TEST: 2292

Auriez-vous matché Shayom Hayut, l’arnaqueur israélien de Tinder ?

Par Anne-Claire Voss | Publié le 18/03/2022 à 13:58 | Mis à jour le 18/03/2022 à 14:18
lepetitjournal.com Tel Aviv revient sur l’histoire de Shimon Hayut, un fraudeur israélien qui a fait des réseaux sociaux… une arme redoutable

Avez-vous déjà été inscrit(e) sur un site de rencontre ? Quel a été votre pire date ? Pour les femmes du documentaire Netflix l’Arnaqueur de Tinder (Tinder Swindler en anglais), la barre a été placée extrêmement haute. lepetitjournal.com Tel Aviv revient sur l’histoire de Shimon Hayut, un fraudeur israélien qui a fait des réseaux sociaux… une arme redoutable.

 

Le documentaire Netflix l’Arnaqueur de Tinder sorti le 2 février 2022 raconte l’histoire vraie de trois femmes, même si le nombre serait plus important, arnaquées sur Tinder par l’Israélien Shimon Hayut. Sous de nombreux pseudonymes, comme Simon Leviev, le trentenaire escroquait ses victimes en se faisant souvent passer pour l’héritier de Lev Leviev. Son faux père n’était autre, dans ses mensonges, qu’un milliardaire ayant fait fortune dans l’industrie des diamants et dont il était l’héritier.

 

 

Un mode opératoire (presque) identique avec tous ses matches Tinder

Shimon Hayut séduisait des femmes ou obtenait leur confiance pour devenir leur petit ou meilleur ami. Cet Israélien jouait au playboy milliardaire en organisant les premiers dates dans des hôtels cinq étoiles, en offrant d’énormes bouquets de fleurs ou en invitant les victimes à des voyages en jet privé. Il allait par la suite jusqu’à parler de mariage, d’emménagement ou de l’envie d’avoir des enfants. Finalement, la vie en rose se détruisait lorsqu’il faisait croire qu’il était menacé par des concurrents ennemis dans le marché du diamant. Il mettait en place une mise en scène, en appelant ses victimes de nuit et en envoyant des photographies ou des vidéos de son garde du corps faussement blessé. L’objectif : demander urgemment des sommes d’argent importantes. Certaines de ces femmes ont même dû réaliser des prêts pour lui venir en aide. Il fallait, et à tout prix, qu’il n’y ait aucune trace de lui, sous peine que ses ennemies ne le retrouvent. Ce plan d’arnaque presque parfait a mené une dizaine de femmes à donner, selon le journal Times of Israel, environ 10 millions de dollars.

 

 

Que sait-on de Shimon Hayut ?

Shimon Hayut est un Israélien âgé de 31 ans ayant grandi dans un quartier orthodoxe à Tel Aviv. Il est le fils d’un rabbin puis avocat nommé Yohanan Hayut. Le jeune homme s’est fait passer pour un agent du Mossad et a déjà pris une fausse identité sous le nom de Mordechai Nisim Tapiro. Une sorte de Catch me if you can, dans la réalité. Dès ses quinze ans, Shimon Hayut avait déjà été accusé de fraude et fut condamné à trois ans de prison en 2015 à New-York pour avoir escroqué plusieurs femmes.

 

Il est en 2019 de nouveau arrêté après avoir atterri en Grèce grâce à l’alerte donnée par ses ex-victimes. Extradé en Israël, il finit condamné à 15 mois de prison. C’est seulement cinq mois plus tard qu’il est libéré pour bonne conduite, et clame toujours son innocence. Tinder a confirmé qu’aucun profil actif connu ou alias de Shimon Hayut n’était présent sur leur application depuis sa condamnation.

 

 

Le trentenaire continue pourtant son style de vie luxueux. Il est désormais accompagné par sa nouvelle petite amie, Kate Konlin, mannequin israélienne. Shimon Hayut prépare selon le journal Le Figaro un projet de télé-réalité. Sur Instagram, nous pouvons apercevoir un post de Kate Kolin datant du 8 mars. Elle se montre elle-même avec un énorme bouquet de fleurs. La légende  : « Paris With love »…

Anne-Claire Voss

Anne-Claire Voss

Diplômée d'un Bachelor en Management et médiation culturelle à l'ICART (Paris), elle décide de réaliser un Master en journalisme à l'ISFJ (Paris) et de se former avec notre rédaction.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Tel Aviv !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale