Samedi 5 décembre 2020
Singapour
Singapour

European Guanxi : entretien avec Bárbara Sénécaut

Par Emma Dailey | Publié le 08/11/2020 à 18:30 | Mis à jour le 08/11/2020 à 18:30
european guanxi relation chine europe

Dans le climat politique et économique actuel de notre monde multipolaire, les dynamiques de pouvoirs entre la Chine et l’Europe sont en flux constant. Il est d’autant plus intéressant pour les résidents de Singapour, cité-Etat tiraillée entre les centres de gravité que sont la Chine et l’Occident, de se pencher sur la question. Ainsi, lors d’un entretien avec Bárbara Teixeira de Sousa Sénécaut, avons parlé d’une nouvelle plateforme de recherche analysant les relations sino-européennes. Bárbara, étudiante à SciencesPo Paris en Master d’Affaires Européennes, est présidente du Chapitre Français et co-fondatrice du projet.

 

Lepetitjournal.com : Que pouvez-vous dire du projet European Guanxi et de sa genèse ?

Bárbara Sénécaut : European Guanxi est une organisation à but non lucratif dont l'objectif est d'analyser les relations entre l’UE et la Chine, et discuter de ces dernières pour mieux comprendre les opportunités et les défis du 21e siècle. C’est un projet croissant, encore en évolution, fondé par Patrizia et Marina, respectivement présidente et secrétaire générale, qui se préparaient pour leur master en Chine, lorsqu'elles se sont rendu compte qu'il n'existait pas d’entité ou plateforme connectant les jeunes Européens intéressés par la Chine. Ainsi, au départ, l'idée était de combler ce vide. Au fur et à mesure qu'elles développèrent l'idée de l'organisation, sa portée augmentait également. Après avoir réfléchi aux objectifs, à la structure, au logo et au nom de l'organisation, elles ont utilisé leur réseau, contactant d'autres jeunes qui seraient intéressés par ce projet, dont moi. En août 2020, elles ont créé une équipe de 14 personnes qui a permis de donner au projet sa forme actuelle. Nous sommes donc tous passionnés par la Chine et les relations sino-européennes, et nous recherchons constamment des personnes qui partagent le même intérêt sincère de construire des ponts de compréhension et de coopération entre les deux acteurs.

 

D’où vient le choix du nom “Guanxi” ? Que signifie ce mot chinois ?

Le nom « European Guanxi » incarne le but de cette organisation. Bien que le terme «关系» (guanxi) puisse être traduit par «relation» ou «connexion», sa signification est beaucoup plus profonde et son importance découle de la centralité historique des réseaux personnels dans la vie sociale chinoise. Dans la myriade de littérature que l’on peut trouver sur le sujet, nous sommes conscients de la complexité et des occasionnelles connotations négatives que ce terme a développé au fil du temps. Cependant, nous voulons le séparer de son utilisation dans les sphères commerciales ou politiques et souligner sa signification originale : le guanxi en tant que concept qui attache l'essence et qui conçoit par essence l'interaction sociale comme moyen de réaliser à la fois l'épanouissement individuel et communautaire. Parvenir à des relations enrichissantes nécessite des efforts continus pour partager et se comprendre. C’est pourquoi, European Guanxi préconise la compréhension mutuelle, la confiance et la coopération entre l'Union européenne et la Chine.

 

European Guanxi relation chine europe
L’équipe European Guanxi

 

Quels sont les sujets de recherches les plus pressants pour Guanxi ?

L’émergence de la Chine et son importance croissante au niveau international ont précipité le « pivot asiatique » de l’Europe. Depuis l’établissement des relations diplomatiques entre les deux entités en 1975, les relations économiques et politiques ont profondément changé, s’intensifiant, et apportant des opportunités aux deux partis et assurant ainsi leur prospérité. Mais certains défis demeurent et c’est sur eux qu’European Guanxi se penche. En effet, pour instaurer un dialogue constructif, aborder certaines questions et promouvoir la coopération entre les deux, il est essentiel d’avoir une connaissance approfondie de la manière de penser, des valeurs, des priorités et du modus operandi de chacun. Chez European Guanxi, nous essayons de fournir un espace de dialogue et d’analyse afin de remédier au manque général d’information à tous les niveaux, qu’ils soient publics ou gouvernementaux, et d’enrichir la vision de l’Europe et de la Chine.

 

Quelles sont vos activités du moment ?

La pandémie a bien sûr, temporairement affecté notre développement, mais nous nous concentrons sur le possible, et les outils numériques. Ainsi, toutes nos conférences et tables rondes se déroulent via Zoom, une plateforme accessible à tous. Nous avons l’honneur d'accueillir un grand nombre d'universitaires, de politiciens et d'entrepreneurs comme conférenciers. Nous nous concentrons également sur la création d’un réseau professionnel. Nous espérons pouvoir bientôt organiser des événements publics et sur le terrain, tels que des visites institutionnelles et des conférences dans les villes où nous avons ouvert des « chapitres », à la fois en Europe et en Chine.

Nous publions également des articles, rédigés par les membres de notre équipe, portant sur les relations UE-Chine, mais aussi sur les relations de la Chine avec d'autres pays et entités (tel que l'ASEAN) ou simplement sur la Chine. Nos articles, comme nos conférences en ligne, abordent une variété de sujets, y compris les relations internationales, l'économie, le commerce, la technologie, l'histoire et la société, la langue et la culture, ainsi que des articles sur le vécu personnel de nos membres sur le terrain.

 

Quelque chose à ajouter ?

Nous sommes très enthousiastes par rapport à l’avenir de ce projet, le dynamisme des nouveaux membres ne fait qu'augmenter le nôtre. Nous savons que le chemin sera difficile mais les premiers résultats sont encourageants. Comme l’a dit Lao Tseu, “ Un voyage de mille lieues commence par un pas ! ”

Vous trouverez plus d’informations sur le site de European Guanxi  

Emma Dailey

Emma Dailey

Franco-Américaine, Emma a passé plus de dix ans à Singapour. Après une licence en Sciences Sociales, focalisée sur les relations entre l'Europe et l'Asie, elle est actuellement étudiante en Master de Sécurité Internationale à SciencesPo Paris.
0 Commentaire (s)Réagir