Vendredi 16 novembre 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

GERER SON BUDGET - Truc n°5 : la taxe d'habitation, Arnona

Par Lepetitjournal Tel Aviv | Publié le 04/04/2018 à 00:00 | Mis à jour le 04/04/2018 à 00:00
Facture arnona_petit
 
Le "truc par semaine" de Valérie Halfon, conseillère en budget personnel, pour préparer au mieux votre installation en Israël ! Truc n°5 : la taxe d'habitation, Arnona.
 
Un facteur ayant des implications sur le budget logement est celui du nombre de pièces.
 
En effet, je rencontre souvent des gens me disant qu’ils veulent louer un cinq pièces (alors qu’en France, ils n’habitaient que dans quatre pièces). Quand je leur demande la raison, ils répondent qu’ils vont sans doute accueillir leur famille de France pendant les vacances. Donc, il leur faut une chambre en plus.
 
Sauf que, dans de nombreuses villes d’Israël, il y a un écart de prix notoire entre les quatre et les cinq pièces (parfois 1500 shekels, donc 18 000 shekels par an). Alors, je leur réponds que je comprends la raison pour laquelle ils veulent habiter dans un cinq pièces. Le problème est de savoir si ils peuvent se permettre financièrement de se transformer en hôtel pendant les vacances...
 
Il faut aussi savoir que plus la superficie d’un appartement est élevée, plus l’arnona (la taxe d’habitation) est élevée. En effet, la taxe d’habitation annuelle est calculée en fonction de la superficie. Nombre de mètres carrés multiplié par le prix au mètre carré. Le prix au mètre carré varie en fonction de la ville, du quartier... A vérifier.
 
Sachez qu’en tant olé hadash (statut de nouvel immigrant), vous avez droit à une exonération entre 70 et 90% de la arnona pendant un an (à utiliser pendant vos deux premières années en Israël) sur les cent premiers mètres carrés dans la plupart des villes d’Israël.
 
Sachez aussi qu'après avoir utilisé cette réduction, vous pouvez avoir droit à des réductions en fonction de votre situation socio-économique. Ainsi, j'ai un jour conseillé à des olim (nouveaux immigrants) de demander une réduction. Leur demande a été prise en compte. De plus, ils ont aussi reçu 5300 shekels rétroactivement.
 
Renseignez-vous ! On ne perd jamais rien à demander. 
 
Crédit photo : www.anglo-list.com
 
Valérie HALFON  - www.lepetitjournal.com/tel-aviv - mercredi 4 avril 2018 - reprogrammation
 
0 Commentaire (s)Réagir

Communauté

INTERVIEW

Les anciens élèves des lycées français, une « communauté d’entraide »

Journaliste à TV5 Monde et ancienne élève du lycée français de Brazzaville, Dominique Tchimbakala est la nouvelle présidente de l’Union-ALFM, l’Association des anciens élèves des lycées français...