Anne Denis-Blanchardon, décorée Chevalier de la Légion d’honneur

Par Laurence Huret | Publié le 17/04/2022 à 18:30 | Mis à jour le 30/05/2022 à 06:48
Anne Denis-Blanchardon

L’Ambassadeur SEM Marc Abensour a décoré lundi 11 avril le premier conseiller à l’Ambassade de France à Singapour, Anne Denis-Blanchardon, Chevalier de la Légion d’honneur, sur proposition d’Hélène Duchene, Directrice générale de l’Administration au Quai d’Orsay. Une cérémonie d’une certaine solennité, la plus haute distinction honorifique en France instituée par Napoléon Bonaparte en 1802 récompense de services éminents rendus à la Nation. Mais aussi un moment joyeux, de partage, avec les amis d’Anne, avec sa maman venue de Provence, son époux Xavier, son fils Théophile, son autre fils Hector retenu par ses études en France, présent par la pensée.

 

Lors de cette cérémonie officielle, l’Ambassadeur a retracé le parcours d’Anne Denis-Blanchardon, de Paris à Singapour, en passant par Bruxelles, New York, Londres, Shanghai et Hong Kong.

Anne Denis-Blanchardon a débuté son parcours il y a 30 ans, comme agent contractuel à l’Ambassade de France à Londres. Elle s’est dès lors engagée dans les affaires consulaires, les affaires sociales, les ressources humaines, la diplomatie culturelle, sans oublier la diplomatie multilatérale, où elle s’est occupée des enjeux environnementaux. Elle a aussi fait l’expérience de la politique, à l’Assemblée nationale auprès de Philippe Seguin, grand personnage de l’Etat, à la mairie d’Epinal, puis au cabinet du ministre des Affaires étrangères en 2001, où elle s’est occupée des relations avec le Parlement.

La première constante de son parcours est la dimension humaine, ses qualités relationnelles, que ce soit à Londres, à New York, ou en tant que chef de bureau de la stratégie internationale au service de l’adoption internationale. Anne a servi à plusieurs reprises à la direction des ressources humaines du Quai d’Orsay. Aujourd’hui à l’Ambassade de France à Singapour, elle assure, en qualité de premier conseiller, la coordination des différents services. Elle continue à traiter des questions consulaires, du dialogue social, des enjeux de sécurité et s’investit pleinement au sein de la communauté française. Elle a aussi contribué à la mise en place d’une cellule d’accompagnement pour traiter de la question des violences faites aux femmes.

La deuxième constante de son parcours est le goût pour l’Asie et le monde chinois puisque Singapour constitue son 3ème poste asiatique. Consule adjointe à Shanghai de 2005 à 2008, lors des Jeux Olympiques à Pékin et au moment de la préparation de l’exposition universelle qui a eu lieu à Shanghai en 2010, Conseiller de coopération et d'action culturelle à Hong Kong, Anne est aujourd’hui premier conseiller à Singapour depuis août 2020, arrivée en pleine pandémie.

La troisième dominante est l’action culturelle, avec, notamment, son poste de COCAC à Hong Kong, gros poste de coopération culturelle scientifique, académique, avec une alliance française, un important lycée français, d’importants moyens et le French May, festival culturel qui constitue une référence pour tous les postes de la région.

 

Anne Denis-Blanchardon
SEM Marc Abensour, Anne Denis-Blanchardon et sa famille

 

Très émue, honorée de recevoir cette haute distinction, Anne Denis-Blanchardon a déclaré que « cette distinction était une invitation à poursuivre l’engagement qui est le sien et le sera encore pour les années à venir ».

Elle a tenu à remercier les personnes rencontrées sur son chemin professionnel. Ce fut d’abord Philippe Didier, inspecteur des finances, contrôleur financier au ministère, qui lui a offert son premier poste à Londres. Puis il y eu Georges Gautier, consul général à Londres et Richard Duqué, consul général à New York, qui l’ont encouragée à passer les concours du ministère ; Philippe Lacoste qui a l’a lancée assez vite dans les arènes des COP climat ; Jean-Marin Schuh et Thierry Mathou, consuls à Shanghai qui lui ont donné le goût pour la matière consulaire ; Jean-Paul Monchau, ambassadeur chargé de l’adoption, avec lequel elle a effectué de délicates missions en Haïti au lendemain du séisme de 2010 ; Arnaud Barthélémy et Eric Berti, consuls généraux à Hong Kong, aux côtés desquels elle a appréhendé la diplomatie d’influence ; Jean-Marie Safa, Caroline Ferrari, Gilles Garachon et Hélène Duchene à Paris, au contact desquels elle a développé un goût prononcé pour la mobilisation de la ressource humaine. Marc Abensour enfin, notre ambassadeur, aux côtés duquel elle travaille depuis deux ans bientôt et grâce auquel elle a appris le sens de la mission « politique bilatérale » menée par un poste diplomatique.

Anne a aussi évoqué les membres de sa famille qui ont servi notre pays et orienté ses choix. Un arrière-grand-père mort pour la France en 1914. Son grand-père, mort pour la France en 1940, laissant une petite fille orpheline, sa maman. Son père, proviseur de lycée et commandeur des palmes académiques. Son fils ainé, enfin, polytechnicien depuis quelques mois. Elle a conclu cette cérémonie en remerciant son époux Xavier pour son soutien indéfectible, sans lequel elle n’aurait pas pu mobiliser autant d’énergie dans son travail depuis toutes ces années. Et ses enfants Hector et Théophile, flexibles et adaptables, qui les ont suivis dans chacun de leurs postes.

 

Anne Denis-Blanchardon, Laurence Huret, Marie-Pierre Mol
Laurence Huret, Anne Denis-Blanchardon, Marie-Pierre Mol

 

 

Laurence Huret

Laurence Huret

Co-Directrice de l'édition. Avocate de formation, Laurence multiplie les engagements auprès de la communauté française à Singapour : Elue Conseillère consulaire, elle est membre du CA de l’Alliance française et du Conseil d’établissement du Lycée français
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Singapour !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale