Mardi 20 novembre 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Au cœur du West Bund : la ballade "arty"

Par Caroline Boudehen | Publié le 08/11/2018 à 21:30 | Mis à jour le 08/11/2018 à 21:30
Photo : Crédit Caroline Boudehen
west-bund-promenade-musee-shanghai

Baptisé le « corridor culturel » de Shanghai, ce nouveau quartier de la ville est particulièrement mis à l’honneur en ces temps de festivités dédiées à l’art contemporain.

Au sud de Shanghai, le long du Huangpu, un quartier s’est doucement dessiné à partir des vestiges de l’ancien aéroport de Longhua, pour devenir l’un des épicentres de l’art contemporain de la ville. Le Yuz Museum, pionnier du West Bund – dont l’incroyable et principale salle d’exposition n’est autre que l’ancien hangar de l’aéroport - a vu éclore depuis deux ans, une myriade de galeries et centres d’art, terreau fertile d’événements culturels dépassant le simple cadre des murs… Auparavant délaissé, le West Bund fleure bon le renouveau : métro pour y accéder, pistes cyclables pour y filer et rues arborées pour y flâner. Les bâtiments au look indus – et à l’architecture souvent insolite - ont été réhabilités pour devenir les hôtes d’une programmation artistique pointue. Les ingrédients d’une recette qui satisfera les amateurs d’art… et le poète qui sommeille en chacun.

 

west-bund-promenade-musee-shanghai

 

Depuis la station de métro Yunjin Road (Ligne11), et son tout nouveau – et tout aussi croquignolet – comptoir à café, un spot idéal pour donner rendez-vous aux amis que vous aurez convaincu de vous accompagner dans cette lointaine contrée, ou étudier le programme des galeries avant de se lancer, on se dirige vers la rivière. Non parce que l’on aura flairé l’air marin, mais parce qu’un long mur végétalisé aura aiguisé notre curiosité.

En le suivant, à peine quelques mètres plus loin, un indice – difficile à ignorer - nous indique que nous sommes bien sur la route de l’art contemporain.

 

west-bund-promenade-musee-shanghai

 

Après 500 mètres d’une ligne toute tracée, se dresse le monumental West Bund Art Center, gigantesque hall d’exposition - à qui le nouveau quartier doit son nom - ainsi que la célèbre foire d’art contemporain qui s’y tient depuis cinq ans. A l’angle du bâtiment, on aperçoit le tout nouveau projet de Qiao Zhibing, éminente et incontournable personnalité du monde l’art : « Tank Shanghai », les anciennes citernes d’huile de la ville, réhabilitées par le maître des lieux en espaces d’exposition, librairies, jardins… Bref, quelques 60.000 mètres carrés de plus dédiés à la culture. Ouverture imminente.

 

west-bund-promenade-musee-shanghai

 

Première galerie incontournable du lot, ShanghArt Gallery – qui a ouvert ici son deuxième espace, l’initial demeurant à M50 – le premier « Soho » shanghaien. Les salles d’expos de ce nouveau white cube se modifient à souhait, selon les artistes qui interviennent. Sa librairie fournie fera le bonheur des aficionados de l’art. En dépassant cette institution, ne pas rater le SCoP (Shanghai Center of Photography), à l’architecture ronde et aérée – et tout aussi surprenante, passée la porte d’entrée – où une sélection exigeante y est invariablement proposée. Un classique, dont la programmation internationale offre un regard croisé et affuté avec la Chine.

 

west-bund-promenade-musee-shanghai

 

En contrebas, les hangars et bâtiments à l’architecture bigarrée, abritent la conceptuelle Aike gallery – dédiée à la jeune génération chinoise, Qiao Space (premier espace du même Qiao à l’origine de Tank Shanghai) – où sont exposées les œuvres collectées par son propriétaire et insatiable collectionneur - et OTA Fine arts, fraîchement débarqué, qui allie arts contemporains et expressions traditionnelles asiatiques, au sein d’une architecture originale.

 

west-bund-promenade-musee-shanghai

 

A quelques centaines de mètres, on rejoint, en longeant le bloc visité, le célèbre Yuz Museum. Premier arrivé dans le secteur, son fondateur– il s’agit de Budi Tek, collectionneur sino-indonésien de renommée internationale – a eu le nez fin. Le musée propose depuis ses débuts une programmation éclectique et reconnue – c’est ici qu’a élu domicile la célèbre « Rain Room » du collectif Random International : une œuvre qui permet de marcher sous la pluie sans être mouillé… A expérimenter absolument.

 

west-bund-promenade-musee-shanghai

 

Après avoir siroter un thé sous la lumineuse et impressionnante verrière du musée - cadre idéal pour un moment de repos - on enfourche un des nombreux vélos partagés qui ponctuent régulièrement la ballade, et on continue, toujours le long de la Longteng Avenue, jusqu’au n° 2879, à l’endroit où la Made In gallery a jeté son dévolu, en 2016, et ouvert son espace… consacré à un geste artistique osé.

 

west-bund-promenade-musee-shanghai

 

Téméraire ou curieux, on pénètre dans le bâtiment attenant - qui ne paie, aux premiers abords, pas de mine – pour y découvrir des pépites. Au rez-de-chaussée, la mystérieuse galerie Arario propose, dans ses deux espaces - entrecoupés d’un hall à ciel ouvert où trône, en général, une sculpture monumentale - des expositions concentrées sur la scène avant-gardiste coréenne, indienne et sud-asiatique. Au premier étage, c’est le français Edouard Malingue, qui propose une sélection internationale d’acteurs émergents du monde de l’art. Au deuxième, se niche une galerie shanghaienne pur jus : la Don Gallery, une incontournable.

 

west-bund-promenade-musee-shanghai

 

En traversant l’avenue, vers le Huangpu, on vient remettre en ordre ses pensées, ou divaguer, c’est selon, en flânant sur les berges en bois – moment d’inspiration pour tous – musiciens, sportifs, artistes accomplis ou en devenir, bref, promeneurs toutes générations confondues.

Désertées les jours de semaine, les berges sont prises d’assaut le week-end : en cas de temps clément, ses perspectives vertigineuses et ses larges espaces attirent les shanghaiens – de sang et de cœur – qui viennent y pique-niquer, y faire voler des cerfs, escalader les murs aménagés, pratiquer le skate board ou encore jouer au basket-ball. Pour les adeptes du bien-être, une « base » sportive a même été mise en place par Adidas - avec la possibilité de louer du matériel et d’utiliser une salle de gym in situ à l’allure insolite… et dotée d’une vue plutôt motivante !

 

west-bund-promenade-musee-shanghai

 

Enfin, après les monumentales structures orange – qui, sur ciel bleu - détonnent, on découvre le Long Museum, dont l’architecture, austère – et controversée - ne laisse personne de marbre. Un pilier de la scène artistique shanghaienne.

Enfin, en tournant le dos à la rivière, on rejoint facilement la station de métro Middle Longhua Road (Lignes 7, 12), corps et esprit requinqués.

 

west-bund-promenade-musee-shanghai

 

Infos pratiques :

West Bund art fair du 8 au 11 novembre.

Festival "Art in the city" du 8 au 11 novembre : Art 021 art fair au Shanghai Exhibition Center, événements dans l’ensemble des galeries et institutions artistiques de la ville.

 

Nous vous recommandons

Caroline Boudehen Le Petit Journal Shanghai

Caroline Boudehen

Diplômée en Art Contemporain et Médias, Caroline est rédactrice depuis 2009 pour différents magazines (Le Journal des Arts, La Gazette Drouot, Artension, SKP Magazine) et galeries d'art contemporain. Elle est installée à Shanghai depuis 2015.
0 Commentaire (s)Réagir

Communauté

CULTURE

FRENCH TOUCH - Petits secrets pour poser avec élégance

Mesdames ! Noël et Nouvel An approchent à grands pas ! Qui dit fêtes de fin d’année signifie aussi galas et fêtes en famille durant lesquelles de nombreuses photos seront prises.