Lundi 18 novembre 2019
Singapour
Singapour
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

RAFFLES HOTEL – Petits secrets d'un lieu célèbre

Par Lepetitjournal Singapour | Publié le 24/09/2014 à 14:10 | Mis à jour le 26/09/2014 à 04:50

Leslie Danker est le plus ancien employé de l'iconique hôtel Raffles à Singapour. Cela fait 42 ans qu'il fait visiter le site et qu'il partage avec les clients les petits secrets et les anecdotes qui ont fait l'histoire du lieu. Rencontre avec un homme passionné qui raconte l'hôtel comme s'il s'agissait de la première fois…

Leslie Danker Raffles Hôtel SingapourLepetitjournal.com – Comment êtes-vous arrivé au Raffles ?
Leslie Danker – Je suis arrivé ici en 1972 mais j'avais beaucoup entendu parler de l'hôtel, car j'ai fait mes études à l'institut Saint-Joseph, à deux pas d'ici. Je passais devant tous les jours après l'école et je me demandais toujours comment était l'intérieur. J'avais entendu parler du lieu, je savais que c'était là que le Singapore Sling avait été créé, je savais que de nombreuses personnalités comme Somerset Maugham y avaient séjourné. Je savais qu'il y avait eu des événements originaux comme du roller skating ou de la danse dans le lobby,  des soirée à thèmes etc… J'ai toujours pensé que cet hôtel était différent. Je cherchais un emploi dans le milieu de l'hôtellerie car j'aime rencontrer les gens et j'ai donc naturellement postulé. Quand je pense que cet hôtel n'avait au départ qu'une dizaine de chambres…

Comment l'hôtel a-t-il évolué au fil du temps ?
– L'hôtel a ouvert le 1er décembre 1887 avec dix chambres seulement. Les premiers propriétaires, les frères Sarkies, ont décidé d'y adjoindre deux ailes en 1889 ; puis, étant donnée l'affluence de touristes, ils ont ensuite ajouté d'autres ailes. Petit à petit l'hôtel s'est agrandi et en 1915 toutes les extensions étaient en place. Après 1915, il y a eu de nombreux changements et on a perdu certains éléments de l'architecture originelle. Par exemple, le portique en fer de la façade du bâtiment principal érigé en 1913 a été démoli en 1919 et la Ballroom fut construite sur l'allée. L'entrée a alors été déplacée devant sur la gauche de la tourelle. Le Bar and Billiard Room fut converti en chambres et les plafonds furent abaissés lorsqu'on installa des systèmes d'air conditionné dans les chambres. Le Grill room fut transformé dans le style Tudor en 1953 pour honorer le couronnement de la Reine Elizabeth. Il y a eu de nombreux changements qui sont restés jusqu'à la fermeture de l'hôtel pour sa restauration en 1989. Il fut alors restauré à l'identique de la période 1915 et rien n'a changé depuis.

Quelle est votre anecdote préférée ?
– L'histoire du tigre abattu sous le Bar & Billiard Room me semble valoir d'être racontée. En 1902, la mer était encore devant l'hôtel (c'est d'ailleurs pour cette raison que nous sommes situés sur la "Beach Road"). Un tigre échappé d'un cirque voisin, pris un bain dans la mer, traversa la route et vint se poser sous notre Bar & Billiard Room. A l'époque, le bâtiment était surélevé et le sous-sol servait à stocker les bouteilles vides. Le personnel prévient alors le voisin, un directeur d'école, réputé pour ses talents de chasseur ! Mais l'homme revenait tout juste d'une soirée bien arrosée et il lui fallu plusieurs tentatives avant de finalement abattre le tigre. Est-ce une histoire vraie ou une fable ? Une chose est sûre, cette anecdote marquera à jamais l'histoire de l'hôtel et de notre célèbre Bar & Billiard Room !

Un secret bien gardé ?
– Je ne sais pas si de nombreux Singapouriens savent qu'il y avait une étable de chevaux au Raffles. Le pâté de maison le long de Bras Basah Road fut érigé en 1904 et il y avait là une étable avant que les frères Sarkies ne construisent cette aile. Cette étable fut ensuite déplacée vers Orchard Road. Pendant la phase de restauration je me souviens qu'on avait retrouvé de vieux étriers et même un squelette de cheval derrière l'aile Palm Court!

Qu'est-ce qui vous fait rester au Raffles depuis 42 ans ? Qu'y a-t-il de si unique pour y rester aussi longtemps ?
– Le Raffles est unique de par sa longue histoire. En 1907, le Manila Times écrivait : "prononcez Raffles devant n'importe quel touriste et il vous répondra sur le champ : Singapour ! Les deux sont synonymes". Le sénateur Staniford Smith disait également dans un journal local de Melbourne que Raffles était plus qu'un hôtel "c'est une institution visitée par de nombreuses personnalités". C'est d'ailleurs la raison pour laquelle nous avons 12 suites à leur nom.

Au Raffles, j'ai rencontré l'écrivain anglais Gavin Young, l'écrivain américain James Michener ; j'ai aussi eu le privilège de croiser John Wayne. C'est ici qu'est né le Singapore Sling en 1915. Il y a eu de nombreuses manifestations ici ces dernières décennies, Raffles est tellement unique qu'on y reste sans souci et motivé pendant plus de 42 ans ! Je suis le seul à avoir vu l'hôtel avant et après sa restauration, je suis le meilleur témoin de son évolution. A sa réouverture, j'ai eu la chance d'être pris en photo avec la reine d'Angleterre, Rudy Giuliani, Michael Jackson, ou encore le coureur automobile Alonso Fernando. L'hôtel est tellement unique que j'ai même décidé d'écrire un livre : Memoirs of a Raffles Original. J'ai grandi avec le Raffles et je fais partie de son histoire…

Propos recueillis par Raphaëlle CHOËL – www.lepetitjournal.com

0 Commentaire (s)Réagir

Vivre à Singapour

Épopée des naturalistes français à Singapour au XIXeme siècle

A Singapour, le 8 novembre 2019, a été lancé le livre « Voyageurs, Explorateurs et Scientifiques, The French and Natural History in Singapore ». Ce recueil d’histoire fournit une description détaillée

Expat Mag

TÉLÉTHON

Jonas : "La maladie m'emprisonne, mais je crois au traitement"

Jonas, jeune étudiant de 22 ans, a été diagnostiqué d’une calpaïnopathie à l’âge de 6 ans. Une maladie qui s’est installée progressivement et qui depuis l’adolescence grignote peu à peu ses muscles

Sur le même sujet