Dimanche 19 septembre 2021

LPA Singapore : le cabinet d’avocats qui relie l’Asie et l’Europe

Par Article Partenaire | Publié le 15/03/2021 à 05:05 | Mis à jour le 15/03/2021 à 05:05
cabinet avocat LPA Singapore

Cabinet d’avocats d’affaires basé à Singapour, LPA Singapore accompagne les entreprises internationales dans leurs problématiques juridiques, et notamment dans leurs opérations de fusion-acquisition.

Les associés fondateurs Bérengère Roig et Arnaud Bourrut-Lacouture, expatriés français à Singapour, proposent ainsi une véritable expertise bi-culturelle. Ils nous en disent plus.

cabinet avocats LPA Singapour
Arnaud Bourrut-Lacouture et Bérengère Roig, associés fondateurs de LPA Singapore

 

Lepetitjournal.com : Quel est votre parcours professionnel, et dans quelles circonstances vous êtes-vous expatriés à Singapour?

Bérengère Roig : Je suis avocate au barreau de Paris et diplômée en droit français et en droit suisse. Après avoir exercé à Genève dans un cabinet spécialisé dans les matières premières, je suis arrivée à Singapour en 2014 pour ouvrir l'antenne singapourienne de ce cabinet suisse. J’y ai travaillé 4 ans, sur des opérations de croissance externe, d’acquisition et de vente de filiales locales ainsi que sur les problématiques commerciales liées au trading de matières premières.

Arnaud Bourrut-Lacouture : Également avocat en droit français, j’ai une double formation en école de commerce et en droit. Après un VIE au Vietnam, j’ai travaillé 5 ans à Paris dans des cabinets de droit des affaires, sur des opérations de M&A (fusions-acquisitions). Je suis ensuite retourné en Asie pour intégrer un cabinet d'avocats d’affaires singapourien, où je conseillais une clientèle européenne sur ses opérations en Asie, dont je suis devenu associé en 2017. Fin 2017, j'ai rencontré Bérengère et nous avons pris la décision de créer LPA Singapore.

 

Pourquoi cette envie d’entreprendre et de créer votre propre cabinet ?

B.R. : Nous sommes tous les deux arrivés à Singapour avec l'idée de développer notre clientèle. Dans nos cabinets respectifs, nous sommes parvenus à augmenter substantiellement le flux de dossiers francophones. Cependant, nous ne bénéficiions pas tout le temps des moyens suffisant pour répondre aux besoins de nos clients, ni de la reconnaissance pour le travail généré, rendant la mise en œuvre de notre projet difficile.

C'est ce qui nous a amenés à créer LPA Singapore. En terme de fonctionnement nous avons favorisé la création d'un modèle collaboratif au sein duquel nous, associés, sommes très impliqués avec nos collaborateurs dans les dossiers et nous encourageons par ailleurs ces derniers à participer au développement du cabinet et à promouvoir son image.

 

Comment est né le cabinet LPA Singapore ?

A.B-L. : Dès notre arrivée à Singapour, nous avons constaté que de plus en plus de Français arrivaient dans la région pour s’y installer durablement. Tous les grands groupes français y sont présents, beaucoup de Français occupent des postes clés au sein d’entreprises internationales et font désormais leur carrière en ASEAN.

Il y avait donc une vraie demande, et il existait très peu de cabinets d'avocats français à Singapour : nous pensions qu’il y avait une place à prendre.

Grâce à notre bonne connaissance de la région ASEAN, notre culture francophone, et notre expertise en fusion-acquisition, nous étions convaincus que nous pouvions développer une offre de services adaptée aux nouveaux besoins.

Mais nous savions que cela ne suffirait pas et qu’il était également essentiel de rejoindre un réseau pour développer le cabinet. C’est ainsi que nous nous sommes associés au cabinet LPA-CGR, dont le siège est à Paris, qui était déjà établi à Hong Kong, Shanghai, Tokyo et Dubaï. Singapour était donc la pièce manquante pour l’Asie.

Ce partenariat nous a permis d’intégrer un large réseau international. En travaillant sous la marque LPA-CGR, nous pouvons proposer nos services aussi bien à des entrepreneurs individuels et à des start-ups qu’à de grands groupes, incluant les entreprises du CAC 40 ou du SBF 120.

B.R. : Il faut également savoir qu’à Singapour, le métier d'avocat étranger est très réglementé, tout comme en France. Le cabinet ainsi que ses collaborateurs ont dû obtenir les licences requises afin d’exercer en tant que foreign lawyer. Cette approche permet aussi de rassurer notre clientèle, qui est certaine de bénéficier d’un conseil professionnel, avec toutes les garanties qu’offre le titre d'avocat (en particulier la confidentialité et notre déontologie).

 

Quels services proposez-vous ?

A.B-L. : Nous sommes spécialisés dans les opérations de fusions et acquisitions, c’est-à-dire tout ce qui est relatif au rachat et à la vente d'entreprises, aux opérations d’investissement et aux joint-ventures.

Nous accompagnons aussi nos clients sur des problématiques plus ponctuelles, de droit commercial telles que la rédaction ou la revue de contrats de licence et de distribution, de contrats de travail, ou encore la résolution de problématiques liées au données personnelles.

Notre équipe est composée d’avocats, qualifiés en droit français, en droit anglais et en droit singapourien, et spécialisés dans tous les domaines du droit des affaires (en droit des sociétés et en droit commercial, en opérations de financement, en droit du travail et mobilité internationale, en fiscalité, en propriété intellectuelle et industrielle…).

Cela nous permet d’avoir une certaine agilité sur nos services, et de nous adapter à différentes opérations juridiques.

 

À qui s’adressent ces différents services ?

A.B-L. : En tant que cabinet en droit des affaires, nous nous adressons principalement aux entreprises. Notre clientèle est majoritairement composée de groupes internationaux (MNCs). Nous travaillons également avec des sociétés locales ou en développement dans la région, allant de la start-up à la moyenne entreprise.

Nos services sont à destination d'une clientèle francophone qui a des liens avec la région ASEAN, ou à l’inverse à une clientèle locale (singapourienne, malaisienne, vietnamienne…) qui a des relation d’affaires avec l’Europe ou qui intervient dans une opération avec des acteurs francophones.

Nous faisons en fait le pont culturel entre ces deux continents car d’un pays à l’autre, le droit change, mais il y a aussi la mentalité et la façon de faire qui diffèrent d’une culture à l’autre.

Installés depuis presque 10 ans dans la région, nous sommes très familiers avec tous les systèmes juridiques au sein de l’ASEAN, ce qui nous permet d’apporter un éclairage sur les pratiques du droit en question. 

B.R. : Beaucoup de nos premiers contacts se font auprès de français qui occupent des postes clés (directeur juridique, directeur financier, directeurs exécutifs...), dans des entreprises françaises ou internationales à Singapour.

A.B-L. : Aujourd’hui, on constate que ces entreprises sont beaucoup plus conscientes des risques et de l’importance d’avoir une documentation juridique protectrice de leurs intérêts et conforme au droit applicable et aux standards régionaux ou internationaux. Du point de vue de notre expertise M&A, nous expliquons à nos clients qu’une bonne gestion de leurs problématiques juridiques peut avoir un effet bénéfique dans le cadre d’opérations de levée de fonds ou de demandes de financement : tout investisseur potentiel effectuera une revue de la société, à la fois financière et juridique et décidera de l’opportunité de son investissement sur la base de ses conclusions.

 

Quelle est la valeur ajoutée de LPA Singapore par rapport à d’autres cabinets d’avocats ?

A.B-L. : Notre valeur ajoutée est d’abord liée à notre solide connaissance de la région, de la pratique du droit local et des problématiques cross-border. Nous possédons un excellent réseau d’avocats présents dans toute la région APAC, ce qui nous permet d’intervenir efficacement auprès de notre clientèle française et européenne.

Nous avons aussi la volonté d’offrir à nos clients des conseils adaptés à chacun d’eux. Non seulement nous apportons des solutions techniques et nous assurons l’exécution des opérations juridiques de nos clients mais nous les accompagnons également sur la structuration de leur stratégie de développement et sommes très impliqués dans toutes les étapes de négociation d’une transaction.

Notre objectif est donc à la fois d’être techniquement irréprochables, et de fournir des services de conseil sur mesure.

B.R. : Ces valeurs que nous portons nous encouragent à envisager l’expansion du cabinet pour les prochaines années. Nous souhaitons élargir notre équipe en recrutant des associés et collaborateurs de différentes nationalités (Allemagne, Espagne, Italie, Pays-Bas…), afin de devenir un cabinet paneuropéen, en conformité avec le positionnement actuel de LPA-CGR .

 

En savoir plus sur LPA Singapore :

Site internet : https://www.lpalaw.sg

Adresse : 61A Tras Street, Singapore 079000
Téléphone : +65.6224.1601
Mail : singapore@lpalaw.com

Article Partenaire

Les “articles partenaires” ne sont pas des articles de la rédaction de lepetitjournal.com. Ils sont fournis par ou écrits sur commande d’un annonceur qui en détermine le contenu.
0 Commentaire (s) Réagir