Samedi 23 octobre 2021
TEST: 2292

Pourquoi fête-t-on Roch Hachana ?

Par Anne-Claire Voss | Publié le 07/09/2021 à 18:52 | Mis à jour le 07/09/2021 à 20:31
Des personnes célébrant Roch Hachana en Israël

Le nouvel an juif est célébré du 6 au 8 septembre. Pour célébrer et mieux comprendre Roch Hachana, plongeons-nous dans ses traditions.

 

De ce lundi 6 (à la tombée de la nuit) jusqu’à mercredi 8 septembre (au coucher du soleil), la fête de Roch Hachana à lieu, partout, à travers le monde. Avec le son du shoffar (corne de bélier dans lequel un Rabin souffle), la religion invite à réaliser une introspection de son année. Cette fête se déroule dix jours avant la fête de Yom Kippour, appelée « jour de pardon » et symbolise la fin des dix jours de pénitence. Les pratiquants ne peuvent pas se confesser au quotidien. Ils sont donc invités à réfléchir sur leurs actions de l’année durant ces jours.

 

Interdiction de travailler, prière, repas et shoffar, la tradition est de souhaiter Shana Tova (bonne année en hébreu) le premier soir, et bien entendu de partager des repas en famille ! Pour cette 5782 année selon le calendrier hébraïque, voici quelques repas types à découvrir.

 

Entrées

Le miel occupe une place importante lors de cette fête. Servi au début du repas, on en sert avec un quartier de pomme, ils composent une année douce et croquante d’où « Shana Tova Ou Metouka », qui signifie « bonne année, qu’elle soit douce ».

 

La 'Hallah

 

La ‘Hallah est le pain traditionnel. Gonflée et tressée, elle se mange à Shabbat et à Roch Hachana. Ce pain moelleux est à base d'œufs, de farine blanche et de sel.

 

Kneidlers

 

En entrée viennent les Kneidler. Ce plat ashkénaze est typique de l’Europe de l’Est. Il s’agit de boulettes de matsa (pain non levé) servies dans un bouillon de poisson. Dans ces pays froids, parfois pauvres, le plat de fête pouvait être un pot-au-feu. Loin du caviar et du foie gras de canard, cette tradition s’est perpétuée au sein des familles. Facile, peu coûteux et consistant, il reflète en bonne partie la cuisine ashkénaze.

 

Terrine de poisson

 

Plat froid : la terrine de poisson. Réalisée avec du saumon, ce mets vient après les Kneidler. Il est possible d’y ajouter poivrons, tomates ou olives par exemple.

 

Plat

Poulet et pommes de terre au miel et fines herbes

 

Un poulet rôti au miel d’acacia, pour son côté liquide, ou au miel de chêne, pour un goût plus marqué. Niveau cuisson, plus la peau sera croustillante, plus vous sentirez le mélange d’une peau croquante et mielleuse accompagnée d’une chair tendre. Ne pas hésiter à ajouter des épices ou de la moutarde. En accompagnement, des carottes au miel ou légumes cuits vapeurs.

 

 

Dessert

La grenade

 

Pour un dessert traditionnel, la magnifique grenade rouge foncée. Utilisée pour symboliser les bonnes actions ou « mitsvots », les mélanger dans une salade de fruits est un classique.

 

Bon appétit, et Shana Tova !

Nous vous recommandons
Anne-Claire Voss

Anne-Claire Voss

Diplômée d'un Bachelor en Management et médiation culturelle à l'ICART (Paris), elle décide de réaliser un Master en journalisme à l'ISFJ (Paris) et de se former avec notre rédaction.
0 Commentaire (s) Réagir