Vendredi 18 octobre 2019
Singapour
Singapour
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

BILLETS D’ASIE - Gare aux Fantômes !

Par Lepetitjournal Singapour | Publié le 04/09/2012 à 00:00 | Mis à jour le 08/02/2018 à 14:02

"Avez-vous peur des fantômes ?". Il ne vaut mieux pas en cette période du Hungry Ghost Festival célébré par un grand nombre de Chinois. En effet,  selon eux le 15éme jour du 7éme mois lunaire correspond au mois où les portes de l'enfer s'ouvrent pour libérer les fantômes sur terre. Et c'est en ce moment !

Une chose sur laquelle les Bouddhistes et les Taoïstes sont bien d'accord c'est qu'il y a une période dans l'année où les esprits viennent sur terre pour troubler la tranquillité des êtres humains. Cette période est censée se dérouler à partir du 15éme jour du 7eme mois lunaire et s'étale durant un mois. Ainsi, pour la communauté chinoise, depuis le 17 août jusqu'au 15 septembre c'est le mois des fantômes et c'est aussi l'occasion de se rappeler et de pratiquer les anciennes coutumes.

Un mois où il vaut mieux rester chez soi
La tradition du mois des fantômes part du principe que les portes de l'enfer s'ouvrent et relâchent les âmes des personnes mortes dans d'horribles souffrances ou sans descendance pour les honorer. Cette condition les empêcherait d'accéder au ciel. Ils n'auraient donc comme unique but de jouer des mauvais tours aux humains et de les hanter pour se venger de leur propre sort. Il est donc prudent pour ceux qui y croient de ne pas s'engager en cette période dans des affaires périlleuses, de ne pas se marier ou de ne pas déménager ou sinon les fantômes pourraient s'inviter à la fête et provoquer des malheurs. Le seul moyen de faire diversion est de disposer des offrandes comme de la nourriture devant sa porte ou de brûler des faux billets de banques. Les parents interdisent notamment à leurs enfants de nager car ils  pourraient se faire attirer vers le fond par un esprit afin que ce dernier puisse échanger sa place en enfer.

De la tradition à l'attraction
Le Hungry Ghost Festival est un moment qu'il ne faut pas rater dans les quartiers de Singapour. A Chinatown, Geylang comme à Katong les spectacles ainsi que les karaokés se multiplient pour célébrer l'événement. Les temples sont décorés et mis en valeur, l'odeur de la fumée d'encens parcourt les rues et des répliques papiers de voitures ou encore de télévisions sont construites afin d'être brûlées en hommage aux morts. C'est l'occasion de découvrir une tradition très ancienne dans la culture chinoise. Rien n'est donc à craindre de ces cérémonies qui peuvent faire froid dans le dos car selon les dires il suffit seulement de ne pas y croire pour que les esprits vous laissent en paix.

Martin Courmont (www.lepetitjournal.com-Singapour) mardi 4 septembre 2012

Retrouvez ici le calendrier des spectacles de Getai. Getai signifie ‘scène chanson'. Il s'agit d'adaptations d'opéras, de romans, de téléfilms entrecoupés de sketches comiques, de plaisanteries et de chansons populaires en hokkien – dialecte chinois - et parfois même en anglais. Paillettes, jeunes filles en tenues légères et colorées font leur show afin de divertir et d'attirer la jeunesse, pour que cette tradition se transmette aux générations suivantes.

Notre conseil - n'hésitez pas à revoir l'excellent film 881 du réalisateur singapourien Royston Tan dont l'action se déroule durant le septième mois lunaire à Singapour et qui met en branle un mois de festivité fait de ballades et de chants populaires des Getai.

0 Commentaire (s)Réagir
Sur le même sujet