de Fukushima, le deuxième site choisi pour accueillir des épreuves des Jeux Olympiques dans la région du Tohoku a une histoire très forte en liaison avec la catastrophe de 2011. Construit à Rifu en vue de la Coupe du Monde de Football organisée en 2002 par le Japon et la Corée du Sud, il a ouvert en avril 2000 après six ans et huit mois de travaux. Son toit principal, qui permet de couvrir les 2/3 des places avec celui de la tribune opposée, a une forme très particulière. Conçu en référence au croissant de lune qui ornait le casque de Date Masamune, un seigneur féodal qui régnait sur une région comprenant la préfecture de Miyagi, il donne à la structure, surtout sur les photos aériennes, une touche remarquable. Avec une capacité de 49 000 places et une pelouse naturelle, le Miyagi Stadium, devenu le plus grand stade du Tohoku, a accueilli en 2002 deux rencontres de poules (Mexique – Equateur et Suède – Argentine) ainsi que le match de 16èmes de finales qui opposait le Japon à la Turquie. Le pays hôte, entrainé alors par le Français Philippe Troussier, s'était fait éliminé sur le score de 1 à 0.  Bien qu'il ne soit situé qu'à moins de 15 kilomètres de Sendai, la capitale de la préfecture, et qu'il ait une capacité beaucoup plus importante, l'équipe professionnelle de J-League de Vegalta Sendai, fondée en 1988, n'utilise qu'à quelques occasions le Miyagi Stadium, lui préférant le Yurtec Sendai Stadium de 20 000 places. Le stade peut aussi accueillir des matchs de rugby ou de football américain, des concerts et, avec sa piste de neuf couloirs qui encercle la pelouse, des compétitions d'athlétisme. Actuellement en rénovation, il sera à nouveau opérationnel en mars prochain. C'est aussi à quelques kilomètres de là, à la base aérienne de Matsushima, que la flamme olympique arrivera en provenance de Grèce le 20 mars 2020 avant de rejoindre le J-Village à Fukushima (voir l'article qui lui a été consacré) et d'entamer le relais à travers les 47 préfectures du Japon. Elle reviendra dans la préfecture de Miyagi vers la fin de son parcours et passera au Miyagi Stadium le 21 juin.

 

tokyo 2020


 

Le Tohoku Media Tour nous a permis de visiter cette enceinte très impressionnante moins d'un an avant la venue des épreuves des Jeux Olympiques qui s'y dérouleront. Et d'en découvrir son autre particularité ! Bien qu'un stade soit dédié au sport et au divertissement, il en est qui resteront marqués par la tragédie, tels les stades de Furiani en Corse, de Hillsborough (Sheffield) en Angleterre ou du Heysel en Belgique. Pas de tribune qui s'effondre ou de mouvements de foules qui provoquent des tragédies ici, le stade a été réquisitionné pour une raison extra-sportive pendant la plus grande catastrophe qu'ait connu le Japon durant ces dernières décennies. En effet, quand le Grand tremblement de terre a secoué la région le 11 mars 2011, l'ensemble du complexe dont il fait partie a joué un rôle majeur dans le règlement de la situation d'urgence et le bon déroulement des opérations de secours. Bien que lourdement touché, au niveau des 27 piliers de son toit, des enceintes et du panneau d'affichage notamment, le stade a servi de centre des opérations de secours pour les sauveteurs. Le gymnase, l'un des plus grands du Japon, a servi de morgue temporaire en permettant la conservation de 1072 corps, tandis que les parkings ont permis l'installation des tentes des secouristes. Dans ces opérations de secours, l'assistance internationale a joué un grand rôle, encore rappelé par le maire de Rifu, Yutaka Kumagai, dans son discours aux journalistes. Il en a profité pour remercier et montrer sa gratitude envers la France et les six autres pays (Russie, Turquie, Afrique du Sud, Corée du Sud, Mongolie et Taiwan) qui avaient fait parvenir des équipes de secouristes à l'appui des services japonais.

 

tokyo 2020


 

Un peu plus d'un an après la catastrophe, en août 2012, le stade a retrouvé sa vocation sportive en accueillant six matchs de la Coupe du Monde féminine de Football des moins de 20 ans. La FIFA a ainsi tenu à apporter son soutien à la région en vue de sa Reconstruction et plusieurs autres rencontres internationales s'y sont tenues par la suite. Trois mois plus tard, en novembre 2012, le gymnase a également accueilli une grande compétition internationale de patinage artistique, le NHK Trophy, avec la victoire sur le programme court, record du Monde à l'appui, du grand champion Yuzuru Hanyu, originaire de Sendai. Avec des concerts de grande envergure qui ont pu attirer plusieurs dizaines de milliers de spectateurs, Sport et Musique sont devenus des éléments moteurs dans la Reconstruction de la région. Matchs et concerts, qui font oublier les difficultés du moment et qu'ils amènent de bonnes vibrations dans un sens plus large ont pu apporter espoir et énergie à sa population, encouragée à persévérer dans le sens du Renouveau. C'est le 2 mai 2018 que le Miyagi Stadium a été choisi avec six autres stades pour accueillir la compétition de Football des Jeux Olympiques 2020. La nouvelle pelouse du stade sera prête pour recevoir dix matchs au total, sept dans la compétition féminine (six matchs qualificatifs les 22, 25 et 28 juillet et un quart de finale le 31 juillet) et trois dans la compétition masculine (deux matchs qualificatifs le 29 juillet et un quart de finale le 1er août).

 

jo japon

 


Au-delà de ces grands rendez-vous sportifs qui placeront les préfectures voisines de Fukushima et Miyagi au centre de l'événement olympique en juillet et août 2020, c'est l'ensemble de la région du Tohoku qui devrait recevoir l'attention du monde entier. Avec la Coupe du Monde de Rugby et les deux autres événements qui ont fait de 2019 une année exceptionnelle pour la préfecture d'Iwate, le Sport nous montre encore toute sa capacité à apporter espoir et détermination dans les zones durement affectées en 2011. Si les Jeux Olympiques, dans leur vocation universelle, ont pour objectif de mettre en avant les performances extraordinaires des athlètes dans un esprit d'entente cordiale des Nations, les origines des jeux de Tokyo avaient aussi pour but la Reconstruction. Le pouvoir du Sport va ainsi élever les esprits des habitants de ces préfectures vers encore plus d'inspiration et de courage pour l'avenir. Ces jeux seront également l'occasion pour eux de montrer au monde ce qu'ils ont accompli depuis la catastrophe et de communiquer leur gratitude envers les peuples qui les ont aidés et supportés dans leur œuvre. Plus qu'une vitrine sur le Japon qui permettra au monde d'en (re)découvrir les différentes facettes, les Jeux Olympiques et Paralympiques de Tokyo devraient aller au-delà de leur vocation sportive en apportant dans un esprit festif un souffle de Renouveau sur les régions dévastées en 2011.
 

Nous vous recommandons

0 Commentaire (s)Réagir

JO 2020

SPORT

Les JO de Tokyo 2020 dans la région du Tohoku

C'est au cours du "Tohoku Media Tour" organisé en août et septembre 2019 que nous avons pu visiter les lieux qui accueilleront ces événements pour pouvoir en donner plus de détails.

Vivre à Tokyo

VIE PRATIQUE

Le tri sélectif au Japon

Au Japon, le tri sélectif peut devenir un vrai casse-tête lorsqu’on ne comprend pas son fonctionnement. Petits conseils pour essayer d’y voir plus clair.

Expat Mag

Valence Appercu
ÉVÉNEMENT

Quelle moustache portez-vous en ce mois de Movember ?

De nombreuses célébrités participent au mouvement international qui réunit 5 millions de personnes se laissant pousser la moustache pendant 1 mois. Et vous ? Plutôt Brad Pitt ou Jennifer Gardner ?