Dimanche 17 octobre 2021
TEST: 2289

Retrouver la Suède à son retour en France ? Direction Svenska Affären !

Par Lou Cercy | Publié le 12/10/2021 à 06:00 | Mis à jour le 12/10/2021 à 13:46
Photo : Svenska Affären, Paris © Svenska Affären
Svenska Affären Paris épicerie suédoise suède produits locaux tradition

Vivre dans un pays signifie s’attacher à des traditions, à une gastronomie, à des objets. Le retour en France, qu’il soit temporaire ou définitif, peut être difficile. Heureusement, il existe à Paris un moyen de retrouver la Suède et ses traditions : rencontre avec Agneta Kossowski, qui tient depuis 17 ans l’épicerie fine Svenska Affären.

 

Lundi : jour de fermeture de Svenska Affären, mais pas question de chômer ! Au 3 bis rue Léon Jost, derrière la porte close de l’épicerie suédoise, c’est l’effervescence. La boutique, illuminée et remplie de cartons de livraison, fleure bon les épices. En cuisine, les fournées de kanelbullar et köttbullar s’enchaînent sous l’œil attentif d’Agneta Kossowski, grande blonde aux yeux bleus lumineux venue tout droit de Hallstahammar, à 130 kilomètres à l’ouest de Stockholm.

 

vitrine svenska affären Paris épicerie suédoise
Svenska Affären, Paris © Lou Cercy

 

L’histoire d’amour entre Agneta et Paris débute alors qu’elle n’a que 19 ans, lors d’un Interrail qui lui fait découvrir la capitale. À Montmartre, elle rencontre un peintre, qui fait son portrait, lui propose un café, et deviendra son mari. Pendant près de quatre ans, elle partage sa vie entre Paris et Stockholm, où elle travaille comme institutrice, avant de le rejoindre en 1986. Après plusieurs petits boulots, elle devient assistante sociale et responsable des activités avec les jeunes à l’église suédoise de Paris. Là, chaque année, se tient une grande kermesse de Noël où règne le fameux julstämning suédois, dans une cour éclairée de bougies qui sent bon la cannelle et le glögg. Et chaque année, la même remarque : « Quel dommage de ne pas trouver ces produits toute l’année à Paris ! »

 

Agneta, qui sert le glögg et la soupe de pois cassés dans la cour, décide de relever le défi. Elle suit quelques modules de cours à la chambre de commerce de Paris pour apprendre à gérer une société et, sans trop savoir où elle va, ouvre Svenska Affären. Comme elle le dit en souriant, « on apprend sur la route » ! La première boutique, dans le IXe arrondissement, est toute petite et ne fait donc qu’épicerie. Sans cuisine sur place, Agneta prépare tout chez elle, que ce soit les brioches qu’elle apporte au magasin, ou ses mets pour le service traiteur qu’elle met très vite en place. Neuf ans plus tard, elle déménage dans le XVIIe, dans l’actuelle boutique de la rue Léon Jost. Dans ce magasin pourvu d’une grande cuisine, elle propose des produits d’épicerie, un service traiteur, mais aussi des objets de décoration, ustensiles et cadeaux. À la demande de ses clients, elle a Plus récemment créé un espace café-restaurant, qui s’est étendu, depuis la pandémie, sur une terrasse.

svenska affären paris épicerie suédoise
Svenska Affären, Paris © Svenska Affären

 

Et c’est un succès ! Svenska Affären attire une clientèle variée, des Suédois qui ont le mal du pays ou qui veulent faire découvrir leurs traditions à des amis, des Français amoureux de la Suède ou simplement curieux. Quelle que soit leur nationalité, tous ont été charmés par la boutique d’Agneta – les clients s’arrachent ses bougies et allumettes, ainsi que les bougeoirs Snöboll de la marque suédoise Kosta Boda – et ses recettes héritées de la tradition familiale, qu’elle connaît depuis toute petite. Köttbullar accompagnées de confiture d’airelles, de pommes de terre et de concombre à l’aigre-douce, pyttipanna, toast Skagen, salade de saumon… Les recettes sont inspirées de celles de sa mère, même si elles ont bien sûr été perfectionnées et personnalisées : « Sur Google, il y a tellement de recettes de kanelbullar, mais notre recette est un peu secrète et ne ressemble pas tout à fait aux autres. D’ailleurs, on a beaucoup de clients qui disent que les meilleures brioches à la cannelle se trouvent ici, chez nous, à Paris ! »

 

kanelbullar brioches cannelle suédoises suède
Kanelbullar © Svenska Affären

 

Cela fait maintenant 17 ans qu’a ouvert Svenska Affären, et la boutique marche toujours aussi bien. Avec trois ou quatre employé·e·s à temps plein, et des extras pour les jours de grande activité, comme en cette veille de service traiteur ou à l’approche des fêtes de Noël, Agneta supervise toutes les préparations avec énergie et gentillesse. Pendant l’entretien, elle doit parfois s’interrompre pour donner quelques conseils en suédois sur la préparation des köttbullar. Si son projet était audacieux, elle s’est lancée sans peur. Les Suédois sont-ils plus confiants ? C’est en tout cas ce qu’elle observe après des années de vie en France : « Je crois que les gens en Suède sont plus trygg, plus confiants, plus à l’aise. En France, on apprend beaucoup par la peur, surtout quand on est petit. À l’école, on apprend à obéir, et cela commence dès la naissance. Cela ne leur donne pas confiance, le sentiment d’être aimé, mais cela donne une mentalité plus dure. »

 

Mais tout le monde n’est pas comme ça, et la France a aussi ses bons côtés. Agneta apprécie la spontanéité des Français, la diversité et le caractère cosmopolite de Paris. Si la Suède lui manque parfois, c’est surtout pour sa nature, les paysages qu’elle connaît depuis toute petite, et, bien sûr, sa famille et ses amis. « En ce qui concerne la nourriture, j’ai tout ce qu’il me faut ! » dit-elle avec un sourire. Difficile en effet de voir ce qui pourrait lui manquer, quand l’on voit les étagères bien remplies de Svenska Affären ! De la confiture d’airelles au knäckebröd en passant par le Kalles caviar et les pastilles à la réglisse, le 3 bis rue Léon Jost est la destination idéale pour une escapade suédoise.

 

agnat kossowski svenska affären paris épicerie suédoise tradition
Agneta Kossowski © Svenska Affären

 

Ses bonnes adresses en Suède :

  • Le restaurant français Café Facile tenu par un chef suédois, qui dépasse selon elle bien des restaurants gastronomiques parisiens.
  • La boutique de luminaires et décoration Affären i Gamla stan, où elle a trouvé de quoi aménager son tout premier studio à Stockholm.
  • Gotland, sublime île d’où sa mère est originaire, et où elle passait tous ses étés.

 

Informations pratiques :

Svenska Affären Paris 

3 bis, rue Léon Jost 75017, Paris

Mardi – samedi : 11h – 18h30

Dimanche : 12h – 17h

Nous vous recommandons
Lou Cercy

Lou Cercy

Étudiante en traduction, Lou est passionnée par les langues, la culture et l’art. Tombée amoureuse de la Suède, elle apprend le suédois depuis deux ans et a posé ses valises à Stockholm.
0 Commentaire (s) Réagir