Mercredi 8 juillet 2020

CORONAVIRUS – Récap de la semaine avec le Dr Guillaume Zagury et l'UFE

Par Le Petit Journal Shanghai | Publié le 09/02/2020 à 19:22 | Mis à jour le 09/02/2020 à 20:30
coronavirus-recap-docteur-info-

Les points importants à retenir de la semaine dernière sur la situation de l'épidémie de Coronavirus, avec l'UFE et le Dr Guillaume Zagury.

Le 3 février 2020

CHIFFRES & TENDANCES

17.000 cas et 361 décès (soit 2,3% des cas).

Tendance actuelle : évolution linéaire (+21% de cas officiels) se confirme et non exponentielle.

Le Hubei regroupe la majorité des cas (65% : 11.177 sur 17.000), des nouveaux cas (65% : 2.103 sur 3.238) et des décès (95% : 350 sur 365)

Hors Hubei, les nouveaux cas restent au même niveau (691/681) mais n’ont ni diminué, ni augmenté.

Shanghai et Pékin sont très peu touché avec environ 193 cas (versus 177 hier).

Au niveau international, 1 seul décès hors de Chine : aux Philippines, (Homme de 44 ans originaire de Wuhan).

 

LE CAS WENZHOU

285 cas (soit 1/30 k Hab)

Ville phare du Zhejiang (2ème province touchée en nombre de cas bruts : 661) et d’où est originaire une bonne partie de la communauté chinoise de Paris.

Depuis hier, ville “gelée” avec différentes mesures: Obligation de rester à la maison, une seule personne par famille s’approvisionne tous les 2 jours, restrictions quasi totale transport, reprise travail le 17 février et école le 1er mars.

Noter que Chongqing à plus de cas que Wenzhou, mais est 3 fois plus peuplée. Par suite, à mon sens, la prévalence de 1 cas/30.000, doit être le seuil, ou les autorités “isolent” la ville (bon à savoir pour Shanghai ou Pékin actuellement autour de 1/100 000).

 

LA TURBO ACCÉLÉRATION TECHNOLOGIQUE !

“1000 ans pour identifier le bacille de la peste, 100 ans pour la tuberculose, 10 ans pour le sida, 10 semaines pour identifier le SARS, et 10 jours pour séquencer le coronavirus” : ceci par un travail 24/7 permis par les NTIC & la mondialisation des équipes de recherche.

En 5 semaines (même si l’infection a du commencer fin novembre, le point zéro étant au 1/1/2020 : alerte WHO), on a déjà de nombreuses données et outils à disposition : sa description physico-chimique (400-500nm diamètre,...), datas épidémiologiques ( les patients type, les facteurs de risque, taux de létalité à 2-3% équivalent à celui de la « Grippe Espagnole »,..), un test diagnostic sanguin, une analyse génétique ( 4 mois de mémoire pour le Sars).

Elément important pour un futur vaccin, de nouveaux anti-viraux avec des essais cliniques sont lancés (dont on attend de possibles résultats d’ici 2 mois).

D’autres éléments de compréhension ne sont pas encore validés: animal source (chauve-souris ou serpent..), porteur sain, autre mode de transmission (ex feco-orale)... mais cela viendra.

 

CONSEQUENCES POUR LE TRAVAIL ET LE QUOTIDIEN

La question est : « À quand le pic épidémique ? », et comme souvent en médecine, c’est un débat de type : "Expert contre Expert", chacun ayant son modèle informatique d’extrapolation mathématique (SIR Model,...)Certains experts plutôt chinois, forts de l’efficacité des mesures de Santé Publique inhérent à l’écosystème chinois, envisagent le pic épidémique autour de J6 : montée linéaire à 20%, efficacité de 2 semaines de “gel du pays”, correspondant à la période d’incubation avec un pic autour de 30k patients vers le 9 février. Certains experts de Hong Kong envisagent plutôt un pic courant avril et à mon sens, trop d’inconnues demeurent et en particulier les effets des mesures prises depuis 10 jours. A l’époque du Sras, nous avions passés ainsi environ 8 semaines en “alerte”, et les mesures n’étaient pas aussi stricts qu’actuellement.

Combien de temps, les enfants (à priori risque exceptionnel en-dessous de 15 ans) vont être confinés...? Pour sûr, au moins 2-3 semaines, car il faut que les datas hors Hubei soient en baisse croissante.

 

Le 4 février 2020

CHIFFRES & TENDANCES

20.000 cas officiellement et 425 décès (soit 2.2 % des cas).

Tendance actuelle :  évolution + 20% par jour depuis J0. En d’autres termes, doublement des cas tous les 4 jours. 

Deux Chines (difficile à comprendre vu de France, qui est d’ailleurs géographiquement et démographiquement comparable au Hubei) : Hubei (1/20ème Chine) / Hors Hubei (analyse conjointe avec ma complice Carole Gabay).

Le Hubei regroupe la majorité des cas (66% : 13,5 sur 20.000), des nouveaux cas (72% : 2.345 sur 3.266) et des décès (95% : 414 sur 425). Wuhan (11 millions d'habitants), capitale du Hubei (56 millions d'habitants), et épicentre de l’épidémie représente 47 % des cas du Hubei.

Hors Hubei,les nouveaux cas à J8 du début des mesures, augmentent passant à 921 (691 hier), soit 33% d’augmentation. Shanghai (et Pékin) très peu touché avec 203 cas (seulement 10 nouveau cas).

 Au niveau international, 11 nouveaux cas et 2 cas en Inde (à suivre), quarantaine pour les voyageurs venant de Chine, dans certains pays (Angleterre,...).

 

2 TYPES DE VISIONS MÉDICALES DU MÊME ÉVÉNEMENT

VISION MÉDICALE « SCEPTIQUE » :
-les chiffres fournis sont inexacts quantitativement (sous déclaration volontaire ou non : nombreux cas non pris en compte....) et qualitativement ;
- Signes indirects de mortalité (calcul des activités de crématoriums), non en phase avec la réalité déclarée;
- Courbe épidémiologique non “classique” ;
- Pathologie contagieuse au niveau de la grippe espagnole de 1918: 3% de létalité ;
- Situation hors de contrôle à Wuhan qui n’a pas le plateau technique et humain, nécessaire pour faire face à un tel afflux soudain de patients (Le SRAS était apparu de façon beaucoup plus progressive) ;
- Pas de traitement antiviral efficace disponible à ce jour.

 VISION MÉDICALE PLUS « OPTIMISTE » (la mienne) :
- +/- 70% des nouveaux cas (et des cas) sont localisés au Hubei (dont +/- 50% au niveau de l’épicentre Wuhan) ;
- Suite aux mesures de Santé Publique, le nombre de nouveaux cas hors Hubei augmente (+33% hier), mais nous ne sommes qu’à J9 et les effets réels ne peuvent être évalués qu’à partir de J14. La situation est bien contrôlée à Shanghai etPekin, et les autorités sanitaires y sont extrêmement vigilantes (période de retour de CNY) ;
- Un Occidental a moins de risque d’être infecté (exposition, promiscuité,...). D’ailleurs, nous ne savons pas le nb d’étrangers de Chine dans les 20 k patients, et à priori aucun décès déclaré.
- Constat : cette épidémie apparemmentne touche pas les enfants de moins de 15 ans (explication médicale non connue) ;
- Si quantitativement la létalité est élevée (10% des 1/4 de patients qui vont présenter une forme « grave », soit 2,5 % des cas), qualitativement elle se concentre surtout sur les terrains immunodéprimés (âge, ...).
- La Chine est un des rares écosystèmes pouvant réagir aussi vite, et avec autant de puissance : la situation est désastreuse à Wuhan actuellement (triage de type « médecine de guerre »), compte tenu du manque d’équipement de réanimation pulmonaire sophistiqué. Avec la mise en place des 2.000 lits dans l’épicentre, et l’arrivée de 4-6 k professionnels de santé de l’armée, nous pouvons envisager d’ici 3 semaines, un meilleur contrôle des cas du Hubei.  

La vérité doit se trouver au milieu, et je vous laisse votre propre analyse et évaluation (je vous fournis les chiffres et une interprétation parmi d’autres).

 

 EN PRATIQUE : 4 QUESTIONS À SE POSER

1) Nos enfants risquent plus pour leur santé mentale (« confinement ») que biologique. Tant que les cas ne descendront pas de façon consistante à Shanghai, ouverture d’école improbable.

2) Nous risquons plus pour notre santé économique que biologique.

3) Si vous présentez un terrain potentiellement immunodéprimé (âge, pathologie, traitement), vous devez vous interroger sur le risque/bénéfice de rester actuellement en Chine

4) Cela fait 9 jours que le pays est à l’arrêt : la période d’incubation est à 14 jours. La dynamique des chiffres dans 5 jours et plus sera un élément clé pour se prononcer.

 

DÉMONSTRATION DE LA PUISSANCE CHINOISE ?

Constat sans jugement de valeur, mais devant engendrer une approche plus compassionnelle par rapport à la Chine, qui à mon sens devrait forcer le respect (population & dirigeants).

1) On ferme du jour au lendemain les 3/4 de la France (en France : entre Toubon, le CNIL, les différentes commissions, les journalistes...), le virus aurait déjà dévasté l’Inde & la Chine ! Sans compter le fait que matériellement ce serait impossible de « geler » l’espace (la police ? l’armée ?...).

2) On séquence le virus en 2 semaines (Beijing Genomics a priori).

3) On construit La Pitié (1.000 lits) et l’HEGP (avec vision en temps réel de la construction sur Internet !) en 3 semaines, ... et avec la 5G à l’intérieur (nous sommes où les Européens ?).

4) Toute la population accepte d’appliquer les règles sanitaires, et les rares contrevenants sont rappelés à l’ordre, par les drones de type « Big Brother ».

 

Le 5 février 2020

A/ CHIFFRES & TENDANCES

 24 k cas officiellement et 491 décès (soit 2% des cas).

Tendance actuelle : évolution +20% par jour depuis J0 (4,3 k nouveaux cas hier). En d’autres termes, doublement des cas tous les 4 jours en absence de mesures, ce qui n’est pas le cas depuis J9.

 

VIRUS & PATHOGÉNIE

 Scénario de type grippe espagnole : virus 21 fois plus létale que la grippe saisonnière, mais coronavirus (/ Influenzae virus) et 100 ans après (/ bonne nutrition et surtout connaissances et donc mesures préventives actives tant collectives qu’individuelles)

Géographie : actuellement le Hubei est la zone à risque (66% des cas, 72% des nouveaux cas et 95% des décès) et l’enjeu est à son élargissement ou non (efficacité des mesures prises il y a 10 jours)

 Les enfants (<15 ans) sont à de très rares exceptions près épargnés, et les décès (2%) sont surtout concentrés sur les terrains à risque comme dans la grippe saisonnière (âge > 65 ans, pathologie à risque de décompensation...)

 

 À QUAND LE PIC ? 3 VISIONS

- Les mesures vont faire effets : premiers signes après J14 (nous sommes à J9). Par suite, report de l’ouverture des écoles au 1er mars 2020

.- modélisation plutôt fin avril (dans 3 mois)

Autres visions : différents experts, différentes vues....

En pratique, d’après moi, personne ne peut vraiment se prononcer, car justement c’est un phénomène émergent et sûrement pas avant le 15 février, pour voir le résultat ou non des mesures prises il y a 10 jours.

 

 RESTER ou NON ? Comment poser le problème

- Principe de précaution (« 0 risque ») : préconisé par une grande partie des gouvernements

- En fait, seul vous (= votre Écosystème) pouvez évaluer : terrain(s) à risque médical, tolérance enfants au confinement (parcs fermés...), plan B en France, potentiel de survie économique, épouse chinoise (plus rarement époux !), emploi dans une multinationale...), « stress level » (participent aux forums !...). La décision n’est pas toujours quantifiable et donc binaire, et au bout du compte, seul vous pouvez la prendre (par ex : à quel niveau de prévalence dans ma ville, je prends un vol « China Airlines », etc...).

 

Le 6 février 2020

CHIFFRES & TENDANCES

 28 k (/24k hier) cas hier et 571 décès (2 % des cas) en 6 semaines 2)

Tendance actuelle :  évolution + 20% par jour depuis J0.

Si la pente reste donc linéaire (+ 20%), la courbe s’avère exponentielle avec un doublement des cas tous les 4 jours en l’absence de mesures, ce qui n’est pas le cas depuis J10.

 

COMPRENDRE LA VISION ALARMISTE DE CERTAINS COLLÈGUES

1) Les chiffres fournis sont inexacts quantitativement (sous déclaration volontaire ou non : nombreux cas non pris en compte,....).
2) Signes indirects de mortalité (par ex : calcul des activités de crématoriums,...) ne seraient pas en phase avec la réalité déclarée.
3) Courbe épidémiologique exponentielle avec doublement des cas tous les 4 jours. Certaines modélisations font prévoir un pic entre avril et juin.
4) Pathologie contagieuse au niveau de la grippe espagnole de 1918: 3% de létalité
5) Situation hors de contrôle à Wuhan qui n’a pas eu le plateau technique & humain nécessaire pour faire face à un tel afflux soudain de patients (Le SRAS en Chine était apparu de façon beaucoup plus progressif)

6) Pas de traitement antiviral efficace disponible à ce jour.

 

TOUT EN ÉTANT CONFIANT

1) Relativiser les chiffres : Le nombre de décès officiels dû au CoroV en 1 mois (550) en Chine, correspond à 2 semaines de grippe en France (10 k en 5 mois)

2) Le Hubei (1/20ème de l’espace chinois), recense 75% des nouveaux cas, 70% des cas cumulés et plus de 95% de la mortalité.

3) La Chine (et le Hubei), parient sur une décrue des chiffres à partir de l’effet de la mise en place des mesures drastiques sur son territoire. L’incubation maximale étant à J14 et les mesures à J-10, les premiers effets limitant la circulation virale sont escomptés à partir du 11 février avec stabilisation des chiffres voire leur décroissance.

4) Pathologie dans sa très grande majorité bénigne (3/4), non létale (3% versus +/- 40% pour Ebola), et les décès comme pour la grippe saisonnière touche essentiellement les terrains fragiles (>65 ans, ...). Les enfants ne semblent pas touchés (cas de transmission materno fœtale observé mais sans décès)

5) Les Occidentaux en Chine, de par leur mode de vie et de risque d’exposition ont bien moins de risques / population locale. D’ailleurs sur les 28 k cas moins de 20 sont étrangers.

6) Le scénario Grippe Espagnol s’est déroulé il y a 100 ans, du temps où les pathologies infectieuses étaient responsables de 30% de la mortalité (actuellement autour de 1-2% en France) et sur des populations fragilisées par la guerre (dénutrition,...)

 

EN PRATIQUE

1) Les autorités sanitaires mondiales, fort des risques de pandémies mondiales, ont raison de prendre ces mesures préventives et la Chine de même (avec son coût humain & économique).

2) Les projections sont vraies si rien ne changent par ailleurs : hors elles changent en terme de prévention (cf les mesures exceptionnelles prises par la Chine depuis 10 jours), d’écosystème du virus (arrivée du printemps,...), ou de traitement (meilleure prise en charge des patients à Wuhan, un antiviral efficace pour bientôt,...).

3) Si effectivement vous êtes à risque (âge, pathologie chronique...), dans ce cas, il faut envisager par sécurité un départ temporaire (cf stress permanent, si hospitalisation => hôpital chinois ...).

4) Voir l’évolution tendancielle des chiffres après le 11 février (effets des mesures,,,) est capital pour voir si le pari des autorités chinoises s’avère gagnant.

5) L’Ambassade est dans son rôle de “0 risque”, avec son corollaire de principe de précautions. Chacun agissant selon son niveau : risque/bénéfice, familial et professionnel.

 

Le 7 février 2020

 CHIFFRES & TENDANCES

31,2 k cas (vs. 28 k hier) et 637 décès (2% des cas) en 6 semaines.

Tendance actuelle : confirmation de la décrue du nombre de nouveau cas Hubei et hors Hubei depuis 3 jours. Rester prudent pour confirmer la tendance suite aux mesures préventives.

 

VIRUS & TAUX DE MORTALITÉ

1) Débat sur le vrai chiffre concernant la mortalité : observée hors Chine, elle est de 1% versus 2% en Chine (Hubei, Shanghai,...)
2) Par suite, soit le système de santé chinois est moins compétent (peu probable excepté le Hubei ou dépassé initialement), soit sous déclaration des cas car les gens ont préféré rester chez eux (forme le plus souvent peu sympathique et/ou peur d’aller à l’hôpital. En d’autres termes, les 25 k cas déclarés ne seraient que les cas les plus sévères (sans aller au rapport de 1 à 4).
3) Si cela se confirmait, cela rangerait ce virus plus près de la grippe saisonnière (0,1%) que des 2 autres pandémies à Coronavirus observées historiquement : Sras (10%) et Mers (3.5%).

 

ECOSYSTÈME VIRAL

D’après le spécialiste du Coronavirus de Hong Kong (Professeur John Nicholls), le virus est sensible à 3 choses :

1) Lumière (à priori très peu de cas dans l’hémisphère Sud (Australie..,).

2) Température : peut rester intact entre 4 et 10 degrés, mais inactive à 30 degrés.

3) Humidité.

Ainsi comme pour le Sars, le virus devrait disparaître en mai.

 

AUTRES

1) Probablement reprise en main des social media pouvant engendrer messages contradictoires et stress.

2) La bourse Shanghai & Shenzhen et les compagnies sont en attente.

3) Beaucoup de famille expatriées sortent de Chine, car le management des enfants (parcs fermés..) s’avèrent compliqué.

 

Le 8 février 2020

CHIFFRES & TENDANCES

 704 nouveaux cas. 34.1 K cas cumulés (vs. 31.2 k hier) et 710 décès (2,1% des cas) en 6 semaines.

 Tendance actuelle : Confirmation de la décrue du nombre de nouveau cas hors Hubei depuis 4 jours avec aujourd’hui 546 cas (vs. 710 hier)

 

ÉCOSYSTÈME VIRAL

1)Le vecteur animal semblerait être selon des chercheurs chinois le pangolin (analyses génétiques de virus prélevé sur les pangolins et les hommes étant à 99% identiques).

2)La haute contagiosité (estimée à 2,5-3 personnes par individu en absence d’isolement), peut s’illustrer par l’exemple de cette croisière : Au Japon, le bateau Diamond Princess est maintenu en quarantaine après la confirmation de 61 cas à son bord. Quelque 3.700 personnes y sont cloîtrées dans leur cabine. Ainsi, on constate de très nombreux cas intra familiaux ( mode de vie local : espace limité, nourriture partagée,...) et chez les soignants (certains estiment qu’un tiers du personnel hospitalier de Wuhan aurait été atteint).

 

 DIVERS

1) Pénurie de masques (& autres protections) : avec une demande x 100 et des prix par 20. Ci joint, une illustration concernant les différents masques homologués en Chine.
2) 237 morts en Chine, c’est la moitié des décès en une journée, dû au cancer en France (150 k par an soit 1/4 des décès)
3) Emotion et colère après la mort du Dr Li Wenliang (ophtalmologiste de 35 ans) lanceur d’alerte ; testé positif au coronavirus 2019-nCoV le 1er février, il avait été hospitalisé deux jours plus tard, puis avait été transféré dans une unité de soins intensifs et placé sous assistance respiratoire.
4) Le gouvernement français demande à tous les français du Hubei de revenir en France (choix parfois difficile pour les couples mixtes/famille locale). 

 

Le 9 février 2020

CHIFFRES & TENDANCES

36.8 K cas cumulés (/ 34.1 k hier) et 808 décès (2,2% des cas en Chine) en 6 semaines.

Tendance actuelle : total nouveaux cas 2 653. Dans le Hubei, baisse des nouveaux cas à 2 147 (versus 2 800 hier). Hors Hubei ; baisse continue observée depuis 6 jours avec 506 nouveaux cas (versus 546 hier). Cela constitue une bonne nouvelle, mais il est encore bien trop tôt pour prédire un déclin ou non de l'épidémie. 
 

FRANCE : LES 5 NOUVEAUX CAS

1) A 11 000 km de la Chine : 5 cas chez des Britanniques vivant en France.
2) Cas cluster : explicable par la visite d’un ami de Singapour, qui sera confirmé positif quelques jours plus tard en Angleterre.
3) Un enfant de 9 ans atteint et par suite fermeture d’une école pendant une période de 10 jours.

 

LA CHINE EN 1ère LIGNE

1) Au niveau de la population stoïque du Hubei: depuis 11 jours strict cantonnement à domicile et hors Hubei paralysie de la vie quotidienne: éducation, travail,...

2) Au niveau du gouvernement: prise de mesures extrêmement puissantes et immédiates, impactant tout le système économique chinois et international (avec limitation des stocks de très nombreux produits: “Made in China”,...). L’écosystème chinois est un des rares au monde, pouvant avoir cette capacité.

 

SEMAINE IMPORTANTE POUR RÉPONDRE À DIFFERENTES QUESTIONS

1) Efficacité des mesures de Santé Publique à partir de J14 révolu (mardi) : les autorités chinoises parient sur un impact décisif des mesures de Santé Publique, imposées à la population. Espérons que cela sera le cas.
2) Meilleure explication du rapport de 1 à 14 des mortalités Hubei / Hors Hubei. Si effectivement, il s’avère que l’on est plus dans un scénario type “grippe saisonnière”, avec un taux de mortalité à 2/1000 et touchant avant tout les personnes âgées, cela serait rassurant (grippe saisonnière : 1 million de cas en France et 1 décès pour 1.000).

3) Avancées dans les domaines de la connaissance de l’animal hôte, éléments plus précis épidémiologique (éléments sur la mortalité: âge moyen, sex ratio,...), thérapeutique.

Comme toujours, patience & prévention (“3 M”: Masque Main Malade).

Un article du Dr Zagury & l'UFE

 

Nous vous recommandons

0 Commentaire (s)Réagir