Lundi 21 janvier 2019
Stockholm
Stockholm
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

“J’étudie en Suède” - Uppsala, plus vieille université scandinave

Par Sarah Chabane | Publié le 13/12/2018 à 06:30 | Mis à jour le 13/12/2018 à 10:03
Photo : Uppsala de nuit - Photo : Sarah Chabane
uppsala études Suède

Dans cette série d’articles la rédaction rencontre des Français.es qui ont choisi de venir étudier en Suède. Que ce soit dans le cadre d’un échange Erasmus ou pour suivre un programme entier, la Suède attire les étudiant.es français.es qui sont les Européen.nes les plus représenté.es dans le pays après leurs compatriotes allemand.es. Aujourd’hui nous partons un peu au Nord de Stockholm à Uppsala, une des villes les plus étudiantes de Suède à la rencontre de Gavin et Adélaïde.

 

Gavin, en Erasmus à l’Université d’Uppsala

L’Université d’Uppsala créée en 1477 est la plus vieille université de Suède et des pays nordiques. Elle compte plus de dix facultés, près de 42.000 étudiant.es et a même un campus détaché à Visby sur l’île de Gotland. Quinze Prix Nobel se sont assis sur ses bancs et elle est l’une des Universités les plus réputés non seulement en Europe mais également dans le monde.

Nous avons rencontré Gavin, étudiant en droit de l’environnement en échange universitaire cette année.

 

Gavin interview uppsala
Gavin étudiant en échange à l'Université d'Uppsala - Photo : Sarah Chabane 


lepetitjournal.com: Peux tu te présenter?
Gavin :
Je m’appelle Gavin, je viens de Castres originellement mais je fais mes études de droit à Toulouse, une licence plus particulièrement. Et actuellement c'est ma troisième année de licence et je suis en échange à l’Université d’Uppsala.

 

Pourquoi as-tu choisi de venir à Uppsala ?

Plus tard, je veux me spécialiser en droit de l’environnement et c'était une des seules villes européennes à proposer cette matière. L’un des profs qui dispensent la matière est assez réputé de même que l'université en elle même. Après j’avais envie de comprendre la spécificité du pays et pourquoi le pays aussi avancé sur plein de domaines et de percer le secret de ce fameux modèle socialiste qui fait rêver le monde entier. Et d'ailleurs c’est assez intéressant parce que l’année où j’arrive ce modèle est en crise avec les Démocrates de Suède qui sont arrivés troisième aux élections. Et aussi, plus particulièrement, le modèle environnemental de la Suède avec Uppsala qui a été désignée ville climatique mondiale de l'année par WWF. Et on peut ressentir la différence directement, il y a beaucoup plus de vélos que de voitures. La nature est très présente et c'est vraiment super de voir qu’il y a plein d'autres étudiants dans d'autres domaines que le droit qui s’intéressent à l’environnement, c'est vraiment super enrichissant.

 

Que fais tu à Uppsala ?
Du coup je fais du droit de l'environnement, j'ai quatre matières dans l'année avec chaque semestre divisé en deux périodes. Mon premier cours était Droit européen de l'environnement pendant deux mois. Je pense que ça va bien m'aider pour la suite de mes études car ce sont des matières que j'aurai ensuite en master en France.

 

Comment te sens-tu jusqu’à présent ?
Bien ! J'ai rencontré beaucoup de gens de dizaines de nationalités différentes c'est vraiment le plus enrichissant dans un programme d'études à l'étranger. Surtout que j'habite dans une résidence étudiante, avec un mode de vie assez particulier en “corridor”. On a chacun notre studio de 20 mètres carré environ. Et la seule chose en commun c'est la cuisine. Ca permet d'échanger avec les gens de différentes nationalités et chaque semaine on a un repas international où chacun prépare un plat de son pays. Du coup, ça nous rapproche on mange ensemble cela permet de découvrir de la cuisine internationale. La ville en elle même est super. Il y a beaucoup de choses à faire. C'est une ville étudiante avec plus de 40.000 étudiants donc ça bouge beaucoup.
 

Est-ce que le modèle universitaire est différent du modèle français ?
Oui, le modèle pédagogique est assez particulier : on a six heures de cours en moyenne, c’est très peu. Et le prof n'est pas vraiment un demi-dieu qui dispense son savoir aux étudiants, l'étudiant a beaucoup plus d'autonomie et de responsabilités. C'est lui au final qui doit aller chercher les connaissances à la bibliothèque, dans les manuels et à partir de ce qu'il a appris en cours. Puis en classe, on va discuter entre nous et avec le prof qui est finalement davantage un guide qui va mettre de l'eau dans le moulin. C’est beaucoup plus concret et beaucoup plus vivant. Et ça force un peu à réfléchir et à utiliser son cerveau.
 

Est-ce que tu peux me parler un peu de la vie étudiante ?
Elle est beaucoup rythmée par les nations (NDLR : associations étudiantes qui existent à Lund et Uppsala depuis le XVIIe siècle et qui représentent les différentes régions suédoises). Chacun rejoint une nation et ensuite il y a des soirées quasiment trois, quatre fois par semaine et également tous les samedis soir dans la résidence étudiante.
 

Une habitude suédoise que tu as tout de suite adoptée ?
Le fika bien évidemment ! Mais aussi une tradition plus particulière celle du cri de Flogsta (nom de la résidence étudiante) où tous les soirs à 22h les étudiants crient à leur fenêtre. C’est très bizarre, il y a plein de légendes à ce sujet, il y a des gens qui disent que quelqu'un est tombé d'un immeuble et a crié. Donc oui le fameux cri de Flogsta qui est même sur YouTube.

 

Que penses-tu des Suédois.es?
Avant d’arriver et d’après mes recherches on m’a dit que les Suédois étaient des gens très froids, très discrets. C'est un peu le stéréotype du Suédois mais pas du tout ! Je n'ai jamais eu de problème pour leur parler. Quand je suis arrivé en Suède, Air France avait perdu ma valise du coup j’étais un peu paniqué dans un nouveau pays et sans mes affaires. Et la première personne que j’ai rencontrée c’était un Suédois, il était super accueillant et rassurant, il m'a prêté un chargeur.. J’ai pu rencontrer beaucoup de Suédois à travers les soirées à l'université et aux nations, donc il ne faut pas hésiter à leur parler en tant qu'étudiant international !
 

As tu prévu de voyager cette année ?
J’ai prévu un gros voyage en Laponie et ça va être surement une des meilleures expériences de ma vie. Après je vais surement faire de plus petits voyages en Scandinavie à Copenhague par exemple !
 

Conseillerais-tu à d’autres étudiant.es de venir à Uppsala ?
Oui c’est une ville à taille humaine, c’est super facile de prendre ses repères, ça fait penser à Toulouse et on s'y fait très vite. En plus d’un point de vue stratégique c’est proche de la capitale donc on peut y aller souvent  et bien connaître Stockholm mais l’université d’Uppsala reste mieux classée !

 

Adélaïde en Master à SLU

À vingt minutes au sud de la ville dans le quartier d’Ultuna se trouve SLU la Sverige Lantbruksuniversitet soit l’Université suédoise des sciences agricoles. Une université qui forme notamment agronomes, vétérinaires, paysagistes. Depuis plusieurs années l’Université se spécialise dans les questions de durabilité et proposent différents programmes s’axent autour de ce sujet.


Nous avons rencontré Adélaïde qui y a commencé un Master en communication environnementale et management cette année.
 

Adelaide Interview Uppsala
Adélaïde étudiante en master à SLU - Photo : Sarah Chabane 

 

lepetitjournal.com : Qui es-tu ?
Adélaïde : Je m’appelle Adélaïde, j’ai 25 ans, je viens du Havre, en Normandie, j’ai fait un DUT Information et Communication à Caen suivi d’une Licence Professionnelle Administration et Gestion des Entreprises Culturelles à Mulhouse, en Alsace. Par la suite, j’ai étudié un an en Licence d’Anglais au Havre pour préparer un Master à l’IAE de Lille.

 

Pourquoi tu as choisi de venir étudier en Suède ?
Le programme du Master me plaisait énormément et je pensais qu’il pouvait répondre à mes attentes. Lors de mon année au Japon et de mon année en Nouvelle-Zélande, j’ai vu énormément de problèmes concernant la nature et comment elle est protégée (ou pas). Concernant le Japon, le problème vient bien évidemment des touristes qui n’ont aucun respect et jettent les détritus dans la rue s’ils ne trouvent pas de poubelle (il y en a très peu dans les rues), ou encore lorsque j’ai fait l’ascension du Mont Fuji, je voyais pas mal de détritus autour de moi, et le fait que rien en soit fait pour protéger ce lieu m’a rendue folle. En Nouvelle-Zélande, ce qui m’a le plus posé problème, ce sont les décisions du gouvernement de faire payer les touristes plus pour les Great Walks et autres randonnées ou lieux incontournables et naturels en Nouvelle-Zélande. Les Néo-Zélandais eux pouvaient y accéder plus facilement à moindre coût, or de ce que j’ai pu voir, les locaux ne s’intéressent pas à l’environnement ou à la nature et ce sont eux qui la détruisent plus que les touristes (sauf les imbéciles, bien évidemment). J’ai pensé que ce Master pouvait m’aider à apprendre à communiquer, à faire réagir les gens sur la situation de notre planète, et du futur des générations à venir.

 

Comment tu te sens ici jusqu'à maintenant ?
Vu que je n'ai que trois jours de cours par semaine, malgré toutes les lectures et projets de groupe à rajouter, j'ai pas mal de temps libre alors je passe pas mal de temps à la nation dont je suis membre. Depuis septembre, j'y travaille en tant que serveuse au Pancake bar tous les samedis (ou presque), et j'ai été élue Pancake Host pour le semestre prochain. Ca me donne juste plus de responsabilités, je m'occupe de faire en sorte que tout marche pendant le service, je m'occupe du cash register à la fin, de commander la nourriture pour la semaine d'après.. La seule chose qui va vraiment changer, c'est le fait que je ne serai pas payée en tant que Pancake Host car en tant que serveuse on est payé 40kr de l'heure environ. J'ai rencontré énormément d'étudiants là-bas, suédois ou autre, et n'ayant jamais fait partie d'association étudiante en France, c'est un grand changement pour moi mais j'aime beaucoup les activités et les liens qui se créent entre les membres actifs de la nations. Comme une grande famille ! Autre que la nation, je vais à pas mal de concerts à Stockholm aussi, la scène musicale est bien plus éclectique en Suède.

 

Quelle est la plus grosse différence par rapport à la France en termes d'études ?
Ayant étudié la communication en France, je pensais retrouver plus ou moins les mêmes cours ou les mêmes méthodes d'enseignement, mais absolument pas. Ici, les cours de communication sont basés sur les sciences sociales, choses que je n'ai jamais eu à aborder dans mon DUT en France, et ça m'a complètement déstabilisée le premier mois. Je ne comprenais rien du tout, et les professeurs, qui ne sont pas professeurs mais des enseignants chercheurs, ne sont absolument pas clairs dans leurs explications, encore une fois j'ai eu du mal à m'adapter. Je commence doucement à comprendre l'utilité du master dans lequel je suis mais j'ai encore du mal à voir ce qu'il va vraiment m'apporter.

Un autre aspect qui différencie énormément de la France sont les projets de groupe. Je me rappelle qu'en DUT, la plupart des projets étaient individuels, avec quelques projets en groupe par-ci par-là mais en Suède, tout se fait en groupe, et ça m'a aussi perturbée étant donné que j'ai toujours eu du mal à travailler en groupe. Je trouve néanmoins que c'est une très bonne idée, ça m'a ouvert l'esprit à la critique et à l'avis des autres.
 

Quelques mots sur la vie étudiante ?
Comme je l'ai dis plus haut, je suis assez active dans une nation, et je ne regrette pas du tout, parce que je remarque déjà que lorsque je n'ai rien de prévu pour une journée, je m'ennuie ! Ca prend énormément de temps mais j'apprends aussi beaucoup sur moi et sur les autres. Je trouve le concept de nation génial, où tout étudiant est accepté, peu importe ce que tu étudies, d'où tu viens. 
 

Peux-tu nous parler de ta meilleure et de ta pire expérience depuis ton arrivée?
Ma meilleure expérience reste celle de la nation, même si ça n'est toujours été facile.
Ma pire expérience vient sans aucun doute de la demande du personnumer où j'ai du attendre 4 heures dans le froid pour déposer des documents, pour recevoir une lettre une semaine plus tard me disant qu'un de mes papiers n'était pas valable et j'avais une semaine pour y retourner déposer le papier, refaire la queue pendant plus d'une demi-heure pour me dire que je pouvais juste déposer le papier dans la boîte aux lettres.... mais bon, au moins je l'ai maintenant !
 

Quelle est l'habitude suédoise que tu as tout de suite adoptée et au contraire celle que tu ne comprends pas vraiment?
J'ai tout de suite adopté le sauna ! J'ai encore du mal à tenir plus de 15 minutes sans avoir la tête qui tourne mais j'aime beaucoup, c'est très relaxant. Mon objectif est de faire un sauna puis de sauter dans la neige/ eau glacée. C'est peut-être un cliché mais j'y pense beaucoup !
J'avoue avoir néanmoins du mal à prendre ma vitamine D, notamment parce que j'oublie tous les matins, et aussi parce que je pensais que ça allait être facile, que les gens exagéraient.... et maintenant je sens que j'ai envie de dormir à 16h, je n'ai aucune énergie, aucune envie de faire quoique ce soit jusqu'à ce que je me bouge vraiment. On apprend de ses erreurs, maintenant j'essaie d'y penser tous les jours !
 

Que penses tu des Suédois.e.s?
J'étais certaine que c'était un cliché que de voir les Suédois.e.s blonds aux yeux bleus et rien d'autre. Il s'avère qu'il y en a quand même pas mal ! Autre que le physique, je remarque que les Suédois sont très polis, toujours souriants, …. mais qu'ils ont énormément de mal à dire leurs émotions à voix haute où à parler d'eux, sauf si on leur pose des questions, si on insiste. Ils sont très ouverts tant qu'on ne parle pas de leur vie privée !


Globalement est ce que tu es contente de ton choix ?
Je suis super contente de mon choix. J'ai dû laisser pas mal de choses derrière moi quand j'ai pris la décision de venir en Suède, mais je ne regrette absolument rien. Même si les cours ne sont pas exactement comme je l'espérais, la vie en général est vraiment top, tout du moins pour une étudiante à Uppsala. Il y a toujours quelque chose à faire, des gens à voir, des lieux à visiter, … Je pense que ces deux ans vont me permettre d'en apprendre plus sur moi que les deux ans au Japon et en Nouvelle-Zélande! J'ai hâte de voir ce que la Suède me réserve pour le futur !



Sarah Chabane, 13 décembre 2018

Untitled design (3)

Sarah Chabane

Tombée amoureuse de la Suède durant mon année d'Erasmus je suis revenue m'y installer sur le long terme. Je me passionne pour les questions de durabilité et suis toujours à l'affût d'événements culturels notamment en matière de cinéma.
1 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

Franzosen jeu 13/12/2018 - 18:28

C´est dans cette ville que j´ai rencontré ma femme,une blonde Suédoise du département/comté du Jämtland,qui faisait des études à l´université et c´est là que j´ai commencé à apprendre le suédois,à Kursverksamheten,dans un bâtiment de la Storgatan 25.Par la suite Kursverksamheten est devenu Folkuniversitetet qui a été mon employeur durant 37 ans ,ayant été à Östersund,Sundsvall et Umeå. J´ai encore à Uppsala et dans sa région ,beaucoup d´amis ,des Suédois et beaucoup d´étrangers du Portugal,de l´Iran et bien sûr de France comme le regrété Michel Barbier,qui avait été le président de l´Alliance francaise d´Uppsala,avec qui j´avais défendu contre Telia/Com Hem ,la TV francophone TV 5 en ce temps qui est devenue de nos jours TV 5 Monde/Europe. Je suis depuis 46 ans maintenant dans le Jämtland ,sur l´île de Frösön ,en face d´Östersund,membre du bureau de l´alliance francaise d´Östersund,la plus septemtrionale de Suède.

Répondre
Sur le même sujet