Mardi 19 octobre 2021
TEST: 3277

Le Pass Sanitaire à disposition des expatriés de passage en France d’ici une semaine

Par Rachel Brunet | Publié le 14/07/2021 à 17:45 | Mis à jour le 14/07/2021 à 20:59
Un pass sanitaire européen et un masque

La bonne nouvelle est tombée ce mardi 13 juillet pour les expatriés français des États-Unis, comme du monde entier. D’ici une semaine, tout Français se rendant sur le territoire national pourra bénéficier de son Pass Sanitaire, précieux sésame qui ouvrira les portes de tous les lieux de loisir, de culture et de la vie quotidienne. Un véritable soulagement.

 

 

Le Pass Sanitaire pour les expatriés sous une semaine

À compter du 21 juillet, la présentation numérique ou papier d'une attestation de vaccination, d'un test Covid PCR ou antigénique négatif ou d'un certificat de rétablissement de la maladie deviendra la norme, dès l'âge de 12 ans, pour accéder à tous les lieux ou événements recevant plus de 50 personnes, a annoncé le président Emmanuel Macron, lundi 12 juillet

« Nous allons étendre au maximum le pass sanitaire pour pousser le maximum d'entre vous à aller vous faire vacciner », a confirmé le chef de l'État dans son allocution. Cette extension du précieux sésame se fera en deux temps. Après « les lieux de loisirs et de culture » en juillet, il sera obligatoire, dès le 1er août, dans quasiment tous les lieux de la vie quotidienne.

Une nouvelle qui a effrayé les expatriés des États-Unis en vacances en France ou sur le point de s’y rendre durant la période estivale puisque ces derniers ne pouvaient alors faire reconnaître leur couverture vaccinale obtenue aux États-Unis. Si les New-Yorkais vaccinés conservent précieusement leur Excelsior Pass dans leur smartphone, celui-ci n’a pas valeur, pour l’instant, de sésame en dehors de l’État de New York et donc en métropole. C’est le cas de Séverine Cohen, une Française installée avec sa famille à New York qui s’est faite vaccinée en Floride « j’ai très mal réagi à l’annonce du président parce que je me suis dit que ce n’était pas avec ma carte vaccinale du CDC que j’allais pouvoir aller au troquet du coin ».  Ce mardi 13 juillet, Olivier Veran a annoncé lors de son intervention à l’Assemblée : « pour les Français de l’étranger, je veux vous dire que d’ici à la promulgation de la loi, (que vous aurez bientôt l’occasion de voter), nous aurons solutionné ce problème, mais également pour les touristes ayant un schéma vaccinal complet et revenant sur le territoire national qui auront une équivalence lorsqu’ils le justifient et pourront circuler librement comme les autres citoyens sur le territoire national », une mesure qui concerne donc aussi les touristes ou les conjoints de nationalité étrangère. De quoi soulager les vacanciers ou personnes en déplacement professionnel, à l’instar de Séverine Cohen qui s’est félicitée de cette heureuse nouvelle.

 

Du côté du cabinet du député Roland Lescure, il nous a été confirmé ce 14 juillet qu’il s’agissait d’une très bonne nouvelle en effet et d’un travail de longue haleine puisque le problème avait été signalé il y a plusieurs semaines par Pascal Royer, délégué consulaire pour la circonscription de New York et porté par le député des Français d’Amérique du Nord, Roland Lescure, auprès des ministères concernés.

 

Le casse-tête du Pass Sanitaire pour les expatriés

« Les Français des États-Unis vaccinés ont reçu un vaccin reconnu par l’Union Européenne » explique Pascal Royer, délégué consulaire pour la circonscription de New York, du Connecticut, du New Jersey et des Bermudes. Qu’il s’agisse du vaccin Pfizer, Moderna ou J&J, ces trois vaccins sont en effet reconnus tant par l’Union Européenne que l’Agence nationale de santé publique. Mais le véritable casse-tête pour l’Union Européenne, qui a réussi à s’accorder sur un passe compatible pour les 27 pays à l’initiative de la France, est de reconnaître les cartes vaccinales des pays en dehors de l’Union Européenne même si les vaccins sont reconnus par l’UE. « La question de départ pour la France et l’UE est comment fait-on pour reconnaître la carte vaccinale CDC délivrée à une personne vaccinée aux États-Unis, en ce qui nous concerne ». C’est en fait vers une information sur la précieuse carte qu’il faut se retourner. « Le problème qu’ils rencontrent  pour attribuer le Pass Sanitaire aux Français de l’étranger relève en fait de l’authentification du numéro de lots des vaccins » détaille Pascal Royer. Ces numéros de lots sont en réalité inscrits, souvent à la main, sous le nom du vaccin de « 1st dose Covid-19 » et « 2nd dose Covid-19 ». Et c’est bien ce numéro que le compte Ameli Vaccination Covid auquel se connectent les professionnels de santé français pour enregistrer les vaccinations de leurs patients et leur délivrer le précieux Pass Sanitaire ne reconnaît pas car aujourd’hui, les bases de données ne sont pas mondiales. Comme l’a donc annoncé le ministre de la Santé, la solution sera trouvée et présentée d’ici une semaine.

« Il faut garder à l’esprit que le Pass Sanitaire concerne les vaccinés mais aussi les non-vaccinés » précise Pascal Royer. Et de rajouter « il permet aussi de prouver la négativité d’un test PCR ou antigénique ( 48 ou 72 heures selon les cas ). Mais il permet aussi à une personne qui a eu le Covid de prouver son immunité ( résultat d'un test RT-PCR ou antigénique positif attestant du rétablissement de le Covid-19, datant d'au moins 11 jours et de moins de 6 mois )  ».

En attendant, il est toutefois possible pour des expatriés vaccinés de bénéficier du Pass Sanitaire. Selon nos informations, se rendre chez son médecin de famille avec sa carte vaccinale américaine permet à un professionnel de santé de confiance de générer le Pass Sanitaire après contrôle du certificat de vaccination étranger ( vaccin agrée UE et ANS ).

 

 

Test PCR, gratuit ou pas pour les expatriés ?

Dans une lettre signée de Jean-Baptiste Lemoyne, secrétaire d’État chargé du Tourisme, des Français de l’étranger et de la Francophonie, « la France est aux côtés de ses citoyens où qu’ils résident dans le monde » et de préciser que les tests PCR ou antigéniques restent gratuits pour les expatriés. « Ils demeurent gratuits pour les Français de l’étranger de passage alors qu’ils sont payants pour les non-résidents non-nationaux ». Entendre que les conjoints de nationalité étrangère ont à payer leur test anti-Covid.

 

Pass sanitaire expatriés

 

Toutefois, comme l’a annoncé le président Macron lors de son allocution du 12 juillet, les tests deviendront payants pour l’ensemble des Français à compter de l’automne. Si la gratuité de ces tests présentait l'avantage d'être non discriminante, la France faisait office d'exception par rapport à ses voisins, où une contribution est généralement demandée aux patients. Les montants évoqués, 50 euros environ, ne sont pas négligeables, mais restent assez largement en dessous de ceux pratiqués ailleurs en Europe ou dans d'autres pays du monde, comme aux États-Unis où les tarifs varient de $40 à $400.

 

Malgré les solutions apportées par le Gouvernement, nombre d’expatriés français des États-Unis ne peuvent toujours pas voyager vers l’Union Européenne. Et à Séverine Cohen de préciser « j’étais vraiment très énervée dans l’avion qui était rempli d’Américains alors que la plupart des expatriés français ne peuvent toujours pas rentrer en France à cause du travel ban que Biden n’a toujours pas levé. Ce n’est pas juste que les Américains puissent venir en France et profiter de notre pays alors que des expatriés n’ont pas vu leur famille depuis deux ans ! »

À Pascal Royer de conclure « le Ministre de l’Europe et des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian en visite à Washington a rencontré le Secrétaire d’Etat Anthony Blinken, on peut imaginer que le travel ban faisait partie des discussions. »   

Nous vous recommandons
Rachel Brunet

Rachel Brunet

Après être passée par la presse économique et la presse spécialisée, Rachel Brunet est la directrice et la rédactrice en chef de l’édition New York du Petit Journal.
0 Commentaire (s) Réagir