Édition internationale
Radio les français dans le monde
--:--
--:--
  • 0
  • 0

Une nouvelle plateforme digitale pour Positive Energy Ltd

Energies renouvelables, Positive Energy Ltd, Plateforme, LtdEnergies renouvelables, Positive Energy Ltd, Plateforme, Ltd
Écrit par Laetitia Person
Publié le 3 juillet 2019, mis à jour le 3 juillet 2019

Spécialisé dans les énergies renouvelables, Positive Energy Ltd a inauguré sa plateforme digitale hier, mercredi 3 juillet. Mettant en relation investisseurs et développeurs de projets, ce nouvel outil génère des gains de temps et d’argent pour, au final, déployer encore plus de projets d’énergie propre.

 

La nouvelle plateforme digitale de Positive Energy Ltd permet aux développeurs de projets d’énergie renouvelable d’accéder, de façon rapide et efficace, à une communauté d’investisseurs souhaitant investir dans des projets de génération d’électricité, principalement à base d’énergie solaire, éolienne et biomasse. Au-delà de la simple mise en relation, la plateforme consolide et optimise la présentation des informations essentielles. 

 

« L’ambition de la plateforme digitale est double » explique Nicolas Payen, co-fondateur et CEO de Positive Energy Ltd. « En offrant la possibilité aux investisseurs de chercher, et de trouver, des opportunités d’investissements et aux développeurs d’optimiser la promotion de leurs opportunités, nous créons du sens et renforçons l’efficacité et la productivité de l’écosystème. D’un côté, nous aidons les développeurs à déployer des projets deux fois plus vite. De l’autre côté, nous permettons aux investisseurs d’investir deux fois plus de capital dans ces projets. À terme, c’est bénéfique puisque nous améliorons de façon drastique le développement de projets d’énergie renouvelable ».


Très actif au sein de la communauté des entrepreneurs à Singapour, Nicolas Payen a intégré différents groupes, notamment French Tech 4 Good, animé par un impact social et environnemental fort, et French Tech Syndicate, réseau de business angels associé à la French Tech Singapour. Il a noué des relations privilégiées avec d’autres acteurs français de l’énergie, à l’instar d’Engie, qui est très intéressé par la plateforme digitale. Via leurs équipes de financement des projets d’infrastructures, les banques françaises manifestent également leur intérêt. Elles n’ont qu’une condition : que les projets soient de taille suffisante, c’est-à-dire plus de 30 millions de dollars.
 

Flash infos

    Pensez aussi à découvrir nos autres éditions

    © lepetitjournal.com 2024