Lundi 25 mai 2020
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Japon : état d'urgence dans 7 préfectures, dont Tokyo

Par Julien Loock | Publié le 06/04/2020 à 10:54 | Mis à jour le 06/04/2020 à 15:26
japon-coronavirus-etat-urgence

[MAJ] 

D'après l'annonce du premier ministre Shinzo Abe lundi soir, le Japon va imposer un état d'urgence à partir de mercredi dans 7 préfectures dont Tokyo afin d'endiguer l'épidémie de coronavirus.
 

L'état d'urgence, qui sera officiellement déclaré mardi, s'appliquera aux préfectures de Tokyo, de Kanagawa, de Chiba, de Saitama, d'Osaka, de Hyogo et de Fukuoka.


[Fin de MAJ]
 

Selon un responsable du gouvernement japonais, le premier ministre Shinzo Abe a l'intention de déclarer l'état d'urgence, une décision motivée par l'épidémie de coronavirus qui touche le pays et particulièrement les villes de Tokyo et d'Osaka. 


Cette déclaration, tant attendue par de nombreuses personnes au Japon, pourrait être prononcée demain et ainsi prendre effet mercredi, toujours selon la même source. L'état d'urgence, une fois déclaré, permettra aux gouverneurs des préfectures de demander aux citoyens de rester chez eux et de réclamer la fermeture des écoles et autres infrastructures.


Aucune annonce pour le moment ne permet de connaître précisément les conditions de cette déclaration. Shinzo Abe devra spécifier les régions ciblées ainsi que la durée. Il est fort à parier que les villes de Tokyo et d'Osaka, qui enregistrent un nombre important d'infections, seront principalement visées.


En vertu d'une loi récemment modifiée, cet état d'urgence pourrait permettre au Japon de contenir l'augmentation rapide des cas de COVID-19, une menace autant sanitaire qu'économique.


Les voies de transmission du virus étant difficiles à tracer pour un nombre croissant de cas, le Japon prendrait ainsi une option afin de tenter d'éviter l'explosion des infections au nouveau coronavirus. 


Même si l'état d'urgence est déclaré, un confinement, comme l'Europe en est témoin en ce moment, ne peut être appliqué en vertu de la loi japonaise. Les citoyens ne pourront pas être verbalisés par exemple.


Avant de déclarer officiellement l'état d'urgence, le gouvernement japonais est en principe tenu d'informer le Parlement de son intention.
Dimanche, le nombre de personnes contaminées au coronavirus au Japon s'élevait à 4 563 pour 104 décès.


Il semblerait que l'une des raisons de la récente augmentation des infections soit liée à des personnes en provenance de l'étranger, ce qui a incité le gouvernement à appliquer une interdiction d'entrée aux voyageurs de 73 pays et régions.


La déclaration officielle de Shinzo Abe à venir, ainsi que celle de la gouverneure de Tokyo, Yuriko Koike, permettront d'en savoir plus sur les modalités de cet état d'urgence. A suivre, donc.
 

Nous vous recommandons

Julien Loock

Julien Loock

Rédacteur en chef de l'édition de Tokyo depuis décembre 2016.
0 Commentaire (s)Réagir