Samedi 17 novembre 2018
Stockholm
Stockholm
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

L’effet “nourrisson” ou la surprenante gentillesse suédoise

Par Annie Sturesson | Publié le 17/10/2018 à 06:30 | Mis à jour le 17/10/2018 à 09:51
Photo : Ours en peluche -
nourrisson enfant éducation Suède

Après plusieurs années passées à l'étranger et un retour en Suède, Annie notre rédactrice suédoise vous propose de redécouvrir son pays natal au détour de plusieurs sujets du quotidien. Aujourd'hui, elle se penche sur la question de la parentalité. 

 

[NDLR : le texte a volontairement été laissé tel quel pour respecter les propos d'Annie, dont le français est excellent.]
 

Il y a trois mois ma fille est arrivée. Sa naissance a totalement transformé ma vie. Au lieu d’être au bureau en face d’un ordinateur, je passe mes journées à allaiter, changer des couches et à (essayer) de la consoler. Et comme tous les autres parents qui essaient à tout prix de faire dormir leurs petits, je fais des promenades en poussette.

Suite à mes nombreuses promenades, j’ai remarqué que ce n’est pas seulement mon regard sur le monde qui avait changé, l’attitude de mon entourage semble également avoir changé. Du coup, j’aperçois une phénomène très atypique pour les Suédois, une chaleur spontanée.

Il est connu qu’en Suède des conversations spontanées entre étranger.e.s sont bien rares. Même de recevoir un sourire d’un inconnu est rare. Toutefois, grâce à l’arrivée de ma fille tout cela a changé. Lorsque je me promène en poussette  il arrive souvent que les gens s’approchent et s’écrient: "Comme le bébé est petit, quel âge a-t-il ! Comme elle est mignonne !" Il est possible que cette spontanéité soit liée au fait que mon bébé soit exceptionnellement adorable ou que les gens voient que sa mère épuisée a besoin d'encouragement. Toutefois selon moi il est plus probable que cette gentillesse suédoise surprenante fasse partie d’un phénomène plus répandu et réservé aux nourrissons.  
 

Enfant nourrisson maman suède
Une maman et son bébé en Suède - Photo : Sofia Sabel imagebank.sweden.se


Laissez-moi vous donner quelques exemples de cette spontanéité. Il y a quelques semaines j’ai pris le train de Stockholm à Uppsala. J’ai dû allaiter pour la première fois en public ce qui m’a mise un peu mal à l’aise. La passagère en face m’a donné un sourire encourageant. Puis on s’est mis à parler pendant 40 min et elle m’a donné des conseils sur le sommeil de bébé et la colique.

La présence d’un nourrisson ne fait pas seulement parler les  gens, cela les rend également plus secourable. La semaine dernière au supermarché une femme m’a aidée à arranger mes marchandises dans la caisse lorsque j’ai dû consoler ma fille. Quel service ! Et une autre fois un vieil homme m’a aidé à bercer la poussette.  

Mon bébé est également devenu une attraction dans mon immeuble. Je ne connais aucun de noms de mes voisins mais plusieurs d'entre eux connaissent celui de mon bébé."Comment va-Agnes?" demandent ils dans l'escalier. Les femmes retraitées dans l’immeuble sont même au courant de la courbe de poids d’Agnes.

Cela dit il ne faut pas exagérer, il y a quand même des limites à la gentillesse et spontanéité chaleureuse envers les jeunes parents. En effet, parfois les gens se sont énervés par ma poussette qui bloque les couloirs au supermarché ou dans l’autobus. En plus, même si les conversation spontanées entre des parents roulant des poussettes arrivent, on se contente normalement d’échanger un regard, parfois même un sourire encourageant.


Annie Sturesson, 17 octobre 2018

beskuren_3

Annie Sturesson

Suédoise qui après plusieurs années à l'étranger, y compris dans des pays francophones essaie de se réhabituer à la météo scandinave, à la nécessaire planification des activités sociales et aux "tvätttider".
0 Commentaire (s)Réagir

Actualités

AGENDA DU WEEK-END

Que faire ce week-end à Stockholm ? 16 au 18 novembre

Une journée de débats, un vernissage, une fête des lumières ou l’ouverture des premiers marchés de Noël, une fois de plus vous aurez beaucoup de choix pour occuper ce week-end de novembre...

Communauté

PORTRAIT

Portrait : Journal d’un artiste français à Stockholm

Au bord du l'eau dans un charmant appartement au sud de Kungsholmen, se trouve l’atelier d’Alex, artiste français installé à Stockholm depuis près de deux ans. Le Petit Journal Stockholm l’a rencontré

Vivre à Stockholm

SOCIÉTÉ

Stockholm dit non à l’Apple Store

La municipalité de Stockholm a décidé de stopper deux projets architecturaux controversés. Elle remet également en question la candidature de la ville au Jeux Olympiques d’hiver de 2026.

Sur le même sujet