Mercredi 15 août 2018
Stockholm
Stockholm
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Fettisdagen : le "semla" dans tous ses états

Par Mirsada Djulbic | Publié le 13/02/2018 à 07:00 | Mis à jour le 23/04/2018 à 12:13
Photo : tous droits réservés
Fettisdagen 2018 semla semlor

Si vous vous promenez dans les rues de Stockholm ou de n’importe quelle autre ville suédoise ces jours-ci en cherchant à vous réchauffer avec une boisson chaude, vous allez apercevoir dans les vitrines de tous les salons de thé ou café des rangées de choux pâtissiers fourrés d’un "chignon" de crème d’amande et de chantilly couvert avec son chapeau, s’il vous plaît. C’est le "semla" ou "semlor" au pluriel (on n'en mange généralement plusieurs...), la pâtisserie traditionnelle de Fettisdagen ou le Mardi-Gras en français. 
 

Pour chaque évènement important en Suède, il y a une pâtisserie associée

Jan-Öjvind Swahn dans "Svenska Traditioner" raconte qu’il a rencontré un chef pâtissier à Visby qui lui a catégoriquement dit que le semla moderne, tel qu’on le connait aujourd’hui, a vu le jour dans cette unique ville de l’ile de Gotland. Selon cette histoire, son inventeur, le maître boulanger Henrik Reinhold Pettersson aurait été inspiré par la crème à fouetter qu’il a rajoutée aux pains briochés pour fêter la fin de la 1ère Guerre Mondiale. Traditionnellement, la saison des semlor a été limitée à la semaine de Carême. Mais comme cette tradition perd sa connotation religieuse, on peut savourer les semlor tous les jours dès le début de février et jusqu’au 25 mars (Våffeldagen – journée des gaufres). Et avouez que comme nous à la rédaction, vous ne pouvez pas résister...
 

Fettisdagen 2018 à Stockholm
tous droits réservés

 

Ces petits pains briochés du Mardi-Gras avaient différents noms en suédois : "semlor", "fastlagsbullar", "fettisdagsbullar" ou bien "hetvägg" lorsqu’ils sont servis dans un bol de lait chaud. Le plus ancien nom est "hetvägg" qui date de 1689 et qui signifie "petits pains chauds". Le nom semlor est connu depuis longtemps dans les environs de Stockholm et utilisé par la bourgeoisie de la ville royale. Les autres noms ont disparu ou ne sont tout simplement plus d’usage, mais les ingrédients principaux de la recette eux sont restés les mêmes : farine, levure, sel, sucre, œuf, cardamome moulue, lait, beure, pâte d’amande, crème vanillée à fouetter, sucre glace.

Adolf-Frederik serait mort d'une indigestion...de semlor

Les semlor sont particulièrement appréciés par les Suédois même s’ils ne sont pas très diététiques. Pour l’anecdote et selon la légende, le roi Adolf-Frederik de Suède aurait mangé 14 semlor après un dîner le 12 février 1771 et aurait rendu l’âme dans la nuit suivante après une (in)digestion pour le moins difficile.

Alors, attention aux abus de semlor ! Lagom är bäst !
 

Mirsada DJULBIC, 13 février 2018
 

20170416_114234

Mirsada Djulbic

Française originaire de Bosnie-Herzégovine. Après ma vie dans les Balkans et 24 ans dans la douceur angevine, les voiles de ma barque m'ont emmenée en Scandinavie. Je suis passionnée par l'Art, l'Histoire, les traditions scandinaves, la mer et l'écriture
0 CommentairesRéagir

Communauté

OFFRE D'EMPLOI

Offre de stage pour la rentrée 2018

Vous aimez la Suède et souhaitez travailler dans le journalisme ? Le petit journal Stockholm recherche deux stagiaires assistant.e.s de rédaction pour la rentrée 2018.

Sur le même sujet