Mercredi 14 novembre 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

COS’E ? – Les droits au chômage en Italie

Par Lepetitjournal Rome | Publié le 02/12/2013 à 23:35 | Mis à jour le 02/12/2013 à 19:18

Vous avez travaillé en France, et vous êtes aujourd'hui sans emploi. Vous pensez à l'expatriation, pour trouver du travail ou suivre la personne que vous aimez. Avez-vous le droit aux allocations de chômage ? Comment ça fonctionne ? La rédaction fait le point.


L'allocation chômage
 

L'allocation chômage peut être définie comme une aide financière versée par l'État aux chômeurs. Le montant de cette aide varie d'une personne à l'autre en fonction de nombreux facteurs, comme l'âge et l'ancien revenu de la personne par exemple.

Pour être défini comme chômeur, vous devez avoir perdu votre emploi pour une des raisons suivantes : licenciement, licenciement économique, ou bien démission légitime (en cas de harcèlement par exemple).

Une fois cette raison établie, vous devez ensuite pouvoir justifier d'un certain nombre de points. En France par exemple, il vous faudra au moins avoir effectué, justification à l'appui, quatre mois de travail au cours des 28 derniers mois pour les contribuables âgés de moins de 50 ans, et 4 mois de travail dans les 36 mois qui ont précédé la fin du contrat pour les personnes plus âgées.

Les droits au chômage en Italie

Les travailleurs italiens licenciés ou au chômage ont droit à une allocation de chômage. Comme en France, l'indemnité n'est pas attribuée à ceux qui démissionnent, à l'exception de ceux qui démissionnent pour cause légitime.

Pour avoir droit à une allocation de chômage ordinaire, un certain nombre de points doivent ici aussi être respectés. Premier point différent du système français, les cotisations sont ici hebdomadaires, et non mensuelles. Il faut être assuré auprès de l'INPS (Istituto Nazionale della Previdenzia Sociale), et avoir au moins 52 cotisations hebdomadaires payées dans les deux ans précédant la date du licenciement, ainsi qu'une cotisation hebdomadaire payée avant ces deux ans. Enfin, il est impératif d'avoir complété et signé une "déclaration de disponibilité" auprès d'un Centre Pour l'Emploi ? Centro per l'Impiego (CPI).

Depuis 2008 l'indemnité est de 8 mois si le ou la salarié(e) a moins de 50 ans au moment du licenciement. Si cet âge est dépassé au moment du licenciement, alors la période s'élève à 12 mois. Le montant payé est décidé en fonction des 3 derniers salaires versés. Pour les 6 premiers mois, le chômeur perçoit 60% du salaire des trois derniers d'activité. Pour les deux mois suivants, c'est 50% du salaire, et enfin 40% sur la période qui reste.

Une nouvelle prestation, appelée Aspl (Assicurazione Sociale per l'Impiego), est entrée en vigueur en 2011. Ce nouveau système prévoit un prolongement de la durée maximale de versement des indemnités. Il est normalement défini qu'à partir de 2016, la nouvelle prestation Aspl serait versée pour une période maximum de 12 mois au lieu de 8 (18 mois pour les personnes âgés de plus de 55 ans). De plus, cette mesure vise tous les travailleurs salariés qui se trouvent en situation de chômage, mais devrait également concerner les apprentis et les artistes, jusqu'à présent exclus du dispositif d'indemnisation du chômage.

De plus, il existe un chômage partiel en Italie. Toutefois, il est attribué dans des conditions très spécifiques. De manière générale, il vise à soutenir les entreprises en difficulté et à cette occasion assurer le maintien de la rémunération des travailleurs.

Comment ça fonctionne pour les travailleurs européens ?

L'allocation de chômage ordinaire en convention avec les Etats membres de l'UE et la Suisse est une contribution payée à l'étranger par l'état dans lequel un travailleur est resté au chômage. Par conséquent, si vous avez travaillé en France, mais que vous vivez aujourd'hui en Italie, vous pouvez y prétendre. Vous pouvez voyager ou vous établir dans un autre état sans que le paiement de l'allocation en soit affecté : le montant continuera à être payé par l'état dans lequel le droit a été réalisé.

Pour avoir droit à cette allocation, avant de déménager en Italie, vous devez vous inscrire auprès d'un Centre Pôle emploi et vous tenir à disposition du Centre pour 4 semaines. Si après 4 semaines vous ne trouvez pas d'emploi, alors le Centre peut vous délivrer un formulaire U2 (ex-formulaire E303), contenant toutes les données nécessaires au paiement de l'allocation au chômage en Italie.

Sachez également que si vous démissionnez pour suivre votre conjoint qui change de lieu de résidence pour exercer un nouvel emploi dans un Etat membre de l'Espace économique européen ou en Suisse, vous pouvez également bénéficier des conditions du maintien des allocations de chômage durant 3 mois maximum si, avant votre départ, vous vous êtes inscrit sur la liste des demandeurs d'emploi en France. En effet, votre démission est présumée légitime et Pôle emploi peut vous délivrer un formulaire U2.

Une fois arrivé en Italie, vous disposez de 7 jours pour vous inscrire auprès d'un Centro per l'Impiego. Une fois cette formalité accomplie, vous pouvez prétendre à cette allocation pour une durée de trois mois maximum, à condition de vous plier à la recherche d'un emploi en Italie.

Par ailleurs, certains Français ont signalé avoir rencontré des difficultés à percevoir les indemnités de chômage lors du passage de la France vers l'Italie. Si tel a été, ou est votre cas, vous pouvez le signaler à emploi@chambre.it

Vous pouvez retrouver toutes les informations complémentaires sur le site de Pôle emploi.

Romain Designolle (Lepetitjournal.com de Rome) ? mardi 3 décembre 2013

Retrouvez tous nos articles de la rubrique "Economie".

Recevez gratuitement tous les matins l'actu des français et francophones de Rome !

lepetitjournal.com rome

Lepetitjournal Rome

LePetitJournal.com de Rome, c'est le média de référence en français sur Rome et l'Italie.
1 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

Mcsg mar 25/09/2018 - 19:03

Un grand merci pour cet article. Une petite question toutefois, à qui s'adresser pour trouver les différents "centro d'impiego" localisés à Milan ? Par avance un grand merci pour votre aide.

Répondre
Sur le même sujet