Vendredi 21 septembre 2018
Stockholm
Stockholm
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

La réserve naturelle de Kvismaren et le parc national de Tiveden

Par Lepetitjournal Stockholm | Publié le 05/10/2017 à 05:00 | Mis à jour le 05/10/2017 à 05:00
Photo : Réserve naturelle de Kvismaren (crédit photo : Killian Moreau)
Kvismaren réserve naturelle

Une réserve naturelle et un parc national, ce sont les deux destinations que la rédaction vous propose pour un week-end idéal non loin de Stockholm à la découverte d'une biodiversité impressionnante, au cœur de la nature suédoise.

 

L’une des caractéristiques marquantes de Stockholm lorsque l’on arrive en Suède est l’habile façon dont l’aménagement urbain combine des espaces de vie intense avec d’autres verts, calmes, où chacun peut profiter d’un moment en plein air. Il est cependant indéniable que la pollution sonore d’une capitale nous rattrape, même dans les parcs.

Sortir de Stockholm pour trouver une nature entière et vibrante est donc nécessaire. Un billet de bus, 2 heures 40 de trajet et vous voilà à Örebro, au cœur des terres suédoises. Passer un week-end dans l’observatoire à oiseaux de Kvismaren et continuer sur le parc national de Tiveden est une bonne opportunité pour se confronter à l’environnement naturel suédois, le vrai.

Maps

 

L’observatoire de Kvismaren, des rencontres en tous genres :

Rencontres
Crédit photo : Killian Moreau

 

Avoir l’occasion de passer du temps avec les personnes travaillant dans ce lieu isolé est une chance. La réserve de 732 hectares est sur la trajectoire migratoire des oiseaux. Les grues par exemple ont été plus de 20.000 dans la réserve naturelle ce mois-ci. Les personnes vivant dans l’observatoire travaillent sur différentes fonctions. Carles et Ferran viennent de Catalogne, ils ont été embauché pour effectuer le recensement des oiseaux via la pose d’anneaux. Marine et Maurice, deux étudiants français en stage pour le SLU (Swedish University of Agricultural Sciences) effectuent des travaux de terrain axés sur les grues avant de partir effectuer de plus amples analyses dans un laboratoire. Au-delà de ces personnes séjournant ici pour une saison, nombreux sont ceux qui viennent découvrir ce petit coin de Suède où le dérangement sonore est principalement dû aux cris très matinaux des oiseaux.

Réunion
La manipulation minutieuse des oiseaux est une habitude pour ses ornithologues (crédit photo : Killian Moreau)

En découvrant cet endroit où la biodiversité est si développée, on ne peut s’empêcher de penser que c’est une caractéristique forte de la Suède. La densité de population suédoise est presque 5 fois inférieure à celle de la France métropolitaine, un facteur important dans la conservation d’espace “sauvage”.

A Kvismaren, vous pouvez observer un grand nombre de différentes espèces d’oiseaux comme des oies sauvages, des canards et des grues migrant au gré des saisons, ainsi que des mésanges, des grives et des rousserolles effarvattes. L’aigle à queue blanche se repère à la panique qu’il provoque auprès des autres oiseaux, il est là, planant sans un bruit au dessus de votre tête… Un bruit sourd se fait entendre au loin, comme si quelqu’un toquait bruyamment à une porte. Si vous vous approchez, attiré par le bruit, vous réalisez qu’au dessus de vous vient de passer un pic noir. Je vous laisse imaginer l'émerveillement qui se dégage à la découverte d’une telle densité d'espèces aussi variées. L'observatoire permet aussi bien des rencontres humaines que des rencontres avec les oiseaux sauvages.

 

Le parc naturel de Tivedens, une nature imposante

Réserve naturelle de Kvismaren
Réserve naturelle de Kvismaren (crédit photo : Killian Moreau)

La nature brute prend encore plus de sens lorsque l’on va plus au sud dans le parc naturel de Tiveden. Il s’agit d’un parc national de 1.352 hectares avec près de 25 kilomètres de sentiers. Concernant la randonnée, un petit avertissement : sur les sentiers qui ne suivent pas le tour des lacs, le terrain est très accidenté, mieux vaut être prudent. La marche est assez exigeante mais très agréable, il faut prendre le temps de lever la tête pour admirer les paysages, presque fantastiques. La nature est imposante, forte, on aurait envie de dire primaire mais c’est faux. Tout l’art de l’aménagement suédois est de faire ressentir à un promeneur ou un randonneur qu’il découvre un nouvel espace jamais foulé. Un paradoxe récurrent que l’on peut souligner en se promenant dans les parcs, accentué par la présence régulière d’espèces sauvages comme les loups dans le parc de Tyresta.

https://lepetitjournal.com/vivre-a-stockholm/qui-peur-du-grand-mechant-loup-156064

Tivedens
Parc national de Tivedens. Avez vous remarqué que la photo est à l'envers ? (crédit photo : Killian Moreau)

 

Bon nombre d’entre nous en arrivant en Suède ont comme idée de partir visiter le “grand Nord”, connu pour ses espaces immenses et son environnement où l’homme n’est pas présent. Partir pour un week-end dans les parcs ou réserves naturelles du Sud de la Suède est une bonne option quand l’expédition vers la Laponie se fait attendre.
Si vous n’avez pas encore eu l’occasion de partir visiter les espaces naturels suédois, qu’attendez-vous ?

 

Killian Moreau, (lepetitjournal.com/stockholm), 5 octobre 2017


Source : Brochure de la réserve naturelle de Kvismaren (Örebro) : http://www.lansstyrelsen.se/orebro/SiteCollectionDocuments/Sv/djur-och-natur/skyddad-natur/naturreservat/orebro/kvismaren/Faktablad_Kvismaren_eng.pdf

 

CONTACTS  :

L’observatoire à oiseaux de Kvismaren :

Adresse : Kvismaren fågelstation Norrbyås 42, SE-705 95 Örebro,Sweden
Phone : +46 (0)19 238031
Website : http://www.kvismaren.org/en


Le parc national de Tivedens :  L’entrée principale du parc est le meilleur endroit pour démarrer vos randonnées.
Phone : +46 (0)10-224 80 00
Websites : http://www.tiveden.se/en ou http://www.nationalparksofsweden.se/choose-park---list/tiveden-national-park/

 

 

lepetitjournal Stockholm

Lepetitjournal Stockholm

L'édition de Stockholm de lepetitjournal.com, le média des Français, des francophones et des francophiles à l'étranger
0 Commentaire (s)Réagir