Samedi 5 décembre 2020
Singapour
Singapour

A la découverte ou redécouverte des lieux hantés de Singapour

Par Emma Dailey | Publié le 25/10/2020 à 17:55 | Mis à jour le 26/10/2020 à 10:16
Photo : @Marie Mignou
lieux Hantés Singapour

Il est difficile d’imaginer qu’à Singapour, où le prix du mètre carré atteint des sommes astronomiques, il existe encore des lieux abandonnés. Cependant, c’est bien le cas!  Ainsi, dans l’esprit d’Halloween, cet article vous propose une liste succincte de tels sites, même si malheureusement nombreux sont ceux qui ne peuvent pas être visités, car fermés au public d’autant plus que certains sont même réputés comme étant hantés!

 

  1. Bukit Timah Railway Station

Propriété du gouvernement Malais depuis son ouverture en janvier 1903 jusqu'à son transfert au gouvernement de Singapour en juillet 2011, la gare de Bukit Timah est considérée comme étant un monument national de Singapour, et est accessible au public depuis septembre 2011. Le bâtiment est toujours dans l'état où il se trouvait lorsqu'il a été abandonné par la Keretapi Tanah Melayu (KTM), la compagnie nationale des chemins de fer malaisienne. Il n'a fait l'objet d'aucune rénovation ou aménagement depuis cette période.

Il y a très peu d’ombre pour s’abriter du soleil sur place, il est donc vivement recommandé de visiter ce lieu soit le matin, soit en fin d’après-midi. La gare est située au 11 King Albert Park. Le moyen le plus simple de s’y rendre est de prendre le bus ou le MRT jusqu’à King Albert Park, puis de marcher jusqu’à Rifle Range Road et de tourner à gauche dans cette rue. De là, vous devriez apercevoir des rails abandonnés. Une section de rails entre un pont en acier et la station a été enlevée, cependant il reste un chemin que vous pouvez suivre.

 

  1. Istana Woodneuk

L’Istana Woodneuk est véritablement le manoir hanté de Singapour. Cette demeure laissée à l’abandon est située dans la jungle entre Holland Road et Tyersall avenue, dans les environs du jardin botanique. L'endroit n'est cependant pas indiqué sur la carte de Singapour, car le terrain appartient à l’état de Johor. Sa visite est illégale, je ne vous conseille donc pas de vous y aventurer.

Construite dans les années 1800, la demeure fut bâtie par un marchand anglais, le capitaine John Dill Ross, puis l'avocat William "Royal Billy" Napier. En 1860, le terrain et la maison furent vendus au Sultan de Johor, Abu Baker et pendant la seconde guerre mondiale, l’endroit servit de base militaire pour les forces Britanniques.

Appartenant à présent au gouvernement de Johor, la maison n’a subi aucune restauration, et a pendant longtemps attiré photographes, sans abris et chasseurs de fantômes. La maison a brûlé plusieurs fois, la dernière en date étant en juillet 2006. Sa structure est donc extrêmement instable et la police en a totalement interdit l’accès. Elle reste aujourd'hui vide et recouverte de végétation. Vous pouvez cependant en faire une visite virtuelle en regardant cette vidéo:

 

  1. Old Changi Hospital

L'hôpital général de Changi a ouvert ses portes en 1935, avant d'avoir été occupé par le  Kempeitai (police militaire japonaise) pendant l'occupation japonaise de Singapour. Il a ensuite servi de prison et de centre de torture, pour plus de 50 000 prisonniers de guerre. Après la seconde guerre mondiale, il a continué de faire office d'hôpital militaire pour les Britanniques, ainsi que pour les forces armées de Singapour.

C’est en 1997 que l’hôpital a été délaissé, à l'ouverture du nouvel hôpital général de Changi. Le bâtiment abandonné est considéré par certains comme étant hanté. Ainsi, des “ghost tours” y sont organisés occasionnellement. Vous pouvez toujours venir l'observer à distance ou même depuis l'hôtel Raintr33, bâtisse qui faisait autrefois partie de l'hôpital.

 

  1. Cashin House

Aussi connue sous le nom de "The Pier", la maison Cashin se trouve sur la jetée de Lim Chu Kang et a été construite en 1906 par un marchand irlandais du nom de Henry Cashin. Elle est tombée entre les mains de l'armée impériale japonaise lorsqu'elle a débarqué sur la côte nord-ouest en 1942 et aurait été utilisée par les Japonais comme maison de prostitution pendant cette période.

Après la guerre, la famille Cashin a pu la récupérer et l’a transformé en station balnéaire, malgré sa sombre histoire, compte tenu de son emplacement idyllique. Cette demeure a cependant finalement été laissée à l'abandon après le décès d'Howard Cashin en 2009. Depuis 2013, elle est clôturée et fermée au public. Il est cependant prévu de la restaurer pour l’ouverture prévue du parc Lim Chu Kang en 2022.

 

  1. Chee Guan Chiang House

La maison art déco située au 25 Grange Road à été construite en 1938 par l’architecte local Ho Kwong Yew. Le projet a été commandé par Chee Guan Chiang, le fils du directeur de la banque malaise, Chee Swee Cheng. La bâtisse n'a pas été occupée très longtemps. Après la Seconde Guerre mondiale, elle a été rebaptisée "Léonie House" et accueillait des pensionnaires et touristes étrangers. Néanmoins, suite à une bataille juridique, le logement est resté vide depuis les années 70.

La façade du bâtiment est spectaculaire, mais l'intérieur est envahi par la végétation et les murs sont couverts de tags et de graffitis. Malgré cet état de délabrement, la valeur de la propriété est estimée à plus de 400 millions de dollars singapouriens, en raison de la valeur élevée du terrain sur lequel elle est construite.

villa singapour
@ Sabrina Zuber
  1. Neo Tiew Estate

Littéralement une ville fantôme - Neo Tiew Estate est un complexe composée d'habitations inoccupées sur Lim Chu Kang Road. Le domaine - comprenant un trio d'immeubles de trois étages, un marché et une aire de jeux - a été construit en 1979. Il a ensuite été vendu “en bloc” (mise en vente du complexe en entier décidée par la grande majorité des propriétaires) en  2002, et est resté vide depuis. Il n'est cependant pas considéré comme strictement abandonné puisque ce domaine est occasionnellement utilisé par les forces armées de Singapour (SAF) pour des exercices militaires.Ce lieu est cependant strictement interdit au public.

 

  1. Keppel Hill Reservoir

Ce joyau caché dans la forêt du Mont Faber date de 1905, lorsqu'il était encore utilisé comme réservoir privé avant d’être transformé en lieu de baignade dans les années 1940. Bien dissimulé, le réservoir a été en grande partie oublié des cartes officielles de Singapour après 1954, et n'a été redécouvert qu’en 2014. Il reste des traces du passé, notamment des marches en béton et un ancien plongeoir. Vous pouvez visiter ce lieu au cours d’une randonnée débutant sur la Keppel Hill Road. Il est cependant difficile de le trouver mais vous pouvez essayer d’y aller en suivant les instructions de ce site.

 

  1. Marsiling WWII Tunnel & Naval Base

Ce tunnel militaire souterrain, situé dans l'épaisse jungle de Marsiling entre Admiralty Road West et Marsiling Crescent, a été construit par les Britanniques comme lieu de stockage du pétrole pour la ‘Royal Air Force’. Il a ensuite été laissé à l'abandon après l'indépendance de Singapour en 1965. Ce tunnel est maintenant apparemment rempli d’une boue épaisse et de geckos énormes et agressifs selon certains car protégeant leurs oeufs. Ne vous aventurez donc pas dans ce bunker, dans lequel il fait nuit noire, et où il est très facile de se perdre …

 

 

Nous vous recommandons

Emma Dailey

Emma Dailey

Franco-Américaine, Emma a passé plus de dix ans à Singapour. Après une licence en Sciences Sociales, focalisée sur les relations entre l'Europe et l'Asie, elle est actuellement étudiante en Master de Sécurité Internationale à SciencesPo Paris.
0 Commentaire (s)Réagir