Jeudi 4 juin 2020
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Coronavirus : décès de Ken Shimura au Japon

Par Julien Loock | Publié le 30/03/2020 à 10:24 | Mis à jour le 30/03/2020 à 10:30
ken-shimura-japon-coronavirus

Comédien de slapstick (ndlr un genre d'humour impliquant une part de violence physique volontairement exagérée) et ancien membre du groupe The Drifters, Ken Shimura est décédé au Japon à l'âge de 70 ans, dimanche, d'une pneumonie causée par le nouveau coronavirus, selon son agence. 


Ken Shimura est hospitalisé le 20 mars à la suite d'une forte fièvre. On lui diagnostique alors une pneumonie sévère. Il est testé positif au virus le 23 mars. C'est la première personnalité du monde du divertissement au Japon à annoncer son infection.


Né à Higashimurayama à Tokyo, Ken Shimura, de son vrai nom Yasunori Shimura, remplace Chu Arai dans le groupe The Drifters en 1974 après avoir obtenu son diplôme d'études secondaires.


Ken Shimura devient petit à petit incontournable grâce à la comédie télévisée "Hachiji dayo, Zenin Shugo" (Il est 8 heures, rassemblons nous!), lancée en 1969 et diffusée aux heures de grande écoute.

 


Il gagne en popularité grâce à ses gags tout public et ses multiples parodies, dont la "danse de la moustache" et la chanson "Higashimurayama Ondo", une référence à sa ville natale dans l'ouest de Tokyo.


Ken Shimura s'était inspiré du comédien américain Jerry Lewis afin d'offrir de la joie et du bonheur à de nombreuses générations, grâce à son penchant pour les grimaces et sa capacité à faire des blagues, comme si elles n'étaient pas scénarisées.


Il jouait dans de nombreux programmes télévisés, actuellement diffusés sur le petit écran.

 

Nous vous recommandons

Julien Loock

Julien Loock

Rédacteur en chef de l'édition de Tokyo depuis décembre 2016.
0 Commentaire (s)Réagir

Vivre à Tokyo

VIE PRATIQUE

Pratique : le kit de survie au Japon

Les autorités nippones conseillent de plus en plus d’avoir à disposition un kit de survie. Le typhon Hagibis de ce week-end conforte une nouvelle fois cette idée.

Expat Mag

"Black Lives Matter" : cri de ralliement pour un monde sans racisme

Après la mort tragique de George Floyd, Afro-Américain, asphyxié par un policier à Minneapolis, la colère et l’indignation ont envahi les rues des grandes villes du monde.