ADAM KAMAL - Un tailleur esthète passionné

Par Lepetitjournal Singapour | Publié le 30/04/2014 à 14:00 | Mis à jour le 01/05/2014 à 02:03

Singapourien d'origine égyptienne, Adam Kamal est arrivé sur l'île à l'âge de 4 ans et n'a plus quitté le pays depuis. C'est aujourd'hui un entrepreneur passionné qui travaille aux côtés de son acolyte égyptien, Monsieur Gucci. Ensemble, ils dirigent leur petite entreprise de confection de vêtements sur-mesure. Soucieux du détail et du travail bien fait, ils ne lésinent ni sur la qualité des tissus qu'ils sourcent partout dans le monde ni sur un service qui se doit d'être impeccable. Rencontre avec un Singapourien d'adoption qui a su gagner sa clientèle à force de travail.

Lepetitjournal.com/Singapour - Comment êtes-vous devenu tailleur ?
Adam Kamal - J'ai été attiré par la mode et le design dès mon plus jeune âge. J'ai toujours été coquet et attentif à ce que je portais, j'ai donc atterri très naturellement dans l'univers du design et de la confection de vêtements. J'ai multiplié les expériences et les petits boulots dans le monde du tailoring. L'école terminée, j'ai aussitôt décidé d'y faire carrière. Je suis dans le milieu depuis plus de 35 ans maintenant et j'ai ma propre entreprise depuis plus de 25 ans. J'ai ouvert mon premier magasin dans les années 80 et je suis fier d'avoir aujourd'hui trois boutiques dans le coin d'Orchard.

Qui sont vos clients ?
Mes clients viennent de partout dans le monde : des Européens, beaucoup d'Anglais notamment ; j'ai aussi des Américains, des Australiens et de nombreux clients asiatiques. Nous leur faisons des chemises,  des costumes, vestes et tailleurs sur-mesure en utilisant des tissus italiens, des cotons égyptiens et anglais et des cachemires et laines scrupuleusement choisis.

Quel est votre plus grand défi au quotidien ?
Mon premier défi, c'est de trouver les bons tissus en temps et en heure pour mes clients qui sont souvent pressés. On me demande parfois de réaliser des pièces en 24 heures, voire même en 8 heures ! Mon autre défi tient à la morphologie de chaque personne. Chaque client est par définition unique et il me faut bien étudier la structure de son corps avant de passer à la découpe et à la confection du vêtement. Ce n'est qu'ainsi que je peux être sûr du rendu de ma création au moment de l'essayage. C'est un travail à la fois de précision, de technique et d'expérience.

Comment voyez-vous la suite, avez-vous des rêves à réaliser ?
Nous fournissons des vêtements sur-mesure pour hommes et femmes,  j'ai une équipe de dix personnes qui travaillent pour moi dans notre atelier. Mon succès tient à l'intérêt que je porte et à mon investissement dans ce que je fais. Avec le développement d'Internet et des commandes en ligne, mon entreprise a pris une tout autre ampleur. Je suis en contact régulier avec des clients partout dans le monde.

Mon rêve serait d'avoir un showroom unique en son genre pour offrir à mes clients un service respectueux et digne de ce qu'ils méritent. Un lieu magique où ils pourraient continuer de s'offrir de beaux costumes sur-mesure à des prix abordables.

Raphaëlle CHOËL (www.lepetitjournal.com/Singapour) jeudi 1er mai 2014

Retrouvez Adam Kamal dans sa boutique : 400 Orchard Road / #01-29B Orchard Towers

0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Singapour !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale