Samedi 22 septembre 2018
Shanghai
Shanghai
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

CALLIGRAPHIE – L'art de l'écriture chinoise

Par Le Petit Journal Shanghai | Publié le 09/12/2015 à 20:30 | Mis à jour le 09/12/2015 à 08:04

 Par Gaëlle Déchelette

Vous avez sûrement été intrigués par les vieillards dessinant des caractères au pinceau et à l'eau dans les parcs en Chine?. Sans jamais oser songer que vous pourriez devenir un maître en calligraphie vous-même ! Ouvrez votre esprit et laissez couler l'encre sur le papier de riz...

 La théorie : que de règles !

Commençons par l'environnement : la culture traditionnelle chinoise est axée sur le raffinement et la lenteur. Prenez le temps de vous verser une tasse de thé bien chaude. Placez sur la table le matériel ainsi que des plantes, des pierres et de l'eau, favorisant la méditation. Vous êtes prêts !

Le professeur Peng débute en nous présentant les instruments de la calligraphie (sh?f? ??). Très important : le pinceau, máob? ??, avec poils doux à l'extérieur et poils durs à l'intérieur. Vient ensuite le papier. Pour l'exercice, nous utiliserons du papier quadrillé en étoile ou m?zì gé ??? treillis en forme de caractère mi, qui veut dire riz. Pour les débutants, il permet de se repérer sur la feuille pour que le caractère soit bien structuré.

A cela s'ajoute une coupelle pour mettre l'encre, et un repose-pinceau en forme de caractère sh?n (?, montagne). En ce qui concerne l'encre, elle est traditionnellement faite à partir du pin, pour former une pierre à encre que vous diluez dans l'eau par frottement. Un processus proche de la méditation, mais qui peut prendre beaucoup de temps et d'énergie, voilà pourquoi dans la pratique quotidienne, il est possible d'utiliser des encres de synthèse sous forme liquide.

Après le matériel, la technique : on tient le pinceau à la verticale entre les cinq doigts de la main, ni trop haut, pour pouvoir contrôler le mouvement ; ni trop bas, pour conserver de l'ampleur. Vous êtes supposés pouvoir tenir un ?uf dans le creux de la main (c'est une image bien sûr). De profil, le pouce et l'index qui se rejoignent doivent former tantôt un ?il de phénix, tantôt un ?il de dragon, au fil des mouvements du poignet. Plus facile à dire qu'à faire ! Avec toutes ces images en tête, il est temps pour vous de saisir un pinceau pour tenter de mettre tout cela en pratique !

La pratique : atteindre l'aisance

Le mouvement de base, c'est l'alternance entre la pression du pinceau sur le papier (àn ?) et la levée du pinceau (tí ?). Si la pression est trop forte, l'encre sera trop abondante, et si le pinceau est trop relevé, le trait ne sera pas plein. La variation entre les deux permet de donner vie et énergie au caractère chinois. Le pinceau doit être tenu à la verticale de la feuille pour utiliser la partie centrale, le c?ur du pinceau. Sur ces dernières recommandations, vous pouvez vous lancer : amusez-vous ! Faites des traits, des ronds, des déliés, l'important c'est de sentir le mouvement, de rectifier par vous-même la pression ou la position des doigts pour obtenir un geste fluide.

Ensuite vous pouvez apprendre les différentes composantes de la calligraphie chinoise, avec l'aide du caractère y?ng ?, (y?ngzìb?f? ????). Ce  caractère contient les huit traits de la calligraphie chinoise : la goutte, le trait horizontal, vertical etc? L'important dans la pratique de la calligraphie, c'est de respecter les moments de pause et de lever de pinceau, ne pas songer à aller trop vite avant de maîtriser le geste ! Du coup, le caractère y?ng ? signifiant "toujours" vous pouvez le répéter? à l'infini !

 En fin d'activité nous avons pu échanger nos travaux : bien sûr les Chinois étaient à l'honneur, ils ont l'avantage d'écrire des caractères tous les jours, mais les Occidentaux n'étaient pas en reste ! Le professeur Peng nous a rappelé l'importance de l'assiduité, mais aussi du processus. La calligraphie est un art qui nécessite des années de pratique (il faut en passer par là même pour le style cursif, c?osh?  ??), mais c'est aussi une méthode de relaxation et de méditation. Alors, ne vous découragez pas, ce n'est pas la destination qui compte, c'est le chemin !

Plus d'infos :
Calligraphie Chinoise avec Yejo Circle, qui propose cette initiation à la calligraphie une fois par mois (anglais et chinois) 3 heures / 99 RMB / matériel et snacks compris. Pour les plus avancés, d'autre cours sont proposés afin de pouvoir pratiquer en continu.
Wechat : YEJOCIRCLE-SHANGHAI ? www.yejocircle.com

Gaëlle Déchelette lepetitjournal.com/shanghai Jeudi 10 décembre 2015

0 Commentaire (s)Réagir

Communauté

HUMOUR

La Ptite Lu - "Les amis"

Retrouvez dans le Petit Journal Shanghai, une fois par mois, La Ptite Lu, cette jeune Française de Shanghai, qui décrypte sa vie quotidienne en Chine avec humour et tendresse.

Sur le même sujet