Mercredi 21 août 2019
Singapour
Singapour
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

DECRYPTAGE- Réemploi des seniors, étendu jusqu’à 67 ans.

Par Bertrand Fouquoire | Publié le 05/10/2014 à 14:10 | Mis à jour le 06/10/2014 à 01:25

A Singapour, l'âge de départ en retraite est de 62 ans. Mais, depuis 2012, les employeurs ont l'obligation de proposer à leurs salariés ? Singapouriens ou PR- des solutions de réembauche jusqu'à 65 ans. Le gouvernement prévoit de mettre en place un cadre incitatif , à partir du 1er Janvier 2015, pour encourager les employeurs à étendre cette réembauche jusqu'à 67 ans.

L'emploi des seniors à Singapour ne se pose pas dans les mêmes termes qu'en France où les débats sur l'âge de la retraite, avant d'autres difficultés, butent sur le sous emploi des travailleurs de plus de 50 ans. A Singapour, l'enjeu est double. Il tient d'une part à la difficulté de trouver des ressources humaines qualifiées dans un contexte de resserrement du recours à la main d'?uvre étrangère, d'autre part à la nécessité d'offrir à une population dont l'espérance de vie s'est accrue, les moyens de financer une période de retraite prolongée.

Mis en place en 2012, le dispositif de réemploi jusqu'à 65 ans ne correspond pas, précise le Ministère de l'Emploi (MOM) à un report de l'âge de la retraite. Celui-ci reste fixé à 62 ans. Il se traduit par une obligation de réemploi.  Comprendre : la proposition à chaque salarié, Singapourien ou PR, atteignant l'âge de 62 ans, dont les performances et la santé sont jugées satisfaisantes, d'un nouveau contrat, sur la base d'un nouvel emploi et de nouvelles conditions contractuelles. Pour les employeurs il s'agit d'une obligation. Le nouveau contrat est idéalement conclu pour une période de 3 ans. A  défaut, il peut être d'1 an renouvelable chaque année. En cas d'impossibilité de réemploi, l'employeur doit verser au salarié un Employment Assistance Payment (EAP).

L'objectif est aujourd'hui d'étendre la période de réemploi, de 65 à 67 ans. Le gouvernement souhaite le faire en deux temps, comme il l'avait fait en 2012 . Dans une première étape, à partir du 1er janvier 2015, le dispositif serait mis en place sur une base incitative, manière de répondre aux inquiétudes exprimées par les employeurs, pour permettre à ces derniers d'adapter leurs structures, le contenu des emplois voire la formation des intéressés. Dans une deuxième étape le dispositif serait étendu.??

Le taux d'emploi des travailleurs âgés, selon des chiffres cités par le Ministre de l'Emploi, Tan Chuan-Jin, aurait augmenté de manière significative,  de 57% en 2009 à 65% en 2013. En 2013, 99% des salariés du secteur privé qui avaient atteint l'âge de 62 ans se seraient vus proposer un contrat de réemploi.

Le dispositif de réemploi des salariés de plus de 62 ans est suivi par le TRICOM (Tripartite Committee on Employability of Older Workers), un comité pour favoriser l'employabilité des seniors, créé en 2005, réunissant des représentants des syndicats de salariés, des représentants des employeurs et des représentants du gouvernement. C'est le TRICOM qui a récemment émis les recommandations quant à l'extension progressive du dispositif, acceptées par le gouvernement.

La Présidente de NTUC ( National Trades Union Congress), Diana Chia, a déclaré, ? Le mouvement des travailleurs estime que le meilleur moyen d'aider les travailleurs âgés à améliorer leur retraite consiste à aider ceux qui le souhaitent et qui le peuvent à continuer à travailler. ? Dans un marché de l'emploi tendu où la disponibilité de la main d'?uvre étrangère continuera d'être géré de manière restrictive, les entreprises qui retiennent et utilisent pleinement leur main d'?uvre existante béneficieront d'un avantage sur leurs concurrents ».

Mr Stephen Lee, pour la « Singapore National Employers Federation », a indiqué pour sa part : ?Les employeurs ont exprimé leur inquiétude quant au fait de légiférer trop rapidement sur l'extension de réemploi des salariés de 65 à 67 ans. En 2012, la loi avait été introduite après 5 ans d'efforts de promotion et les employeurs avaient été bien préparés à prendre en compte cette obligation de re-embaucher pendant 3 ans les salariés entre 62 et 65 ans. Nous nous réjouissons de ce temps donnés aux employeurs pour gérer leurs travailleurs âgés quelques années de plus avant que le dispositif devienne une obligation légale. En particulier les employeurs doivent faire un effort, chaque fois que nécessaire pour restructurer leur système de rémunération ou pour rédéfinir les emplois pour se mettre en situation de remplir leurs obligations de réemploi de leurs salariés de 62 à 67

Bertrand Fouquoire (www.lepetitjournal.com/singapour) lundi 6 octobre 2014

Approfondir: re-employment.sg

Bertrand Fouquoire

Bertrand Fouquoire

Co-Directeur de l'édition. Après avoir vécu 9 ans à Singapour, Bertrand est revenu en France en janvier 2017, où il a repris ses activités de coaching pour les expatriés et les conjoints et pour les jeunes adultes
0 Commentaire (s)Réagir

Que faire à Singapour ?

A gentleman’s tale, un tailleur en 3 dimensions

​​​​​​​Kenneth Chia et Lyn Chan sont en train de révolutionner la taille de costumes sur mesure, en apportant une touche technologique et en venant directement à la rencontre des clients sur leur lieu