Vendredi 4 décembre 2020

Plus de 181 millions de litres de vin français importés aux USA

Par Rachel Brunet | Publié le 14/09/2020 à 19:38 | Mis à jour le 25/11/2020 à 20:09
Vin français USA

Bien que les États-Unis portent toujours des stigmates de la période de prohibition, le marché du vin y est en pleine croissance. Plus grand consommateur de vin et de spiritueux au monde, le pays de l’oncle Sam, pourtant habitué à la bière ou au bourbon, s’offre un nouveau visage et se prend au jeu d’une tradition française : la dégustation de vin.

 

Vin aux USA

 

408 000 hectares de vignobles

Les États-Unis, grande nation viticole, produisent et consomment ! Dotés du 6e domaine viticole mondial, et du 3e hors Union Européenne, les États-Unis comptaient en 2019, pas moins de  408 000 hectares de vignobles. Avec 331 millions d'habitants en 2020, les États-Unis se placent depuis 7 ans, comme le plus grand pays consommateur de vin dans le monde, en valeur. Ce sont quelque 3,30 milliards de litres de vin qui ont été consommés en 2019, soit une consommation de 10 litres par habitant et par an. Un chiffre pourtant loin de la consommation française qui est 5 fois plus élévée, bien qu’en baisse depuis le début des années 2000 où les Français, en âge de consommer de l’alcool, buvaient pas moins de 70 litres de vin par an. Avec une population estimée de plus de 110 millions de consommateurs en 2020, le marché du vin aux États-Unis est en pleine croissance. Si 74 % du vin bu est produit au pays de l’oncle Sam, il n’en reste pas moins qu’en 2019, les États-Unis ont importé 181,61 millions de litres de vins français pour une valeur de 2,21 milliards de dollars. En 2019, la France a ainsi été le premier fournisseur des États-Unis, avec 34,1% de parts de marché devant son frère ennemi, tant au foot qu’en matière viticole : l'Italie.

 

Vin aux USA

 

Le système des trois-tiers contourné par un Français

Quand on déambule dans les rayons d’une boutique de vin, on peut se demander pourquoi les vins importés, et parmi eux les vins français, sont si chers, et parfois même pour des vins de qualité moyenne. La réponse est simple : c’est la règle si américaine des trois-tiers, le Three Tier System, un système pyramidal. Le premier tiers de ce système comprend les producteurs, pour les produits américains, et les importateurs, pour les produits étrangers. L’importateur achète du vin ou des spiritueux chez un producteur étranger et le revend à un ou plusieurs distributeurs. Les importateurs revendent ainsi leurs produits au deuxième niveau du Three Tier System : le distributeur est en fait un grossiste. Il est l’intermédiaire qui achète le produit, fait le stockage local et revend au prochain tiers. Enfin, le troisième tiers du système comprend tous les établissements qui vendent du vin directement au consommateur, dont les détaillants. Et chaque étape fait considérablement augmenter le prix final de la bouteille...

Certains contournent pourtant légalement cette règle, héritage de la prohibition, dont Eddy Le Garrec, fondateur d’Empire State Of Wine. « J’utilise une société de logistique, qui joue légalement le rôle d’importateur et de distributeur. Elle prend seulement un prix fixe par caisse, au lieu des deux marges importateur et distributeur qui peuvent monter jusqu’à 70 % ». Autant d’argent que le client final n’a pas à débourser quand il choisit une bouteille de vin chez Empire State Of Wine.

Ainsi, sans dépendre des distributeurs américains, Eddy Le Garrec se positionne comme un vrai caviste à la française. Il repère les vins chez les producteurs, en France, mais pas que ! Chez Empire State Of Wine, on déniche aussi des vins italiens, espagnols ou sud-américains. En négociant directement avec eux, Eddy Le Garrec obtient des prix défiant toute concurrence sur des vins de grande qualité. Que les francophones installés hors de New York se rassurent. Si le caviste français est situé sur la 20e rue, à Manhattan, il livre partout aux États-Unis. « Ce qui compte pour nous, c’est le plaisir de nos clients » explique ce spécialiste du vin installé aux États-Unis depuis 25 ans.

Une des grandes fiertés d’Eddy Le Garrec : son rayon « Best Under $15 ». Des dizaines de bouteilles affichées à moins de $15. Du côté des vins français, certains frôlent les prix pratiqués en France. Une véritable aubaine ! Pour exemple, un Château Riberon 2016 actuellement proposé par Empire State Of Wine à $13,99 est vendu en France aux alentours de 10 euros, soit avec le change, près de $12... Ou encore un crémant d’Alsace Arthur Metz proposé par Empire State Of Wine à $14,99. Il est vendu en France aux alentours des 14 euros.

Pour quelques dollars de plus, on déniche chez Eddy Le Garrec de véritables trésors... Le coup de coeur de la rédaction : Un Domaine Coillot - Marsannay La Charme aux Prêtres 2018. Un véritable nectar à moins de $30, une prouesse dont seul Eddy le Garrec a la recette !

 

Vin aux USA

 

Le Vin du Mois

Pour ce mois de septembre, Empire State Of Wine sélectionne et présente comme « Vin du Mois » : un Château Bel Orme - Tronquoy de Lalande - Haut Médoc 2010

« Un Haut-Médoc en 2010 en dessous de $25, généralement, ça passe ou ça casse ! Celui-ci est splendide. Un élégant mariage de Cabernet Sauvignon et de Merlot, sur des vignes voisines du fameux Château Sociando-Mallet. Il y a un parfait équilibre entre l'âge du vin, la maturité de son fruit, et l'assouplissement de ses tanins. Au nez, des arômes frais de cassis, de cerises noires et de fraises des bois, mais aussi des notes de réglisse et de cacao. Incontournable en qualité par rapport à son prix. À boire maintenant, avec un filet mignon et des champignons » explique Louis-Victor Kuhn, co-propriétaire d’Empire State Of Wine.

La rédaction du Petit Journal New York s’est très volontiers prêtée au jeu de la dégustation de ce Bordeaux. Un Haut-Médoc dense et équilibré, à la couleur sombre. Dégusté à l’apéritif et accompagné de fruits secs, ce cru bourgeois nous a conquis par son élégance et son caractère. Un vin fort et doux à la fois. Un moment de délice, renouvelé le lendemain, autour d’une salade de champignons et le vin n’en était que meilleur. Nous le conseillons les yeux fermés et les sens emerveillés !

 

Vin aux USA

 

Article rédigé par Rachel Brunet, directrice et rédactrice en chef du Petit Journal New York 

 

Pour commander le Vin du Mois

Pour découvrir tous les vins chez Empire State Of Wine

Pour découvrir les spiritueux chez Empire State Of Wine

 

Vin USA

 

 

 

 

Rachel Brunet

Rachel Brunet

Après être passée par la presse économique et la presse spécialisée, Rachel Brunet est la directrice et la rédactrice en chef de l’édition New York du Petit Journal.
1 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

Houda Belabd mar 15/09/2020 - 19:39

Merci beaucoup pour cet article très bien mené, Rachel!

Répondre