Mercredi 21 août 2019
Singapour
Singapour
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

PORTRAIT – Frédéric THERY, CEO de Veolia Water Technologies

Par Lepetitjournal Singapour | Publié le 08/02/2017 à 13:30 | Mis à jour le 07/04/2017 à 01:01

Frédéric Théry est, depuis un an, le CEO de Veolia Water Technologies pour la région Asie Pacifique. Sa nomination fait suite à la réorganisation fin 2015 des activités opérationnelles de Véolia en 4 régions géographiques, avec l'ambition de favoriser la coopération entre les business units, d'augmenter la productivité globale afin de mieux intégrer son expertise dans l'eau de manière transversale.

Le groupe Veolia, spécialisé dans les solutions de management de l'eau, des déchets et de l'énergie, emploie plus de 174 000 employés dans le monde. Véolia Water Technologies propose une gamme complète de technologies et de services pour concevoir, construire, exploiter, entretenir, moderniser et gérer des systèmes et des installations de traitement d'eau et d'assainissement pour les besoins des industriels et des collectivités territoriales.

www.lepetitjournal/com/singapour ? Quel est votre parcours professionnel ?

Frédéric THERY ? J'ai rejoint le groupe Véolia il y a 23 ans ; j'ai exercé des responsabilités dans différentes entités du groupe et je travaille depuis 10 ans dans le traitement de l'eau. Je suis arrivé à Singapour en janvier 2016, après avoir passé une dizaine d'années en Allemagne dans le domaine de l'énergie, puis cinq ans aux Etats-Unis et quelques années en tant que Directeur général pour l'Europe du Nord. Je suis à présent en charge de la zone Asie Pacifique pour Veolia Water Technologies.

Quelles sont les activités de Veolia Water Technologies ?

- Les activités de Veolia Water sont réparties sur deux axes différents, l'exploitation et les technologies. Veolia Water Technologies est expert dans le domaine des solutions technologiques pour le traitement de l'eau. Nous proposons à nos clients, qui sont des collectivités territoriales ou des industriels, un meilleur management de leur cycle d'eau. Cela va des besoins en ressources, en approvisionnement, ou en traitement de l'eau et l'optimisation des process industriels et de l'amélioration de la gestion de l'eau.

Quels sont les challenges et les particularités de la région pour la gestion de l'eau ?

- Sur la zone la zone Asie Pacifique, les enjeux sont très différents selon les pays. Dans certains pays, comme la Malaisie, il y a une grande problématique de rationalisation des ressources. Il s'agit alors pour nous de fournir des solutions innovantes pour améliorer les installations existantes, et aider les clients à diminuer leur consommation d'eau. D'autres pays, comme le Vietnam ou les Philippines, ont des besoins forts en infrastructures qui sont insuffisantes et ne permettent pas d'assurer la fourniture d'eau potable à la population. Dans ces pays, les investissements sont principalement centrés sur des nouvelles installations d'épuration. On retrouve cette problématique en Chine également. Demain le marché s'ouvrira vers l'Indonésie et la Birmanie, avec d'autres besoins.

Les besoins sont différents également selon le type de client. Dans le cas de projets municipaux et gouvernementaux, les cycles d'investissement et de développement sont assez longs. Le marché industriel est plus complexe, très concurrentiel et géographiquement très vaste.

Singapour semble se distinguer des autres pays de la région

- La dynamique à Singapour est de développer le recyclage de l'eau, et l'optimisation des ressources pour être indépendant en termes d'approvisionnement. Beaucoup d'investissements sont donc effectués dans ce domaine, notamment dans les technologies et solutions innovantes. Véolia est présent à Singapour et essaye de fournir des solutions adaptées.

Côté industriel, il y a une forte activité dans les secteurs pharmaceutique et microélectronique. Nous fournissons à nos clients des installations clef en main, des équipements, mais aussi du service autour de la maintenance ou sur des solutions spécifiques adaptées à leurs besoins. 

Qui sont vos clients ?Actiflo (c) Veolia

- Véolia cible des segments de marché où nous avons une différenciation par notre technologie, par des services et savoir-faire. Nous sommes surtout présents dans l'agro-alimentaire, l'énergie et le pétrole. Nos clients sont locaux, régionaux ou des multinationales. On apporte toute solution autour du traitement de l'eau, pour répondre à des problématiques sur leur process industriel ou sur les eaux résiduaires. Nous fournissons des installations clef en main et du service sur le long terme pour optimiser l'exploitation de leur production et suivre le cycle de l'eau.

 

2016 était l'année de la Water Week à Singapour. Un rendez-vous important. Quels ont été les thèmes émergeants pour l'avenir ?

- La Water Week est en effet le plus grand salon de la région dans ce domaine d'activité, tous les grands acteurs du secteur sont présents. C'est l'occasion de promouvoir notre technologie, de développer le relationnel avec nos clients et également de suivre les tendances du marché.

Notamment, un des sujets d'avenir qui se développe en ce moment à Singapour et se développera partout ailleurs dans la région plus tard est la Digitalisation des métiers de traitement de l'eau, de traitement des déchets, des transports, etc. Cela rejoint le thème des smarts cities, il s'agit d'utiliser les technologies digitales pour mieux utiliser toutes les données qui existent aujourd'hui et que nous sommes capables de collecter par nos systèmes, pour en faire un outil utile à nos clients. Il ne s'agit pas seulement de monitoring des installations, mais aussi de faire rentrer dans la digitalisation toute notre expertise. L'enjeu de l'apport de solutions digitales est de permettre une optimisation de fonctionnement d'installations industrielles. Les gains sont financiers et environnementaux.

Veolia Water Technologies
Singapore Water Week 2016

Pouvez-vous nous donner un exemple ?

- Si vous prenez une installation de traitement des eaux usées, qui fonctionne principalement avec des produits chimiques et des pompes, les coûts d'exploitation de l'usine, en dehors de la main d'?uvre, sont intimement liés aux coûts de l'eau, de l'électricité et des produits chimiques. Les solutions digitales vont permettre une anticipation et une optimisation des besoins pour faire les bons dosages au bon moment, anticiper les besoins en consommables, en maintenance, etc. et donc une baisse des consommations d'eau et d'électricité en particulier.

Quels sont vos principaux défis pour 2017 ?

- Nous avons entamé en 2016 une grande transformation de notre organisation, en mutualisant des ressources sur la région et en créant des plateformes au niveau des achats ou de l'ingénierie. Il s'agira de réussir cette transformation pour continuer à développer notre activité et apporter une solution efficace à l'ensemble de nos clients aux problématiques qu'on peut rencontrer sur toute la zone.

Aussi, la Digitalisation est véritablement le challenge de demain et d'après demain. C'est un sujet très présent dans toutes les municipalités et pour tous les industriels pour optimiser le cycle de l'eau, qui devient une ressource rare et répondre aux exigences réglementaires environnementales.

 

Propos recueillis par Cécile Brosolo (www.lepetitjournal.com/singapour), jeudi 09 février 2017.

 

 

 

 

0 Commentaire (s)Réagir

Que faire à Singapour ?

A gentleman’s tale, un tailleur en 3 dimensions

​​​​​​​Kenneth Chia et Lyn Chan sont en train de révolutionner la taille de costumes sur mesure, en apportant une touche technologique et en venant directement à la rencontre des clients sur leur lieu

Sur le même sujet