Jeudi 17 octobre 2019
Stockholm
Stockholm
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Trois choses que vous ignoriez sur Kungliga Biblioteket

Par Lepetitjournal Stockholm | Publié le 18/09/2019 à 00:06 | Mis à jour le 18/09/2019 à 00:06
Photo : Kungliga Biblioteket, Photo: Istvan Borbas
Kungliga Biblioteket insolite

Que vous soyez touriste ou stockholmois vous ne pouvez manquer l’élégante Kungliga Biblioteket, la Bibliothèque Nationale de Suède, située dans le Parc Humlegården au coeur de Stockholm. Placée sous la tutelle du ministère de l’Éducation, ses collections comptent à ce jour plus de 18 millions de documents. La rédaction vous dévoile trois secrets bien gardés sur ce lieu insolite. 
 

   1. Kungliga Biblioteket conserve tous les documents relatifs au Royaume de Suède parus depuis 1661

Les plus anciens livres de la bibliothèque remontent à la collection du roi Gustav Vasa. A partir de 1661, une loi sur le dépôt légal obligent les imprimeurs à fournir à la Bibliothèque Nationale un exemplaire de chaque document imprimé - loi qui fut ensuite élargie aux sons, aux images animées, aux jeux vidéos et documents électroniques. 

En 1877 le bâtiment actuel est érigé dans Humlegården et c’est à partir de ce moment que la bibliothèque devient une agence d’état indépendante de la maison royale. Si au départ, la loi servait de système de censure en permettant au pouvoir de contrôler les citoyens, la mission de Kungliga Biblioteket est aujourd’hui de défendre la démocratie, l’égalité et la liberté d’opinion.

 

Kungliga Biblioteket insolite

 

   2.  Il est possible d’admirer le Codex Gigas ou bible du Diable

Une salle d’exposition en accès libre vous permet d’admirer le Codex Gigas, une bible datant du 13ième siècle attribuée à un moine de Bohème. L’ouvrage est remarquable par ses dimensions, près d’un mètre de long, 50 cm de large et 22 cm d’épaisseur mais aussi par le mystère qui entoure son auteur, probablement un unique copiste qui y aurait consacré 20 à 30 ans de sa vie.

L’ouvrage reprend l’ancien et le nouveau testament et contient aussi un herbier, un traité de médecine et quelques feuillets d’exorcisme... Le nom de Bible du Diable fait référence à l'enluminure du diable au folio 290. Selon la légende le copiste aurait vendu son âme au diable pour que celui l’aide à achever l’ouvrage en une seule nuit. 

Si le Codex Gigas est exposé en Suède, c’est parce qu’il a fait partie du butin de guerre saisi par les troupes suédoises pendant la guerre de Trente Ans après le siège de Prague. Il est sauvé in extremis du grand incendie qui ravage le Château Tre Kronor en 1697 et au cours duquel une partie de la bibliothèque royale brûla.

 

   3. Kungliga biblioteket cible d’un cleptomane 

En 2004, le chef du département des manuscrits de la Bibliothèque, un universitaire reconnu et apprécié en poste depuis 1995, admet avoir volé et vendu une soixantaine de manuscrits anciens et de valeur pour un montant estimé à plus de 25 millions de couronnes.  Peu après avoir été démasqué, il se suicide au gaz et provoque l’explosion de son appartement à Vasastan faisant une douzaine de blessés.

Un manque de probité et d’abus de confiance qui ébranle la Suède et qui donnera lieu à une adaptation télévisée en 2010, Library Thief, avec Gustaf Skarsgård dans le rôle principal. En 2012 les premiers livres volés ont fait leur retour à la bibliothèque, un travail d’enquête minutieux qui continue à ce jour. 

Manon F.


 


 


 

Nous vous recommandons

lepetitjournal Stockholm

Lepetitjournal Stockholm

L'édition de Stockholm de lepetitjournal.com, le média des Français, des francophones et des francophiles à l'étranger
0 Commentaire (s)Réagir