L'EXPRESSION DE LA SEMAINE - Mort aux vaches

Par Lepetitjournal Santiago | Publié le 15/02/2008 à 01:00 | Mis à jour le 13/11/2012 à 11:20

 Chaque vendredi, avec le réseau des Centres culturels Alliance française, découvrez un expression française et son équivalent au Chili.
Cette semaine : "Mort aux vaches" 


© Nicolas Soive

Mort aux vaches ("Muerte a las vacas")
Castellano : Insultos a la policia
Votre petit-fils est sur vos genoux. Il vous regarde avec un large sourire et des étoiles dans les yeux. Pour la centième fois, il vous a demandé de raconter vos faits d'armes. À son âge, vous faisiez de même avec votre grand-père et ses souvenirs de la Résistance. Lui non plus ne se lasse jamais. Il refuse d'écouter le moindre conte de fées. "Nous étions au Quartier Latin, les CRS face à nous. Alors, j'ai ramassé un pavé et je l'ai lancé en criant : "Mort aux vaches"Comme à chaque fois il éclate de rire.
Cette invective ne vise en rien les ruminants. Avant 1914, sur les postes des douaniers allemands était peint WACHE qui se traduit par "Garde". Les Français habitant à la frontière allemande ont créé cette expression car ils n'appréciaient pas beaucoup leurs voisins en raison de la guerre entre Napoléon Ier et les Prussiens et celle de 1870 menée par Napoléon III. Depuis, cette expression est une insulte aux forces de police.
Thomas BOSC, professeur à l'AF (www.lepetitjournal.com - Santiago) vendredi 15 janvier 2008
Au Chili, le nouveau réseau des Alliances françaises c'est à Arica, Antofagasta, La Serena, Viña del Mar, Chillan, Concepcion, Temuco, Valdivia, Osorno et Coyhaique.
Rendez-vous sur : www.alliancesfrancaises.net 
 

logofbsantiago

Lepetitjournal Santiago

L'édition de Santiago de Lepetitjournal.com, le média des Français, des francophones et des francophiles à l'étranger
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Santiago !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale