TEST: 2283

Une nouvelle loi permet aux pêcheurs italiens de rapporter les déchets trouvés en mer

Par Lepetitjournal Rome | Publié le 13/05/2022 à 01:01 | Mis à jour le 13/05/2022 à 10:50
Le Sénat italien a approuvé la loi Salvamare, qui permet aux pêcheurs ayant ramassé des déchets dans leurs filets de les rapporter ensuite sur la terre ferme, un acte considéré jusque-là illégal.

Le Sénat italien a approuvé la loi Salvamare, qui permet aux pêcheurs ayant ramassé des déchets dans leurs filets de les rapporter ensuite sur la terre ferme, un acte considéré jusque-là illégal.

 

Une nouvelle étape a été franchie dans la lutte fastidieuse contre la pollution marine. Alors que la Méditerranée est la mer la plus polluée au monde, permettre aux pêcheurs de ramener les déchets au lieu d’être obligés à les remettre à l’eau était plus que nécessaire.

 

Une loi mettant fin à une situation absurde

Pourquoi un pêcheur italien retrouvant dans ses filets des bouteilles en plastiques et d’autres déchets était-il auparavant contraint à les rendre à la mer ? S’il les gardait sur son bateau pour les rapporter au port où ils auraient pu être correctement jetés et recyclés, il risquait d’être accusé de transport illégal de déchets.
Grâce à la loi Salvamare, adoptée par le Sénat avec 198 votes pour, aucun contre et 17 abstentions, les déchets repêchés dans les lacs, fleuves et dans la mer pourront être récupérés. Elle avait été présentée en 2018 par le Ministre de l’environnement de l’époque, Sergio Costa, du Mouvement 5 étoiles.

 

Des moyens légaux pour lutter contre la pollution marine

En plus de permettre aux pêcheurs de rapporter les déchets dans l’eau, la loi comporte plusieurs éléments nouveaux visant à sauver la mer. La loi permet entre autres de faciliter les campagnes de sensibilisation à la pollution marine, notamment auprès des pêcheurs, et porte une attention particulière à toucher les acteurs de demain : l’éducation environnementale, qui était jusque-là proposée facultativement dans les écoles, devient obligatoire.

 

La Méditerranée, mer la plus polluée au monde

Selon un rapport de l’ONG l’Union internationale pour la Conservation de la Nature publié en 2020, plus de 200.000 tonnes de déchets plastiques sont rejetés chaque année dans la mer Méditerranée. Il s’agit pour la majorité de macro-plastiques qui se retrouvent dans la mer en conséquence de la mauvaise gestion des déchets, qui se décomposent ensuite en microplastiques, bien plus difficiles à récupérer. La nouvelle loi italienne est donc une avancée nécessaire pour lutter efficacement contre cette pollution, mais comme le relèvent de nombreuses associations, d’autres mesures devront être adoptées, notamment concernant les microplastiques échappant aux filets.

Eléné Pluvinage

 

Sur le même sujet
lepetitjournal.com rome

Lepetitjournal Rome

LePetitJournal.com de Rome, c'est le média de référence en français sur Rome et l'Italie.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Rome !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Marie Astrid Roy

Rédactrice en chef de l'édition Rome.

À lire sur votre édition locale