Samedi 24 août 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Grossesse et naissance en Chine, que de traditions !

Par Le Petit Journal Shanghai | Publié le 05/10/2015 à 19:30 | Mis à jour le 07/02/2018 à 04:57
Tableau Credit www.chinedesenfants.org

L'arrivée d'un enfant au sein d'une famille chinoise est un événement attendu, préparé, la future maman est particulièrement choyée par tous, y compris par la société. La naissance du bébé s'entoure de conseils, habitudes,  rites et traditions de manière encore plus accentuée que dans d'autres cultures, de par son caractère unique.

Dans l'ancienne Chine, la grossesse et l'accouchement étaient tellement mystérieux et importants qu'il existait de nombreuses règles à respecter pour tenter d'éviter les malheurs. De plus, les traditions autour de la grossesse puisent leurs sources dans la médecine traditionnelle chinoise, selon elle, grossesse et accouchement épuisent le réservoir d'énergie de la maman. Tous les conseils vont donc tourner autour de la prévention et de la protection du futur bébé et de sa mère.

Eviter tout stress et changement dans la vie de la future maman : pas de déménagement, ou même de déplacement des meubles dans la maison,  les femmes enceintes n'assistent pas aux funérailles, ni aux mariages. On les empêche également d'étendre le linge après la lessive pour éviter qu'elles lèvent les bras, et déclencher ainsi une naissance prématurée.

Créer un environnement propice à un bon développement du foetus : le comportement de la maman doit être irréprochable, car ses pensées sont transmises au bébé, elle doit lire beaucoup de belles poésies et de littérature pour stimuler intellectuellement son bébé, elle ne doit pas sortir le soir au risque d'avoir la visite des mauvais esprits, elle ne doit pas voir de choses effrayantes, les images et les miroirs ne doivent pas être accrochés au mur, pas de massage des pieds ce qui pourrait être responsable d'une fausse couche. Pas ou peu de maquillage et de produits cosmétiques sur la peau donc ne vous étonnez pas si votre coiffeur ou manucure refuse une teinture ou la pose d'un vernis si vous êtes enceinte.

Apporter une alimentaire saine et sûre : la nourriture froide est déconseillée (crabe, crevette, oeuf de canard, serpent, pieuvre, banane, kiwis, figue, pastèque, glace ) Les aliments trop chauds sont également bannis : litchis, agneau, mouton. Une nourriture trop épicée pourrait être responsable d'un enfant à mauvais caractère, et le lapin cuisiné d'un bec de lièvre! Manger de la nourriture qui n'est pas correctement coupée ou écrasée  peut  amener l'enfant à être négligent avec les choses. Si la mère se nourrit surtout d'aliments  blancs ou légèrement colorés, l'enfant aura la peau claire. Alors que tous les liquides foncés comme la sauce soja, le chocolat, le café, le coca, le thé anglais ne doivent pas être absorbés au risque d'avoir un bébé à peau sombre.

Protéger de tout élément nocif ou de la malchance : par exemple, colle et adhésifs doivent être éloignés. A proscrire : faire de la couture sur son lit pour éloigner le risque de blesser l'enfant avec la pointe de l'aiguille ou des ciseaux, visiter de temples ou encore porter le bébé d'une autre maman pour éviter la malchance. Par contre,  il faut porter un tablier de grossesse (tablier anti-radiations) pour se protéger des ondes de son ordinateur et ne pas planter des pour éviter les tâches de naissance.

Fille ou garçon?  On dit que le couple doit attendre 3 mois avant d'annoncer la grossesse. Mais les jeunes mariés sont souvent tellement sollicités par les proches que le secret n'est pas gardé bien longtemps. De plus, la future maman voit ses habitudes tellement changées que ses collègues de travail ne manqueront pas de s'en apercevoir. Demander le sexe du bébé en Chine est strictement interdit, du fait du nombre trop élevé  d'avortement de filles. Le médecin peut perdre son poste et son autorisation d'exercer la médecine. Néanmoins, moyennant des questions bien posées par les futurs parents, ou d'autres méthodes,  le médecin peut lever facilement le suspens par des signes lors de l'échographie. 

Si la liste est longue et contraignante, si amis, collègues, et même des inconnus dans l'ascenseur insistent  pour offrir des conseils, tirés de leur propre expérience ou des dires d'une arrière-grand-mère, les femmes enceintes sont gâtées en Chine et le ventre arrondi attire les regards et les attentions de tous.

L'accouchement : environ 50% des naissances sont programmées par césarienne à la demande des parents, on choisit la date en fonction de l'astrologie chinoise afin de favoriser  tel ou tel signe, mais aussi souvent en août afin de pouvoir faire rentrer l'enfant plus rapidement à l'école à l'âge de 6 ans.  Le jour de l'accouchement, pendant le travail de la mère, un thé à base de plantes spéciales sera utilisé pour soulager la douleur, et la mère doit éviter de manger des calamars, l'accouchement serait plus difficile et la délivrance pourrait être collante... No comment !

Le fameux rite du Zuò yuè zi ? C'est la tradition la plus connue et respectée pour les femmes venant de mettre au monde un enfant. Cette "convalescence" dure un mois afin que le corps de la femme se remette ; on dit que si elle ne respecte pas cette période post-natale, elle pourra avoir des séquelles sur sa santé par la suite. Pendant un mois, la maman doit se lever de son lit le moins possible, ne doit pas prendre de douche (elle peut être nettoyée avec des serviettes humides), ne doit pas se laver les cheveux, ni être pieds nus et surtout ne peut sortir dehors pour ne pas attraper froid.

Des conseils de nutrition particuliers : il est recommandé des soupes nutritives surtout à base de poulet, d'os, de cartilage de porc, de poisson noir, ou de pigeon, et saler les plats le moins possible car le sel ralentit la lactation.

Pour s'occuper du bébé, de la maison et de la jeune accouchée qui reste donc alitée, la mère vient auprès de sa fille pendant ce temps. Au besoin, les services d'une ayi spéciale appelée "yuè sao" sont sollicités, parfois offerts par la famille ; ces super nounous expertes ont compris le filon et n'hésitent pas à demander parfois plus de 8.000 yuans par mois.

Célébrer la naissance ! Le bébé ne sort pas avant d'avoir atteint les 100 jours. Donc ce sont la famille et les amis qui sont invités pour une fête soit à son 30ème jour "man yue jiu", soit au 100ème "bai tian jiu". Les jeunes parents invitent les convives pour un déjeuner et préparent les "xi dan" ("xi" : joyeux, "dan": oeuf) en guise de bienvenue. Si l'enfant est un garçon,  il y aura un nombre d'oeufs impair, si c'est une fille, ce sera un nombre pair. On en apportera  aussi deux aux voisins et aux collègues de bureau. Pendant cette fête, on prendra beaucoup de photos, et on fabriquera un pinceau avec les cheveux du bébé. Les invités apporteront, comme cadeau de naissance, des enveloppes rouges "Hong Bao" contenant entre 500 et 1 000 yuans selon le degré de parenté et selon la proximité pour les amis.  Les cadeaux matériels sont rares, quoique les avis diffèrent. On peut aussi offrir à l'enfant une cacahuète dorée "jin hua sheng" pendue à un fil rouge, symbole d'une vie éternelle, ou un bijou en or. 

Un dernier conseil, difficile à classer car nous ne considérons la chose ni comme un élément nocif et encore moins comme un stress : il est recommandé une complète abstinence coté relations sexuelles pendant toute la durée de la grossesse !

Si ces traditions sont pour quelques unes proches des nôtres, la future maman chinoise sera tout de même beaucoup plus jugée par son entourage si elle ne les applique pas à la lettre. Alors vu la longueur de la liste des conseils et l'?il épiant des belles mères,  nous ne pouvons qu'admirer nos s?urs chinoises d'être motivées à recommencer maintenant qu'elles en ont le droit !

Carole Colomb 

 

0 Commentaire (s)Réagir

Expat Mag

ENVIRONNEMENT

Amazonie, le poumon vert de rage

Depuis plusieurs semaines, les incendies ravagent la forêt amazonienne dont 60% se trouvent sur le territoire brésilien. Lundi dernier, Sao Paulo se trouve plongée dans le noir en plein jour