Mercredi 13 novembre 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

GERER SON BUDGET - Truc n° 8 : les frais bancaires en Israël

Par Lepetitjournal Tel Aviv | Publié le 25/04/2018 à 00:00 | Mis à jour le 25/04/2018 à 00:00
Photo : Crédit photo : Globes
Le "truc par semaine" de Valérie Halfon, conseillère en budget personnel, pour préparer au mieux votre installation en Israël ! Truc n°8 : les frais bancaires en Israël

Vous le savez (ou peut être pas), il y a à la banque des frais s'intitulant amalat shoura.

En effet, à chaque opération (retrait, dépot de chèques, virement, etc.), on paie une certaine somme (différente dans chaque banque).

Exemple, à la Poalim 1.35 shekels, à la Leumi 1.65 shekels, à la Discount 1.85 shekels et 1.76 shekels à la Mizrahi.

Mais il est possible de demander à faire partie du masloul bsissi (un genre de forfait) si vous faites jusqu'à 10 opérations (plus une à la caisse) par mois. Alors, vos frais s'éleveront à 10 shekels par mois à la Poalim et à la Leumi et 9 shekels par mois à la Discount et à la Mizrahi.

Alors à vos relevés pour vérifier tout cela !

Valérie Halfon (www.lepetitjournal.com/tel-aviv) mercredi 25 avril 2018 - reprogrammation

 

2 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

Zary jeu 07/02/2019 - 11:44

Pourquoi la Discount Banque prélevé des frais de virement alors qu'on retire tout simplement de l'argent au distributeur en Israël. La banque à l'étranger nous retire déjà une commission. Est ce normal ?

Répondre
Commentaire avatar

Roy dim 17/03/2019 - 10:17

Les banques israéliennes ne sont pas des banques de dépôt comme en France mais des banques commerciales avec des frais à chaque transaction. Ces frais sont connus (brochure ou internet) et ils peuvent être demandés lors de l'ouverture de compte. La comparaison avec le système bancaire français est une erreur fréquente faite par la non connaissance du système israélien. L'avenir les e-banques sur internet vont lisser ces problèmes.

Répondre

Expat Mag

Chennai Appercu
FAITS DIVERS

Un jeune couple assassiné pour s’être aimé entre castes

L’histoire fait froid dans le dos. Un jeune couple est décédé la semaine dernière des suites d’une lapidation. Leur péché ? S’être aimés entre castes. Comment est-ce possible encore aujourd"hui ?