La Design Week, c'est en ce moment, une occasion unique de s’instruire !

Par Séverine Gil | Publié le 20/09/2022 à 18:30 | Mis à jour le 20/09/2022 à 18:30
National Design Centre - Design Week Singapore 2022 1

Le design n’est pas un mot galvaudé ! Ne ratez pas la Singapore Design Week (SDW), l’un des plus importants festivals de design en Asie, jusqu’au 25 septembre, dans différents lieux à Singapour.

Trois événements majeurs composent ce festival du Design

Dans le cadre d’un Symposium, les spécialistes et amateurs avertis vont échanger sur le design du futur et le futur du design.

Les designers et fabricants du monde entier vont pouvoir rencontrer des acheteurs potentiels sur la foire internationale FIND - Design Fair Asia, qui aura lieu au Marina Bay Sands du 22 au 24 septembre.

Et enfin, des expositions, installations et workshops sont à découvrir, des expériences à vivre, dans différents quartiers de la ville, dans la rue, dans des magasins, des galeries et des espaces publics. Deux expositions au National Design Centre ont retenu notre attention : « Nothing is possible, a journey to zero waste » par Potato Head et « Substance, Italian Green Design Innovation ».

Mais qui est Potato Head ?

Potato Head, c’est un restaurant dans Chinatown à Singapour, avec un rooftop bar idéalement situé pour déguster de surprenants cocktails, danser et manger à toute heure de la soirée. C’est aussi un beach club à Seminyak à Bali pour faire la fête, pour se relaxer au centre de wellness Sanctuary et même pour dormir dans l’une des super design Potato Head Suites.

Potato Head, c’est aussi un homme, Ronald Akili, propriétaire de ces restaurants et bars. S’étant retrouvé un jour à Bali en train de surfer sur un océan de déchets plastiques, cet homme a soudainement réalisé qu’il avait sa part de responsabilité à assumer. Guidé par le leitmotiv « Good times, Do Good », il a donc décidé de produire localement des habitats « zero-waste », du mobilier fonctionnel et de beaux objets issus de ces déchets.

Pour ce faire, il travaille main dans la main avec des designers et architectes internationaux, comme le très respecté architecte japonais Kengo Kuma ou le studio de Faye Toogood à Londres, créatrice du fauteuil Roly-Poly, édité par Driade, plébiscité par la presse spécialisée, et vendu à travers le monde entier. Ces créations, produites localement avec l’aide fréquente d’ingénieurs de la société balinaise Eco Mantra, sont la preuve que la situation est réversible. Le futur peut être beau si on se donne un peu de mal pour trouver les idées et des process de fabrication pour recycler nos déchets. Nous avons tous envie d’être de meilleurs citoyens.

L’exposition « Nothing is possible, a journey to zero waste », une source d’inspiration pour nous tous !

Cette exposition est conçue et organisée par OMA/AMO, un studio de recherche et de design, co-dirigé par Rem Koolhaas, ayant aujourd’hui des bureaux à Rotterdam, New York, Hong Kong, Doha et en Australie. Au rez de chaussée (Level 1) du National Design Centre, Potato Head y présente des créations réalisées en collaboration avec des designers internationaux.

 

Une « Study Chair », c’est 830 bouteilles en plastique ! Et du « Kaleido 1.0 », une combinaison de déchets pressés, composés de pots à yaourts et de bouteilles cosmétiques. Un procédé complètement novateur et éprouvé.

study chair
Designer : Max Lamb, en collaboration avec les artisans de Kalpataru.

 

Environ 300 bouteilles pour une chaise et 950 pour un sofa 3 places, « Green Lawn Chair & Sofa » est la preuve que produit recyclé peut rimer avec qualité et créativité. Le process de fabrication bien qu’artisanal est facilement reproductible et peu onéreux.

sofa faye toogood
Designer: Faye Toogood

 

« Stryo-wrap Stool » est issu de boites en polystyrène.

styro wrap
Designer: Andreu Carulla.

 

« Bio Candles » sont fabriquées à partir d'huile de cuisson usagée, provenant des restaurants de Potato Head.

bougies
Designer: Sweet Potato Lab

 

Les matériaux de base utilisés pour ces « Hand Soap Dispenser &Toothbrush Holder » sont des coquilles d’huitres, des bouchons de bouteilles, du calcaire et du polystyrène.

savons
Designer: Sweet Potato Lab

 

« Sudare House » est une maison sans murs, utilisant seulement des stores en rotin local pour diviser l'espace. Des rideaux en vinyle sont installés à l'extérieur pendant la nuit et la saison des pluies.

maison sans mur
Architecte: Kengo Kuma & Associates

 

L’exposition « Substance, Italian Green Design Innovation », oser pour sauver l’humanité !

L’Italie est le pays de la mode et du design. Ce n’est pas par hasard que le salon international du meuble a lieu chaque année à Milan. Les Italiens nous démontrent une fois de plus leur capacité à innover en matière de design : nouveaux matériaux, nouveaux process de fabrication, nouvelles applications. Cette exposition présente des produits qui se démontent, se reconditionnent et se recyclent pour assurer un bien être aux hommes, et un futur à la planète.

 

Au 1er étage (Level 2) du National Design Centre, les designers s’appuient sur de nouveaux procédés de fabrication pour proposer des projets stupéfiants d’ingéniosité. Des créations vraiment originales à découvrir aussi bien pour les objets que pour les idées dont elles sont issues !

 

« Ohaskin » est une start-up fondée par Adriana Santanocito qui propose un textile fabriqué à partir des oranges et des cactus, une très belle alternative au cuir !

tissu expo

 

Le projet « Kajkao » est développé par Lako, un collectif de designers, architectes et anthropologistes. Claudia Valverde et Luca Franzetti sont actuellement à Singapour pour présenter en personne leur projet et leurs réalisations. Les produits sont réalisés à partir des déchets générés par la culture du cacao en Amérique du Sud. L’objectif est bien sûr de recycler ces déchets mais aussi d’aider les communautés locales en leur permettant de participer à la fabrication de ces produits.

claudia valverde
Claudia Valverde

 

« Nazena » est une société crée par Giulia De Rossi dans le but de trouver des solutions pour éliminer les déchets de tissus. Leurs produits s’adressent aux compagnies qui veulent réintroduire leurs déchets dans leur chaine de production, mais aussi directement aux utilisateurs en utilisant les fibres récupérées pour créer de nouveaux produits : packaging, meubles ou panneaux acoustiques.

art giulia de rossi

 

« Verabuccia », fondée par Francesca Nori, utilise les déchets végétaux comme matière première pour ses créations, comme par exemple le sac Ananasse fabriqué à partir de la peau des ananas.

sac verabuccia

 

Allez vite découvrir par vous-même ces deux expositions avant le 25 septembre au National Design Centre, 111 Middle Road. Plusieurs vidéos nous permettent de mieux comprendre que tout n’est pas perdu … Les déchets peuvent être recyclés avec pertinence. Les créatifs et entrepreneurs qui ont eu le courage de se lancer dans cette niche du marché, veulent partager avec nous leur créativité, leur passion et surtout leurs espoirs. Nous ne pouvons pas les ignorer. N’hésitez pas à consulter le programme complet. La Design Week ne concerne pas que les amoureux de design, elle s’adresse à nous tous, nous éduque et nous ouvre les yeux sur un monde de création passionnant !

unnamed

Séverine Gil

Après avoir démarré sa carrière en agence de conseil en communication, Séverine a travaillé pendant 15 ans avec des fabricants et éditeurs de mobilier design. Entrepreneur, passionnée d’art et d’architecture, elle vit depuis 2019 à Singapour.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Singapour !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale