Dimanche 5 décembre 2021
TEST: 2288

My Life in a Tropical Garden au Fullerton Hotel à Singapour

Par Catherine Zaccaria | Publié le 28/10/2021 à 14:30 | Mis à jour le 28/10/2021 à 14:30
Photo : Emi dans son studio @Emi Avora
artiste devant sa peinture

La galerie Intersections a le plaisir de vous inviter à l'exposition personnelle d'Emi Avora, My Life In a Tropical Garden du 2 au 29 novembre 2021, qui célèbre l'identité de Singapour et ses paysages luxuriants.

 

Emi Avora est une artiste basée à Singapour. Née à Athènes, en Grèce, elle a grandi sur l'île de Corfou et a étudié au Royaume-Uni. Elle est titulaire d'un Bachelor en arts visuels de la Ruskin School of Arts de l'Université d'Oxford, au Royaume-Uni, et d'un Masters en arts visuels des Royal Academy Schools de Londres, au Royaume-Uni. Elle a participé à de nombreuses expositions individuelles et collectives au Royaume-Uni, en Grèce, en Allemagne et aux États-Unis.

 

peinture d'Emi Avora
OutsideStudio @Emi Avora

 

Sa pratique artistique a été façonnée par les images et les impressions de son éducation à Corfou, ville classée au patrimoine de l'UNESCO : le souvenir de cette forte lumière méditerranéenne qui apporte clarté et force aux couleurs ainsi que l'histoire unique du lieu et les vestiges de son passé colonial. Ses peintures mélangent de manière ludique des références à son héritage grec et à l'identité de Singapour telles que la culture Peranakan mais aussi la nourriture, la flore et la faune locales.

Depuis son installation à Singapour, la couleur a pris une place de plus en plus importante dans le travail d'Emi Avora et est même devenue une forme de réconfort pendant la pandémie de la COVID 19. En réponse à l'exubérance de la nature tropicale, l'artiste a en particulier élargi sa palette de couleurs en y introduisant des bleus et des roses vifs ce qui lui permet de créer un espace de rêve, un univers parallèle accessible à travers les éléments formels des images et de la couleur. De plus, l'observation quotidienne d'un environnement culturel nouveau et inconnu est devenue sa principale source d'inspiration.

 

peinture d'Emi Avora
Back garden with dragon @Emi Avora

 

Quelques chaises et une table dressée pour un repas dans un jardin tropical luxuriant mais sans aucune présence humaine sont ainsi devenus les sujets de prédilection de l’artiste depuis qu'elle a déménagé à Singapour il y a deux ans. Par un choix de couleurs vives et une composition mêlant des objets inanimés à des plantes tropicales qui semblent pousser de manière organique parmi bouteilles, bols, tasses et verres, Emi Avora revisite le genre de la nature morte. En jouant avec les couleurs et les formes ainsi qu'avec des perspectives distendues elle transforme les déjeuners quotidiens ou l'heure du thé en des scènes somptueuses voire baroques. Elle crée des lieux de rêve inspirés par la nature tropicale exubérante, le vert dense et continu qui ne se fane jamais, les palmiers et les plantes. Les chaises et les tables vides sont une invitation pour le spectateur à entrer dans le tableau en tant que protagoniste et à rêver dans ce jardin tropical qui l’attend. En jouant avec des couleurs exagérées, des perspective déroutantes et des changements d'échelle, l’artiste crée des peintures maximaliste qui créent un sentiment d'émerveillement. Cependant, dans ses univers exubérants, Emi Avora parvient toujours à un équilibre global qui offre un sentiment de calme et de tranquillité au spectateur.

 

peinture d'Emi Avora
Invitation @Emi Avora

 

My Life In a Tropical Garden, célèbre joyeusement l'identité de Singapour et ses paysages luxuriants. À l'instar des peintres modernes singapouriens de l'école Nanyang, qui ont créé un style unique en représentant un environnement tropical idéalisé, Emi Avora a spontanément modifié son langage visuel en réponse à ses impressions de Singapour et ce pour notre plus grand plaisir.

 

Pour plus d'information n'hésitez pas à contacter Marie-Pierre Mol à  art@intersections.com.sg

 

Les tableaux exposés sont en vente et 10 % du produit des ventes sera versé à Sing’theatre pour soutenir le financement de l’opération 365 jours de musique à l’hôpital. 

 

THE FULLERTON HOTEL, 1 Fullerton Square, East Garden Gallery, S 049178

 

 

Catherine Zaccaria

Catherine Zaccaria

Éducatrice et enseignante, Catherine réoriente ses activités au fil des années. Elle est aujourd'hui Rédactrice en chef de l'édition singapourienne de Lepetitjournal.com.
0 Commentaire (s) Réagir