Mardi 19 novembre 2019
Singapour
Singapour
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Jean Vanier – « Le Sacrement de la Tendresse » à Singapour

Par Lepetitjournal Singapour | Publié le 30/10/2019 à 16:00 | Mis à jour le 31/10/2019 à 02:30
Jean Vanier – Le Sacrement de la Tendresse

Jean Vanier, grand humaniste, a fondé les communautés de l'Arche autour de la pire des exclusions, celle dont sont victimes les personnes qui souffrent d'un handicap mental. Ce film hommage réalisé par Frédérique Bedos pour le Projet Imagine, au message puissant et universel, est un véritable plaidoyer pour la Paix. Déjà apprécié par 53 000 spectateurs en France, Belgique et Luxembourg, iI sera projeté le 16 novembre à Singapour lors du French Film Festival, en présence de la réalisatrice. De Trosly à Bethléem, de l’ONU à New York à l’Assemblée nationale, et maintenant à Singapour, que de chemin parcouru ! Retour sur cette belle aventure.


Promis à une brillante carrière militaire, Jean Vanier, fils de Gouverneur Général du Canada, fait le choix de mettre sa vie au service des plus faibles. Il est décédé le 7 mai 2019. L'Arche est née en 1964 d'une rencontre entre Jean Vanier et deux hommes avec un handicap mental. A l'époque, les personnes présentant des troubles mentaux sont considérées comme le rebut de l'humanité et enfermées à vie dans des asiles psychiatriques où la vie n'est pas tendre. Profondément touché par leur détresse, Jean Vanier décide de vivre avec eux dans une petite maison du village de Trosly Breuil dans l'Oise, et c’est ainsi que l’aventure de l’Arche commeança. Aujourd'hui en France, L'Arche accueille plus de 1 350 personnes en situation de handicap mental dans 36 communautés. La fédération internationale est présente dans près de 38 pays avec 153 communautés sur les 5 continents. Le message de Jean Vanier bouscule les tabous et rend hommage à la vulnérabilité.  Plus d’infos sur le site jupiter-films.com  
 

En 2010, lorsque Frédérique Bedos crée Le Projet Imagine, elle part à la rencontre des héros humbles du monde entier. Il en est un dont la stature la bouleverse tout particulièrement, c’est Jean Vanier, qu'elle considère comme un Mahatma (en sanskrit, cela signifie une grande âme, comme pour le Mahatma Gandhi). Alors qu’elle était initialement venue pour une interview, leurs entretiens vont se poursuivre : la rencontre se fait et la complicité s’installe ! Entre les deux, une étrange alchimie s’opère. Malgré près de 50 ans d’écart, ils ont en commun un sens aigu de l’humanité et une joie profonde, qui les illumine. Un jour, Jean tend à Frédérique un petit mouton en laine feutrée qui provient d’une crèche fabriquée par les personnes déficientes mentales résidant à l’Arche de Bethléem. Il plonge alors son regard bleu dans ses yeux à elle et lui dit : « Il faut que tu ailles plus loin. Il faut que tu fasses un film qui reflète l’amour universel prodigué à l’Arche ». Frédérique comprend que ce film va l’emmener bien plus loin qu’elle ne l’imagine. 

jean vanier frederique bedos

Trois longues années lui seront nécessaires pour réaliser ce qui va devenir un long métrage  "Jean Vanier Le Sacrement de la Tendresse" : avec l’aide d’équipes toutes bénévoles - qu’elles en soient encore remerciées - elle va tourner dès qu’elle le peut, dès qu’elle a un peu de sous : à Trosly-Breuil, à Paris, à Calcutta, à Bethléem… En 2016, elle termine une première version du film, qu’elle présentera au Colisée de Roubaix, lors d’une grande soirée organisée en partenariat avec l’association Le Souffle du Nord. Commence alors la quête d’un distributeur, et c’est le parcours du combattant car peu osent s’emparer d'un film qui a pour sujet le handicap mental et pour héros un homme âgé de près de 90 ans ! 

Jean suit avec attention les pérégrinations de sa protégée et Frédérique le tient régulièrement au fait de ses avancées. Si la santé du premier décline, le lien reste fort entre ces deux âmes et lorsque vient le moment où Frédérique se voit décerner le titre de Chevalier de l’Ordre National du Mérite, c’est tout naturellement vers Jean qu’elle se tourne : il lui remettra sa décoration. Une reconnaissance institutionnelle et beaucoup, beaucoup d'émotion ! Trois jours après cette cérémonie, Jean fait une crise cardiaque. Ce sera sa dernière grande intervention publique.

 

2016 - Roubaix, la première des premières

Alors que Frédérique vient de terminer un premier montage du film, l’association Le Souffle du Nord propose d’organiser une grande soirée au Colisée de Roubaix. Le film n’étant pas tout à fait finalisé, on se contente d’envoyer une simple newsletter aux amis. 1 700 personnes se bousculeront à l’entrée du théâtre ce soir de janvier 2016 ! Et la liste d’attente a déçu plus de 400 personnes ! L’enthousiasme est à son comble ce soir-là. Pour Frédérique, cette soirée a une saveur toute particulière car elle a été élevée à Roubaix et les membres de sa famille adoptive sont présents dans la salle. Quant à Jean Vanier qui a fait le déplacement, il ne cache pas son émotion. 

"Et maintenant on a chacun du boulot à faire... Etre des artisans de paix ! Je suis touché par ce film ! C'est à chacun de nous de continuer là où nous sommes, pour faire une oeuvre de paix, pour que notre monde soit un monde où il y a plus d'amour et de tendresse." Jean Vanier

 

2017 - Projection Sélection à Cannes et début de la reconnaissance médiatique

Ensuite, viendra l’adoubement des pairs. En mai 2017, le documentaire est sélectionné dans la catégorie «Meilleur long métrage documentaire positif» dans le cadre de la Positive Cinema Week, pendant le Festival de Cannes ! Une belle reconnaissance pour le film : La Positive Cinema Week met en lumière un cinéma positivement engagé qui change notre regard sur le monde, qui alerte et donne envie d’agir. 
 

Une bonne nouvelle n’arrivant jamais seule, le distributeur Jupiter Films rejoint alors l’aventure : le 9 janvier 2019, le film sort en salle en France, en Belgique, en Suisse et au Luxembourg. Au bout de 3 semaines il est sacré meilleur documentaire par les spectateurs sur AlloCiné et 5 mois plus tard il est toujours à l’affiche, faisant l’objet d’un bouche à oreille extrêmement positif. 

 

2018 - Une avant-première internationale aux Nations Unies à New-York 

En octobre 2018, l'avant-première internationale du film a eu lieu à l’ONU New York. La foule se pressait ce soir-là devant les grilles de la vénérable institution et la séance, organisée dans la plus grande salle des Nations Unies, la prestigieuse ECOSOC Room (600 places), affichait complet.
A l'issue de la projection, une standing ovation a salué le film et l’oeuvre immense qu’il met en lumière. 

 

2019 - Soirée d'union à l'Assemblée nationale

Le 2 avril dernier, à l’occasion de la Journée mondiale de sensibilisation à l’autisme, les députées Béatrice Descamps et Anissa Khedher, présidentes du groupe d’études Handicap Inclusion, ont invité Le Projet Imagine à venir présenter le film à l'Assemblée nationale afin de sensibiliser les députés sur le sujet du handicap.  

Le monde politique et associatif était bien représenté avec notamment la présence de Céline Poulet, secrétaire générale du Comité interministériel du handicap (CIH), Luc Gateau, président de l’Unapei, ou encore des membres de l'équipe du Café Joyeux.

Aujourd’hui, Jean est parti mais son message pour plus d’humanité demeurera vivace tant que nous le porterons. C’est donc à nous dorénavant de continuer sa lutte contre « la tyrannie de la normalité » ! Inlassablement, avec vous tous, les amis du Projet Imagine, faisons en sorte  de « transformer la violence qui nous habite tous, en Tendresse ». 

 

 

Pour réserver vos places pour la projection du Film « Jean Vanier – Le Sacrement de la Tendresse », le 16 novembre à 13h30 au Cathay Cineplex Cineleisure Orchard : https://minds.peatix.com

 


le projet imaginewww.leprojetimagine.com
www.thehumbleheroes.com

 

 

 

 

 

 

0 Commentaire (s)Réagir

Vivre à Singapour

Épopée des naturalistes français à Singapour au XIXeme siècle

A Singapour, le 8 novembre 2019, a été lancé le livre « Voyageurs, Explorateurs et Scientifiques, The French and Natural History in Singapore ». Ce recueil d’histoire fournit une description détaillée

Expat Mag

TÉLÉTHON

Jonas : "La maladie m'emprisonne, mais je crois au traitement"

Jonas, jeune étudiant de 22 ans, a été diagnostiqué d’une calpaïnopathie à l’âge de 6 ans. Une maladie qui s’est installée progressivement et qui depuis l’adolescence grignote peu à peu ses muscles