TEST: 2288

PARIS & ME, chamboulement dans la boutique !

Par Catherine Zaccaria | Publié le 06/05/2020 à 14:30 | Mis à jour le 07/05/2020 à 01:41
paris & me boutique sngapour

Ouverte en 2016 par Barbara et Christelle, la boutique Paris & Me connait très vite un succès auprès de la communauté francophone de Singapour mais pas que ! La clientèle est très cosmopolite et chacune y trouve robe à sa taille et accessoire de son choix. La présentation des vêtements est toujours esthétique, les couleurs mises en valeur et il est rare de n’y aller que pour saluer ces dames et ressortir les mains vides ! Il y a toujours quelque chose qui nous tente…

Mais voilà ! Depuis le mardi 7 avril la boutique est fermée, comme tous les commerces non essentiels. Il a donc fallu réinventer un système de vente, PARIS & ME n’ayant pas de site de E-Commerce permettant la vente en ligne. Ce sont donc les familles de Barbara d’un côté et de Christelle de l’autre, qui se sont prêtées au jeu du mannequin, du photographe et de la mise en scène pour mettre en valeur et en vente les vêtements et accessoires. Lepetitjournal.com de Singapour a voulu en savoir plus sur le nouveau mode de fonctionnement de la boutique.

 

Lepetitjournal.com : la boutique a dû fermer presque du jour au lendemain, quelle a été votre réaction ?

Barbara : Chic, des vacances ! Mais dès le lendemain, et prenant en compte la motivation de Christelle, j’ai réalisé qu’on ne pouvait pas laisser la boutique complètement fermée pendant un mois sans rien faire et qu’il fallait tenter quelque chose pour rester en contact avec nos clientes.

Christelle : On s’y attendait un peu au vu de l’évolution du virus sur l’ile et dans le monde. Notre 1ere réaction a été de penser à nos deux salariés, à notre loyer et à nos frais fixes. Nous avons tout de suite pris la décision de diminuer nos salaires respectifs pour continuer à payer les deux salaires de nos employés. La 2e réaction a été de protéger les vêtements et bijoux de l’humidité et de la chaleur dans le mall sans climatisation constante. Enfin, il a fallu constater que nous ne pouvions pas rester sans se bouger et trouver des idées pour continuer… Evidemment le « online » était la seule et unique solution même pour 2 personnes non-geek ! Donc on s’est retroussé les manches pour être à la fois pseudophotographe, pseudographiste, pseudomannequin, pseudoscénariste… mais surtout notre 1ere envie était de rester à l’écoute de nos clientes, de rester commerçantes et surtout de prendre plaisir !

 

paris&me boutique singapour

 

Donc maintenant, vous êtes en situation de pouvoir vendre en ligne ?

Barbara : Comme nous l’avons publié sur notre page FB il y a quelques jours, à cette question la réponse est « Oui, mais … ». Depuis le début, PARIS & ME a toujours privilégié l’écoute de ses clientes et nous trouvons que cela est incompatible avec une plateforme de E-Commerce robotisée et 100% automatique. C’est sur la base d’un dialogue personnalisé que nous avons toujours aidé nos clientes à faire le meilleur choix. Pendant cette période de confinement, nous essayons de rester en contact avec elles et de ce fait nous les invitons à nous contacter par Facebook, Messenger, Instagram… Elles ont la possibilité de nous approcher lorsqu’elles sont intéressées par un article présenté en ligne et pour lequel elles souhaitent obtenir des informations concernant les tailles, le tissu, le prix … Je pense que dans cette période troublée, il est important de rester au service de notre clientèle et c’est toujours avec plaisir que nous répondons à leurs demandes.

Christelle : Après avoir consulté des professionnels sur la question de l’online (grâce à la FCCS) nous avons constaté que nous étions prises par le temps, le coût et surtout la non-motivation à développer ce mode de vente car impersonnel. Nous avons eu plus le désir de continuer notre proximité avec nos clientes grâce à Instagram et Facebook et à développer notre réseau. Ce n’était pas « les amis de nos amis sont nos amis » mais « Les amies de nos clientes sont nos (futures) clientes de demain ». On s’est donc partagé la tâche. Pour l’une Facebook, pour l’autre Instagram ! Au départ, ce fut périlleux pour des non-geeks mais à force de curiosité, le résultat est artisanal mais a le mérite d’exister pour continuer.

 

paris&me boutique singapour

 

Laquelle de vous est la plus créative pour organiser les shooting photos ?  

Barbara : Ayant des caractères complètement différents, cela se retrouve dans notre créativité respective avec Christelle. En ce qui me concerne, j’ai la chance d’avoir une jeune adulte à la maison (ma fille), et nous faisons des photo-shoots en famille comme d’autres font des jeux de société. Ce qui génère de bons moments et quelques éclats de rires… Mais aussi quelques frictions car le mannequin n’est pas toujours d’accord avec les styles que je souhaite lui faire porter.

Christelle : Chacune a ses envies, a sa curiosité, a son temps personnel en fonction de sa famille (encore plus en confinement). Le principal étant de prendre du plaisir et de donner du plaisir à nos clientes ou nos followers quand elles nous contactent (Followers est un nouveau mot que j’utilise désormais !). Ce que je recherche c’est que l’on ressente ma convivialité même online … C’est avec mon anglais pas toujours très correct que mes enfants interviennent et m’aident parfois dans la rédaction. Mon mari a encore moins le temps depuis le COVID. Je fais beaucoup rire ma famille avec mon accent et mes expressions toutes faites et c’est le principal. CA FAIT PARTIE DE MOI !

 

paris&me boutique singapour

 

Comment les acheteuses peuvent-elles commander ? Payer ? Echanger si la taille ne convient pas ?

Barbara : Une fois le contact tel qu’expliqué plus haut a été initié, après quelques échanges écrits complétés de photos, nous arrivons à conseiller les clientes afin qu’elles puissent prendre une décision. En règle générale, on se répartit les demandes avec Christelle car cette démarche demande beaucoup de disponibilité et de temps de notre côté. Nous ne chômons pas ! Une fois le choix des clientes établi, nous validons avec elles les références. Nous avons mis en place des conditions de ventes adaptées au Circuit Breaker et bien évidement, les clientes ont la possibilité de pouvoir échanger si la taille ne leur convient par exemple (l’échange physique se fera en boutique après le confinement). Mais cela reste très rare grâce aux échanges que nous avons eus et aux conseils que nous leur avons prodigués.

Christelle : Les commandes peuvent se faire par un simple message sur la page Instagram   ou Facebook. On met son point d’honneur à répondre rapidement car je pense qu‘une envie de femme ne dure pas …. qu’elle est éphémère et qu'il faut la saisir dans l’instant. Le paiement se fait par PAYNOW, PAYLAH ou transfert bancaire. Si le produit ne convient pas ou la taille n’est pas correcte, le retour est évidemment possible avec un échange de taille ou de produits online ou en boutique (après le déconfinement) et sans durée de validité.

 

Comment organisez-vous la livraison des achats ?

Barbara : Très simplement en utilisant les services de coursiers, tout en respectant les consignes du gouvernement singapourien. Une commande est généralement livrée sous 24 heures. Nous n’avons pas rencontré de problème particulier à ce jour.

Christelle : Les livraisons sont gratuites à partir de 150 Sgd d’achat et en dessous facturées 10 Sgd de porte à porte avec masque et distanciation sociale.

 

paris&me boutique Singapour

 

Le côté positif de cette crise est de s’être remise en question sur le mode de vente et que celle-ci nous a apporté de nouvelles idées. Elle nous a donné envie de nous remettre en question par rapport à nos choix futurs de collection et de mode de consommation.

 

Si vous aussi vous avez dû réorganiser votre manière de travailler et que vous désirez témoigner, n’hésitez pas à prendre contact avec lepetitjournal.com par email à catherine.zaccaria@gmail.com

 

Merci de nous suivre sur Instagram, de liker notre Page Facebook et de vous abonner à notre newsletter !

Catherine Zaccaria

Catherine Zaccaria

Éducatrice et enseignante, Catherine réoriente ses activités au fil des années. Elle est aujourd'hui Rédactrice en chef de l'édition singapourienne de Lepetitjournal.com.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Singapour !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale