Lundi 18 novembre 2019
Singapour
Singapour
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Après la dengue, Zika fait parler de lui à Singapour

Par Catherine Zaccaria | Publié le 22/09/2019 à 14:15 | Mis à jour le 22/09/2019 à 14:15
Photo : @Pixabay
moustique zika virus

La semaine dernière, la NEA (National Environment Agency) en français l’Agence nationale pour l’environnement a confirmé trois cas de personnes infectées par le virus Zika à Serangoon Gardens. Cela fait 10 cas reportés cette année

 

Qu’est-ce que le virus Zika ?

L'infection par le virus Zika est principalement transmis par les moustiques femelles (Aedes aegypti and Aedes albopictus) infectées qui sont généralement actives de l'aube au crépuscule. Il existe des preuves que le virus Zika est également transmis par d'autres moustiques appartenant au genre Aedes. C’est ce même moustique qui transmet la dengue et le chikungunya.

Les experts en maladies infectieuses estiment toutefois qu’une épidémie généralisée est peu probable ici.

La transmission du virus

Hormis pour les femmes enceintes qui peuvent transmettre le virus au fœtus, c'est généralement une maladie bénigne. La plupart des personnes infectées par Zika ne présentent aucun symptôme mais pourraient être contagieuses et en contaminer d’autres.

Les symptômes de la maladie sont des fièvres, démangeaisons, courbatures, nausées ou vomissements, maux de tête et courbatures. Ils apparaissent entre trois et douze jours après la contamination par piqure de moustique et durent pas plus de sept jours.

Outre la transmission de la mère à son fœtus, le virus peut également être transmis au moment de l’accouchement et peut également se transmettre par le biais de rapports sexuels non-protégés.

Les personnes les plus à risque

Les bébés à naitre sont les plus vulnérables si la maman est infectée. 1 à 10% de bébés naissent avec des anomalies si leur maman est porteuse du virus. La malformation principale est la microcéphalie ; une tête plus petite que la normale avec un cerveau endommagé.

Les primates tels que les singes sont les seuls animaux connus pouvant être contaminés. A ce jour, aucun animal domestique n’a été infecté par ce virus. On peut donc suggérer qu’ils ne contribuent pas à la propagation.

Comment se traiter ?

A ce jour, aucun vaccin n’existe mais les symptômes de la maladie peuvent être traités. Pour éviter l’infection, les mêmes recommandations que pour la dengue sont conseillées. Porter des habits couvrants, utiliser des anti-moustiques et SURTOUT, éviter les eaux stagnantes chez vous.
 

cfa8e6ee-7c8d-492d-b42e-9fd83446f1ef

Catherine Zaccaria

Après une longue relation amicale avec le Petit Journal, Catherine a rejoint l’équipe comme relectrice, correctrice, puis contributrice, avant de reprendre le poste de Rédactrice en chef.
0 Commentaire (s)Réagir

Vivre à Singapour

Épopée des naturalistes français à Singapour au XIXeme siècle

A Singapour, le 8 novembre 2019, a été lancé le livre « Voyageurs, Explorateurs et Scientifiques, The French and Natural History in Singapore ». Ce recueil d’histoire fournit une description détaillée

Expat Mag

TÉLÉTHON

Jonas : "La maladie m'emprisonne, mais je crois au traitement"

Jonas, jeune étudiant de 22 ans, a été diagnostiqué d’une calpaïnopathie à l’âge de 6 ans. Une maladie qui s’est installée progressivement et qui depuis l’adolescence grignote peu à peu ses muscles