Dimanche 26 mai 2019
Stockholm
Stockholm
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Le phénomène bien suédois de Vabruari

Par Johann Tsati | Publié le 14/02/2019 à 06:30 | Mis à jour le 14/02/2019 à 11:17
Photo : Vabruari le mois des enfants malades ? - Photo: Kourtlyn Lott, https://creativecommons.org/licenses/by-nd/2.0/
enfant malade vabruari

Lundi matin 8h, votre fils se réveille avec une méchante toux. Pas question de l’envoyer à l’école et votre tendre moitié est déjà parti(e) au travail. Alors que faire ? Tout simplement prévenir votre employeur que vous ne pourrez pas venir aujourd’hui ! La loi suédoise permet en effet aux salariés de prendre un congé parental temporaire et indemnisé afin de rester à la maison pour s’occuper d’un enfant malade: le VAB (vård av sjukt barn : s’occuper d’un enfant malade ). Février étant généralement le mois de l’année où le plus de jours de congés de ce type sont posés (plus de 750 000 jours indemnisés par la sécurité sociale en 2017), il a donné naissance au terme de Vabruari, contraction de VAB et de Februari.

 

Le VAB, comment ça marche?

Le VAB s’applique si vous souhaitez rester à la maison pour vous occuper d’un enfant malade (le vôtre ou celui d’une autre personne: famille, ami, voisin…) ou si vous l’accompagnez à un rendez-vous chez le docteur, dentiste ou tout autre professionnel de santé. Vous devez être assuré en Suède, l’enfant doit avoir entre 8 mois et 12 ans (si il est plus jeune ou plus âgé, uniquement sous conditions particulières) et doit vivre en Suède ou dans un autre pays européen. Vous pouvez aussi bénéficier du VAB si le responsable habituel de l’enfant est malade ou si vous suivez un cours organisé par un prestataire de soins de santé sur la manière de s’occuper d’un enfant malade.

En compensation, vous recevez un montant par jour correspondant à environ 80% de votre salaire. Vous pouvez effectuer le calcul sur le site de Försäkringskassan, la caisse d’assurance nationale qui est chargée du versement de la prestation. La demande de prestation se fait également sur ce site, dans les 90 jours suivant le premier jour de VAB.

Enfin, et c’est ce qui fait la spécificité de ce congé, la loi suédoise permet à chaque foyer de prendre jusqu’à 120 jours de VAB par an et par enfant ! A titre de comparaison, hors conventions collectives, la loi française donne droit à un congé de 3 à 5 jours par an, non rémunérés, pour s’occuper de son enfant malade.

 

Pourquoi en février particulièrement?

Février est un des mois de l’année où les salariés suédois posent le plus de jours de VAB. C’est donc un des mois de l’année où les enfants suédois sont le plus malades. La faute à l’épidémie de grippe d’abord, qui atteint généralement son pic à cette période de l’année, mais aussi à d’autres maladies comme le virus respiratoire syncytial (VRS). Maladies qui se propagent plus facilement à cette période de l’année, du fait que l’on passe beaucoup plus de temps à l’intérieur qu’à l’extérieur. Nos organismes sont ainsi beaucoup plus exposés aux virus qui s’en donnent à coeur joie. Les enfants, aux organismes fragiles, peu intéressés par les règles d’hygiène et aimant toucher à tout, sont d’autant plus exposés que les adultes.

En réalité, les statistiques de Försäkringkassan indiquent que février n’est pas toujours le mois où les salariés suédois utilisent le plus leur droit au VAB: selon les années ce peut être décembre, janvier ou mars. Le terme de Vabruari est néanmoins entré dans le langage commun suédois, au point notamment d’être utilisé comme argument publicitaire par les entreprises (qui commercialisent des médicaments par exemple)

 

vabruari forsaklingkassan
Nombre de jours de VAB payés par mois - Source : Försäkringkassan


Le VAB, un congé parental flexible de plus en plus contrôlé

Le VAB entend donner au travailleur de la flexibilité pour s’adapter à des contraintes extérieures à son travail. Cette indemnisation repose également sur un rapport de confiance puisque ni l’employeur ni Försäkringskassan (si l’enfant est malade moins d’une semaine) n’exigent de certificat médical justifiant le congé.

Se pose forcément la question de la fraude. Ces dernières années, Försäkringskassan a intensifié les contrôles sur les bénéficiaires du VAB. En résulte une forte augmentation des demandes de remboursement de la caisse d’assurance pour des sommes perçues non justifiées: ce montant s’élevait à 5,8 millions en 2013 contre plus de 43 millions en 2018.

Des redressements records ont également été prononcés par Försäkringskassan.

Alors peut-on parler d’une tendance à la fraude à la hausse chez les salariés suédois ?

Pas forcément d’après Försäkringskassan, pour qui la forte augmentation des montants à rembourser est surtout corrélée à cette forte augmentation des contrôles. Ainsi, on ne peut pas conclure que le nombre de tricheurs a augmenté, mais l’on découvre plus de tricheries.

Les autres chiffres fournis par la caisse d’assurance suédoise vont également dans le sens de fraudes assez limitées: la proportion de jours payés non justifiés est évaluée à environ 15% et le salarié suédois n’utiliserait son droit au VAB en moyenne seulement 7 à 8 jours par an.


Johann Tsati, 14 février 2019

22835566_10155725773738116_1508645627_n (2)

Johann Tsati

Diplômé en science politique, les hasards de la vie m'ont conduit à Stockholm. J'ai depuis rejoint l'équipe du Petit Journal en août 2018. Je m'intéresse à tout mais surtout à l'Histoire, à la musique sous toutes ses formes et aux Girondins de Bordeaux
0 Commentaire (s)Réagir

Communauté

CULTURE

Le 1er mai en Suède

"Le travail c’est la santé, rien faire c’est la conserver"... Ces mots de la chanson populaire française pourraient bien vous trotter dans la tête en lisant notre article d’aujourd’hui.

Vivre à Stockholm

ENVIRONNEMENT

Earth week, une semaine dédiée à la planète à l’Université

Du 20 au 24 mai, l’association environnementale Symbios organise sa semaine pour la planète, cinq jours dédiés au développement durable et à la protection de l’environnement...