Mercredi 16 octobre 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Qui sera la première femme à marcher sur la Lune ?

Par Rachel Brunet | Publié le 19/07/2019 à 16:40 | Mis à jour le 19/07/2019 à 17:15
Photo : Image : © Handout, Robert Markowitz, James Blair, Nasa
Femmes astronautes

Il y a 50 ans, Neil Armstrong était le premier homme à marcher sur la Lune. Le drapeau américain planté dans le sol lunaire devient le symbole de la victoire américaine sur l’URSS dans la conquête de l’espace. Derrière ce triomphe, suivi par des millions de téléspectateurs, il y a aussi une femme. La Nasa prévoit de renvoyer 12 astronautes marcher dans les pas d’Armstrong et de son co-équiper Aldrin, d’ici 2024. Parmi cet équipage, il devrait y avoir une femme.

 

L’exploit des astronautes américains 

Le 16 juillet 1969 à 13h32 UTC, les États-Unis sont prêts. Les yeux du monde entier se tournent vers la mission Apollo 11 qui décolle du Centre spatial Kennedy, en Floride. Trois astronautes chevronnés, Neil Armstrong, Edwin Aldrin et Michael Collins s’apprêtent à entrer dans la légende. La monumentale fusée de 3 000 tonnes Saturne V décolle. Le spectacle est historique. Les américains mais aussi la planète entière à les yeux scotchés sur le petit écran d’alors. L’image est mauvaise, le son grésille, mais personne ne veut, ne peut manquer une miette de ce qui reste comme « un petit pas pour l’homme, un bond de géant pour l’humanité ».

Au sol, c’est une équipe qui a travaillé des années sur le programme Apollo 11 qui suit le spectacle avec tension. Parmi eux, plusieurs femmes œuvrent dans l’ombre, dont Margaret Hamilton. Elle est mathématicienne et a eu la charge de développer le système de guidage embarqué à bord de la mission Apollo 11. Elle fait partie de celles qui ont contribué à la conquête spatiale américaine.

 

12 femmes pour le programme Artémis

Artémis est le programme du prochain voyage sur la Lune prévu en 2024 par la Nasa. Un équipage d’astronautes américains ira fouler le sol lunaire, mais cette fois-ci, l’agence spatiale devrait envoyer au moins une femme dans cette expédition. Rappelons que dans la mythologie grecque, Artémis est la sœur jumelle d’Appolo. Hasard ou un clin d’oeil à la féminisation de la conquête spatiale ?

La Nasa reste très secrète quant au programme Artémis et à l’équipage mixte qui devrait être envoyé sur la Lune. Mais deux noms circulent, ceux des deux femmes astronautes les plus chevronnées et expérimentées de l’agence. Anne McClain, 40 ans, Lieutenant-Colonnel dans l’US Army, ingénieur, astronaute et maman d’un petit garçon ainsi que Christina Koch, ingénieur et astronaute de 40 ans, sont les favorites. 

Toutes les deux ont d’ailleurs frôlé la possibilité de constituer la première équipe 100 % féminine à effectuer une sortie spatiale prévue pour mars 2029, mais ce qui aurait dû rentrer dans l’histoire a été remis en cause suite à un bas problème de taille de combinaison spatiale.

En tout état de cause, en 2024, une femme astronaute devrait faire un petit pas pour les femmes et un bond de géant pour l’humanité...

Rachel Brunet

Rachel Brunet

Après avoir travaillé de nombreuses années dans la presse économique et spécialisée, Rachel Brunet est la rédactrice en chef de l’édition New York du Petit Journal
0 Commentaire (s)Réagir