Mercredi 15 juillet 2020
Singapour
Singapour

David Bensadon - Un entrepreneur social inspirant !

Par Marie-Ségolène Migairou | Publié le 26/03/2020 à 14:30 | Mis à jour le 30/03/2020 à 08:15
Photo : @Anne Valluy
wearecaring David Bensadon Singapour

Fasciné depuis l’adolescence par la cité-Etat et arrivé en 2014 pour finaliser son MBA, cet angevin révolutionne le recrutement des helpers. David Bensadon crée la première agence ne facturant aucun frais aux candidates tout en offrant un service plus rapide et moins coûteux aux familles ! Cette initiative ambitieuse est aussi fort prometteuse : en 2020, WeAreCaring emploie 10 salariés, est profitable et devient l’un des deux organismes accrédités par le Ministry of Manpower pour assurer la formation officielle et obligatoire avant l’embauche. Voici le portrait par lepetitjournal.com de cet entrepreneur souriant, engagé et fort inspirant !

 

Une envie grandissante d’être utile en travaillant sur des enjeux majeurs

C’est très tôt, et porté par des valeurs familiales fortes d’altruisme et de respect, que David a su qu’il voulait être utile et aider les plus vulnérables. S’attaquer à des enjeux majeurs et s’engager pour le bien de la communauté : tel est son désir ! Pour cela, il complète avec brio un master en politique suivi d’un autre en Santé publique.

Perspicace, il est très vite sensibilisé et interpelé par un sujet majeur mais encore sous-considéré à son goût : le vieillissement de la population. En effet, souffrant d’une réticence collective occasionnée par la gêne et la peur de se voir vieillir ou de constater ses proches avancer en âge, le vieillissement démographique impacte des enjeux fondamentaux et essentiels de nos sociétés tels que l’emploi, le système des retraites, le système de santé ou encore l’organisation des collectivités de nos villes et de nos villages. Un enjeu sociétal à fort impact et une cause à laquelle il s’intéresse fortement pendant son cursus académique et qui le mène, dès la fin de ses études, à rejoindre un centre de recherche et se spécialise sur les modèles de financement de la prise en charge du grand âge. Ses travaux le conduisent à intégrer le Secrétariat d’Etat charge des Aînés en tant que chargé de mission. Une expérience enrichissante lors de laquelle David découvre les stratégies de l’action publique et politique en cabinet ministériel.

Expérience faite, ses besoins d’action et son envie de découvrir le monde de l’entreprise et du secteur privé, le motive à intégrer le groupe Chèque Déjeuner, aujourd’hui Groupe Up, où il travaille en tant que consultant en charge de l’élaboration et la gestion des réponses aux appels d’offres du groupe. Un travail complet qu’il effectue aussi bien en amont, sur le terrain, en échangeant et faisant le lien entre les élus, les conseils généraux et les fédérateurs de maintien à domicile, ou des EHPAD qu’en aval lors du pilotage les réponses aux appels d'offres du groupe dans les territoires.

Engagé et plein de ressources, il crée en parallèle, avec son ami Pierre-Marie CHAPON, alors référant français auprès du réseau de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), l’APIL : l’Association Pour l’Innovation et la Longévité ayant pour objectif de proposer des réformes contribuant au débat d'idées sur les enjeux liés à la longévité tout en créant des convergences entre le monde académique, les décideurs publics et politiques tout comme les acteurs économiques. Ensemble, ils organisent de multiples débats à l'Assemblée nationale et au Sénat et des formations à l’adaptation des services au vieillissement.

 

wearecaring David Bensadon Singapour agence helpers
@Anne Valluy

 

Entreprendre à Singapour : une évidence !

Son désir d’agir et de faire bouger les lignes à sa manière devient de plus en plus fort et il le sait : il veut entreprendre ! Pour renforcer ses connaissances managériales, il débute alors un MBA qu’il mènera entre Tel Aviv et Singapour. Son attraction pour cette ville remonte à ses années lycée, pendant lesquelles, désireux d’approfondir son niveau d’anglais, il se lance dans la lecture d’ouvrages. Le premier emprunté à la bibliothèque de son village s’intitule « From Third World to First » d’un certain Lee Kwan Yew. Il y découvre un activisme passionnant autour des politiques sociales prônant l’inclusion et la mixité, des stratégies de contrôle mises en place afin de s’assurer du brassage effectif des ethnies dans les quartiers et les immeubles, un système de santé performant, des stratégies d’épargne prometteuses et avec en prime, l’utilisation d’une langue de communication universelle : l’anglais ! « First World, Smart Nation » : une passion naît !

Il attendra 2014 et son programme d’étude à la National University of Singapore (NUS) pour découvrir enfin la ville. Il pose ses valises dans le quartier de Beauty World.

A côté de chez lui, le shopping mall Beauty World est presque entièrement dédié aux agences de recrutement de helpers. L’esprit d’entrepreneur faisant, il conduit des recherches sur la situation des helpers à Singapour. La conclusion est frappante, ces femmes majoritairement Philippines, Indonésiennes et Birmanes ayant quitté leur pays et leur famille pour prendre en charge l'accompagnement des enfants ou parents de leur nouvel employeur et l'entretien de la maison doivent accepter jusqu'à 6 mois de déduction de salaire pour payer les agences et obtenir un travail. Une somme considérable pour elles. Dans le même temps, les familles paient des frais d’agence importants et n’ont souvent pas le sentiment de recevoir un service de qualité.

Il se rend vite compte que dans la relation tripartite qui inclut la helper, l’employeur et l’agence, seule l’agence est réellement gagnante !

 

WeAreCaring : Une aventure entrepreneuriale éthique et juste !

Euréka : Il a trouvé son projet ! Il va rendre le recrutement de ces personnes plus justes et transparents afin de permettre aux helpers de ne plus s’endetter pour pouvoir travailler ! Il décide de créer la première agence ne facturant aucun frais à ses candidates, tout en proposant un service qualitatif aux familles en optimisant les démarches administratives et en les accompagnant qualitativement tout au long de la période d’emploi, à un coût lui aussi optimisé !  Une fois son idée clarifiée, il profite alors du cadre de son MBA pour construire son business plan, obtenir son accréditation d’agent et vendre son seul bien immobilier basé à Paris afin d’en investir la totalité dans le capital de l’entreprise.

Le 1er janvier 2016, WeAreCaring est officiellement lancé ! En accord avec sa volonté de faciliter la rapidité et la gestion administrative, il mise sur un élément central de sa stratégie : la technologie ! Encore faiblement utilisée par la concurrence, il la place au centre des démarches en lançant, dès le début, un site ergonomique et graphique grâce auquel les familles accèdent en un clic aux profils complets des différentes candidates incluant CV et vidéos de présentation ! Cette aventure entrepreneuriale débute dans un espace limité de co-working où les jours se suivent et ne ressemblent pas : il jongle entre des entretiens avec les helpers dans des lieux insolites (comme des centres commerciaux bondés le dimanche) afin de créer les vidéos lui permettant de composer son vivier de talents, la prise de conscience de la gestion de la paperasse administrative quotidienne, l’ajustement de ses process et …la facturation de ses premières prestations de recrutement !

Ces souvenirs, David les raconte avec humour car, dès la première année, grâce à sa ténacité, sa force de conviction et sa résolution à rendre ces femmes dignes, les chiffres sont encourageants ! Il ne manquera pas de souligner le soutien reçu par la communauté francophone, dans cette étape cruciale, qui constituait 50% de ses clients lors de première année d’exercice : « Je suis très reconnaissant auprès de la communauté française qui m’a fortement soutenu à mes débuts et qui me soutient encore aujourd’hui »

Aujourd’hui, comptant notamment sur le soutien de sa femme Jinky Amador, Associée et directrice des opérations, We Are Caring fête ses 4 ans et affiche de très beaux résultats en se positionnant désormais comme un acteur majeur dans le secteur :

  • près de 1,000 embauches gérées sur les douze derniers mois, ce qui en fait la 10e agence la plus importante (sur plus de 1000 agences à Singapour)
  • l’agence est classée sur le site du Ministry of Manpower numéro 1 de la Satisfaction et Relation Clients parmi les 100 agences les plus importantes de Singapour ;
  • l’agence est aussi numéro 1 dans le taux de succès parmi les 100 premières agences,  mesurée par le pourcentage des helpers travaillant pour la même famille pendant plus d’un an) ;
  • 9 salariés à temps plein dont la moitié de Singapouriens. 

We Are Caring démontre aussi qu’un modèle éthique dans ce secteur est viable parce qu’il est profitable depuis deux ans.

 

wearecaring David Bensadon Singapour agence helpers
@Anne Valluy

 

Un avenir solide et prometteur

Au-delà de la satisfaction qu’il peut en éprouver, sa volonté de rendre les recrutements plus justes séduit aussi bien les helpers et les familles que le Ministry of Manpower singapourien. En effet, depuis janvier 2020, WeAreCaring a remporté un appel d'offres et est devenu l’un des deux nouveaux fournisseurs officiels du programme de formation en ligne obligatoire pour toute personne employant une helper pour la première fois à Singapour. David en est fier : « Il s'agit d'une marque de reconnaissance forte de la part des institutions, et du rôle que l'on peut jouer dans l’amélioration de cette industrie ».

Ses projets ne s’arrêtent pas là : à court terme, il s’investit sur le développement éthique de l’ensemble du parcours de recrutement composé du sourcing dans les pays d'origine, de la migration jusqu'à l’embauche à Singapour. Il discute notamment avec le Ministère du travail de l'Indonésie et vient de mettre en place un modèle de recrutement sans frais pour les helpers depuis l'Indonésie, une première pour Singapour ! La tâche est complexe avec des pratiques parfois opaques et très éloignées des siennes mais il peut s'appuyer sur un modèle similaire mis en place avec succès par We Are Caring avec les Philippines depuis un an.    

Il n’est jamais à court de projet et celui qui lui tient particulièrement à cœur à moyen terme, serait d’étendre les recrutements aux Care-Givers ou aides-soignantes, pour déployer des personnes qualifiées dans le secteur de la santé afin de prendre en charge les personnes nécessitant des soins médicaux ou une aide quotidienne pour les personnes à mobilité réduite.

Enfin, conscient que le recrutement abusif des travailleurs immigrés est un vaste sujet qui ne se cloisonne pas uniquement à celui des helpers, il a pour vision que, d’ici 5 ans, WeAreCaring puisse devenir LE partenaire de recrutements éthique de toutes les familles et les entreprises et ainsi garantir une totale transparence des process et l’élimination totale des déductions de salaires aux travailleurs.

 

Et c’est tout le bien qu’on souhaite à David et à son équipe !

Retrouvez toutes leurs actualités sur le site WeAreCaring https://wearecaring.com/

Nous vous recommandons

Marie-Ségolène Migairou

Marie-Ségolène Migairou

Pendant ses études et ses fonctions à l’export, elle a parcouru le monde. Aujourd'hui à Singapour, elle s’investit au sein du Petitjournal.com au niveau commercial et marketing et occasionnellement rédactionnel
0 Commentaire (s)Réagir